Liga – Jorge Miramon, révélation et symbole de Huesca en Liga

0
Crédits: El Nacional

Jorge Miramon n’est pas le garçon le plus connu à Huesca ni celui qui s’est fait le plus remarqué lors de cette saison de Liga. Pourtant, la latéral droit des aragonais peut jouer presque partout sur le terrain et a été une des seules satisfactions tout du long de la saison. Un des rares à être titulaire du début à la fin, sans une petite blessure musculaire en fin saison, Miramon aurait même sûrement été le joueur le plus utilisé. Présentation d’une révélation de 29 ans et qui ne devrait plus quitter la Liga.

Jorge Miramon c’est d’abord un parcours particulier. Passé par la réserve de l’Atletico il a tardé à se révéler au grand public. Même après une saison pleine en Liga, son nom n’évoque encore pas grand chose à beaucoup de suiveurs du football. A plus de 25 ans, Miramon découvre alors la Segunda avec Leganes le temps d’une saison puis reste 2 saisons à Reus toujours au même étage. Le club catalan qui vivra une crise très profondeur qui conduira le club à déclarer forfait cette saison en Segunda est un habitué de cette division. L’été dernier quand Huesca le signe, on ne sait pas si Miramon a vraiment le niveau de la Liga. En Segunda on l’apprécie surtout pour sa polyvalence et son côté bon soldat plutôt que pour un football très léché. Rapidement pourtant, son niveau ne sera plus remis en question.

Un latéral à l’ancienne

Au départ surtout positionné sur le coté droit ou en milieu offensif, Miramon est devenu au fil du temps un garçon qui tient surtout très bien son couloir. À presque 30 ans il est maintenant membre d’un groupe de joueurs de plus en plus réduit : les latéraux qui savent défendre. Pourtant cela ne fait que deux saisons à peine que Miramon joue comme latéral droit chaque week-end. Sans remettre en cause ses qualités footballistiques, Miramon n’est pas le garçon le plus élégant balle au pied.

A lire -> SD Huesca, taillé pour la Liga ?

Rarement passeur ou buteur quand il est haut sur le terrain, le fait d’avoir reculé semble avoir libéré Miramon. Moins sois pression et avec plus d’espace pour faire le bon choix, l’espagnol devient même bien plus intéressant avec le cuir. Quand Huesca le fait signer, c’est pour le faire jouer essentiellement sur la droite de la défense. Un an après avoir été installé à ce nouveau poste, Miramon débarque en Liga avec un club qui n’a rien à faire là. Huesca et Jorge se ressemble, les deux ont des trajectoires particulières et c’est une surprise de les voir aussi haut. Ensemble ils vont pourtant montrer à la Liga que oui l’écart est grand, mais qu’un petit peut se mettre au niveau et respecter le championnat.

Crédits : Heraldo de Aragon

A l’étage supérieur, comme son club, Miramon va vivre des débuts euphorisants puis chuter lourdement avant de se mettre définitivement au niveau. Dès le début et sous les ordres de Leo Franco, Miramon est titulaire. Le 442 mis en place par l’Argentin surprend au début. Huesca n’est pas là pour fermer le jeu. Premier match, un succès à Ipurua, puis un nul où face à l’Athletic où Miramon va marquer son seul but de la saison d’une frappe monumentale. Puis arrive cette fameuse 3e journée et ce déplacement au Camp Nou. Huesca va impressionner mais aussi en perdre 8. C’est le début de la fin, Huesca sombre, Leo Franco est destitué et c’est Francisco qui arrive. La place de Miramon n’est pas remise en cause mais il va grandement progresser sous les ordres de l’ancien d’Almeria.

Un latéral maintenant courtisé en Liga

Entre l’arrivé de Francisco et la deuxième victoire de Huesca il va se passer 10 journées. Une longue traversée du désert qui aura permis à tout un club de se remette en question et travailler. Miramon toujours titulaire que ça soit en latéral dans une défense à 4 ou dans un poste de piston droit avec une défense à 3 va progresser grandement. Que ça soit dans les lectures des trajectoires ou dans l’utilisation du cuir, il va petit à petit devenir un vrai bon joueur de Liga. Une récompense pour celui qui semblait déjà chanceaux d’être en Segunda il y’a 2 ans. Miramon devient même le symbole parfait de ce qu’a réalisé Huesca tout en haut de la pyramide du football espagnol. En réussissant à s’adapter à chaque fois que Francisco a remis en question son équipe, Miramon n’a jamais déçu et a développé sa palette tactique.

A lire -> L’apprentissage du haut niveau par l’expérience et la remise en question

Son club relégué à l’étage inférieur, Miramon commence déjà à être courtisé. Sa faculté à tenir son couloir couplé à un bon apport offensif et une polyvalence importante plaisent à des clubs comme Levante qui ont besoin de ce genre de profil pour performer. Après s’être révélé, Miramon va devoir confirmer et continuer d’écrire son histoire avec la Liga.

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires