Copa Del Rey / Les notes de Barça 1-2 Valence : Parejo en MVP, la bonne surprise Jaume Domenech et la déception Ernesto Valverde

0

Dans la moiteur du Villamarin, c’est Valence qui soulève cette Copa del Rey 2019. Au terme d’un match riche en émotions mais où le Barça n’a jamais mené ni impressionné, les hommes de Marcelino ont réalisé le coup parfait. Gameiro puis Rodrigo ont fait chavirer les supporters Ché. Le but de Messi aura rajouté de la tension mais sans rien changer au court du match. Qui a surnagé ? Qui a sombré ? Voici les notes de la rédactions.

Barcelone 

Valencia

 

 

Le MVP : Dani Parejo 

Il a dominé, il a orienté mais surtout il a donné vie au projet de jeu de Marcelino. Toujours bien placé et là pour recadrer son groupe, le milieu a parachevé sa formidable saison avec un titre à la saveur particulière. Pas le plus apprécié au début de saison, Dani est enfin devenu le capitaine qu’on attendait de lui. Une formidable récompense pour un garçon qui a vécu des moments plus que particulier à Valence.

Le Patron : Garay 

Défenseur courage, l’argentin n’est pas le plus élégant ni le plus distingué mais Garay est toujours là, avec sa garra et ses tacles de bûcheron. Comme un phare, il a tenu son rang et été solide dans les duels mais a surtout harangué ses coéquipiers pour tenir le score quand le feu était là. Garay incarne le défenseur rêvé par Marcelino et il a été à la hauteur des attentes.

La decepción : L’approche de Valverde et l’exemple Sergi Roberto

La première mi-temps du Barça a été d’une faiblesse abyssale. Les choix et l’approche de Valverde ont été défaillant malgré la connaissance de son adverse du soir. Le choix de mettre deux joueurs d’intérieur comme ailier en soutien de Messi a exposé les soucis de l’animation du coach basque. Sans idées, il a tenté de changer son fusil d’épaule à la mi-temps mais sans succès. Personne ne sait si il sera sur le banc du Barça la saison prochaine, mais encore une fois, Valverde a exposé ses faiblesses aux yeux de tous. Une défaite qui symbolise beaucoup de choses.

La bonne surprise : Jaume Domenech 

Déjà titulaire lors de la dernière journée de Liga, Jaume a livré une nouvelle superbe prestation pour cette finale de Copa. Habitué pourtant à se trouer, Domenech a tenu son rang et a sauvé à de nombreuses reprises son équipe notamment en fin de première mi-temps. Joueur particulier, gardien attachant, il a su enfiler sa cap pour être au niveau du rendez vous.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires