Athletic Club – Départ de Susaeta, entre tristesse des supporters et critique de l’administration

0
Markel Susaeta n'a pas retenu ses larmes lors de la lecture de son communiqué d'adieu à l'Athletic [Crédits : Cadena SER]

C’est un joueur modèle de l’Athletic Club qui va quitter les rangs bilbayens à la fin de la saison. L’attaquant et capitaine de l’Athletic, Markel Susaeta, ne portera bientôt plus le maillot zuri-gorriak. Après plus de 500 matchs disputés avec celui-ci, le natif d’Eibar s’était fait une belle place dans le cœur des supporters. Ces derniers ne comptent d’ailleurs pas rester silencieux et c’est Aitor Elizegi qui risque d’en faire les frais. Le président de l’Athletic est critiqué pour la façon dont Susaeta quitte le club. En passant par la carrière de celui qui pourrait devenir un mythique joueur bilbotarra, retour sur l’ambiance actuelle autour de son départ.

Toute une vie en rouge et blanc

Il existe des joueurs qui n’ont qu’un seul et unique club en tête. Qu’importe que la période qu’il traverse soit bonne ou mauvaise, seule compte la défense du maillot de ce même club. Cette histoire d’amour entre un joueur et son équipe peut commencer très tôt, et ce fut le cas entre Markel Susaeta et l’Athletic. En effet, c’est à l’âge de 9 ans que le natif du Gipuzkoa rejoint le Lezama, le centre de formation du club basque.

Depuis ce jour en cette année 1997, Markel Susaeta a côtoyé les filiales de l’Athletic, et seulement celles de l’Athletic. Sa progression est rapide et ses entraîneurs de l’époque voit une lui tout le potentiel qui lui offrira, dix ans plus tard, sa première chance au sein de l’équipe première. Nous sommes alors en septembre 2007 et Joaquín Caparrós, alors aux commandes des Leones, lui donne une place de titulaire face au FC Barcelona. La rencontre débute très mal et l’Athletic perd 2-0 au Camp Nou à la mi-temps. Ne souhaitant pas rater l’occasion de se faire remarquer pour sa première apparition, Susaeta plantera l’unique but des Basques dans cette défaite 3-1. Une belle première pour ce joueur, loin d’être la dernière.

Susaeta lors d’un match avec les poussins de l’Athletic, face au PSG [Crédits : AS]

Après ce match, Susaeta garde définitivement sa place dans l’équipe première. Un peu plus d’une semaine après son but en terres catalanes, il est de nouveau titulaire. La rencontre se joue à San Mamés et c’est contre le Real Zaragoza que l’attaquant alors âgé de 19 ans marquera son second but pour l’Athletic. Il ne le sait pas encore, mais il débute alors une longue et belle carrière dans les rangs des zuri-gorriak.

Un joueur rappelant de forts souvenirs

En douze saisons au sein de l’Athletic, Markel Susaeta a vécu des émotions des plus variées. Il a aussi créé un certain attachement des supporters envers sa personne. Au final, Susaeta s’est fait une place dans l’histoire de l’Athletic Club.

À LIRE : LA NOUVELLE POLITIQUE DE RENOUVELLEMENT DE L’ATHLETIC

L’une des saisons les plus marquantes de l’histoire moderne de l’Athletic remonte aux années 2011/12. À cette époque, les Leones sont aux ordres d’un certain Marcelo Bielsa, actuel entraineur des Leeds United. Le coach argentin a ses joueurs fétiches et Markel Susaeta, qui a alors 24 ans, en est l’un d’eux. L’attaquant est encore jeune et ses performances régressent légèrement en cours de match, il ne dispute donc que rarement la totalité des rencontres, souvent remplacé par des joueurs offensifs tels que Toquero ou Iñigo Pérez.

Les choses changent en mars 2012 et Susaeta garde sa place du début à la fin. L’importance de cette saison se situe dans le fait que c’est en 2012 que l’Athletic a disputé sa dernière finale d’une compétition européenne – perdue 3-0 contre l’Atlético Madrid. Susaeta participe à tous les matchs et inscrit un total de cinq buts dans cette compétition. Une solide performance qui, malgré la déception en finale, reste dans la tête de très nombreux socios de l’Athletic.

Markel Susaeta vainqueur de la Supercopa 2015 [Crédits : Josep Lago]

Mais Susaeta ne rappelle pas uniquement des tristes souvenirs. S’il remémore également les matchs de Champions League de la saison 2014/15, Susaeta rappelle surtout la victoire en Supercopa contre le Barça (4-0 à San Mamés, puis 1-1 au Camp Nou). Même s’il n’a pas marqué, l’ailier a grandement participé à cette victoire, offrant le premier titre des Basques depuis 31 ans. Pas le genre de choses qu’on oublie à Bilbao.

Discret mais très apprécié par ses partenaires

« Susaeta mérite du respect et qu’on [le club] parle avec lui » a déclaré Oscar de Marcos quelques jours avant l’annonce du départ de son partenaire. Les deux joueurs se connaissant très bien puisqu’ils partagent le même maillot depuis maintenant dix ans. Dans son interview accordée au média basque Deia, le natif de Laguardia explique que la situation dans laquelle est Susaeta est difficile. « Les décisions autour de son avenir ne dépendent pas de moi. Je me suis mis à sa place et n’avoir aucune nouvelle de son futur, c’est compliqué. Dans le vestiaire il reste fidèle à lui-même, souriant, mais je le connais et je sais que cette année, la situation est difficile pour lui » a-t-il confié.

Les quelques piques qu’a glissé De Marcos envers la direction de l’Athletic montre que Susaeta est un joueur très apprécié par ses camarades, sur la pelouse mais aussi en dehors. Markel Susaeta est un joueur discret, absent des réseaux sociaux, n’ayant jamais fait dans les déclarations polémiques. Exactement le genre de joueurs appréciés par les supporters de l’Athletic. Lorsqu’en janvier dernier il a déclaré face à la presse que personne ne l’avait contacté pour parler de son avenir, la surprise fut grande au sein des socios.

Pour l’attaquant Ibai Gómez, qui a partagé sept saisons avec le même maillot que le futur ex-joueur de l’Athletic, Susaeta est l’un des joueurs les plus sous-cotés qu’il connait. « Ce fut un immense honneur de partager le même maillot que toi, tu vas beaucoup nous manquer » a-t-il aussi déclaré sur Twitter.

Une saison sportive difficile pour Susaeta

C’est peut-être le seul point sur lequel s’accorde la majorité des supporters de l’Athletic, les deux dernières saisons de Susaeta n’ont pas été à la hauteur de ce qu’il a pu démontrer. S’il rentrait d’office dans les plans d’Eduardo Berizzo, les choses ont rapidement changé avec la venue de Gaizka Garitano.

Comme l’a souligné Ibai Gómez, il est vrai que Markel Susaeta a été un élément important pour tous les entraîneurs qui disposaient de ses services. Si c’était particulièrement le cas avec Marcelo Bielsa, Susaeta avait aussi pris une belle place dans les plans d’un autre Argentin, Eduardo Berizzo. Le capitaine de l’Athletic participera à tous les matchs jusqu’au limogeage de Berizzo, suite à ses mauvais résultats. Mi-décembre, le bilan de Susaeta est d’un but pour deux passes décisives. Toujours aussi rapide et agile, l’attaquant a cependant perdu en précision et certaines des actions qui ont fait son succès ont fortement empiré. C’est par exemple le cas des coups de pieds arrêtés, tels que les corners mais surtout les coups francs. De nombreuses actions déterminantes ont terminé loin dans les gradins par sa faute.

Susaeta a marqué seulement un but avec l’Athletic cette saison [Crédits : Zimbio]

Les choses empirent lorsque Gaizka Garitano est promu à la tête de l’équipe première. En termes de statistique, Susaeta est titulaire à six reprises, sur le banc douze fois – il rentrera en jeu à deux reprises – et absent de l’effectif à trois reprises. L’Eibartar ne rentre pas dans les plans de Garitano, où il est souvent préféré à des joueurs tels qu’Ibai Gómez, De Marcos mais aussi Lekue. Les temps sont durs pour l’attaquant mais il ne semble alors pas vouloir quitter les rangs de son club de toujours pour autant.

« Je voulais être un One Club Man »

Ce mercredi midi, Markel Susaeta a offert une conférence de presse pour expliquer son départ et adresser quelques remerciements. Ce qui devait être, à la base, un échange de questions et de réponses, s’est transformé en la lecture d’un communiqué par le principal concerné.

Joueurs, équipe technique, journalistes mais aussi José Ángel Iribar – joueur le plus capé de l’histoire de l’Athletic – sont présents. Les larmes aux yeux, Markel Susaeta explique qu’il préfère expliquer ses sentiments actuels avec quelques mots [ceux du communiqué], sans aller plus loin car l’Athletic joue gros dimanche et qu’ils doivent se concentrer sur bien finir la saison. On n’en sera pas beaucoup plus sur l’origine de cette décision de Susaeta, lui qui avoue seulement que la Direction lui a transmis une offre jeudi dernier et qu’il n’a pas souhaité l’étudier. « J’aurais aimé être un One Club Man Award, mais les circonstances n’ont pas aidé » déclare le capitaine, faisant monter l’émotion d’un cran dans la salle de presse.

Susaeta a reçu un tonnerre d’applaudissements de la part de San Mamés lors du match contre Alavés [Crédits : Racing Post]

Des adieux assez froids, dans une ambiance pesante où Susaeta ne lève pas les yeux de son communiqué. Lorsqu’il termine, il jette un bref regard vers la salle et la quitte rapidement, sous les applaudissements des personnes présentes.

Une administration critiquée sur la forme, pas le contenu

Comme nous l’avons expliqué précédemment, les performances sportives de Susaeta font que son départ n’est pas incompris par les supporters. Le non-prolongement du capitaine est débattu par les supporters, entre ceux qui y voient de l’injustice et ceux qui préfèrent penser aux besoins sportifs de l’Athletic.

Quoi qu’ils pensent du départ de Susaeta, la majorité des supporters de l’Athletic critiquent surtout les méthodes de la direction d’Aitor Elizegi dans cette affaire. En effet, laisser pendant des mois un joueur qui a tout donné pour le club basque dans l’incertitude quant à son avenir, ce n’est pas permissible. L’annonce de son départ n’est elle-non plus pas du goût de tous. Celle-ci, annoncée dans la soirée sur les réseaux sociaux, n’est pas jugée à la hauteur du capitaine des Leones. Beaucoup s’attendaient à plus, et notamment à une annonce conjointe, face à la presse, du président et du joueur annonçant cette décision.

Susaeta avec le président Elizegi, après avoir fêté son 500e match avec l’Athletic [Crédits : Athletic Club]

Mais comme nous l’avons vu, de nombreuses zones d’ombre persistent et il n’est pas exclu que des tensions existent entre la nouvelle direction de l’Athletic et Markel Susaeta. Une autre hypothèse veut que le joueur n’ait pas apprécié le traitement qui lui a été réservé – lui proposer un contrat début mai alors qu’il s’est ouvertement dit prêt à en parler plusieurs mois avant cela. De plus, l’absence de réelle conférence de presse de départ laisse penser que le joueur n’a pas le droit de répondre à certaines questions qui auraient pu lui être posées.

Tout cela fait que l’administration de l’Athletic est fortement critiquée dans ce dossier, qui s’annonce peut-être comme la première importante polémique entre Aitor Elizegi et des socios qui réclament de peser davantage dans ce genre de décisions.

Quel avenir pour Susaeta ?

À titre personnel, cela fait sûrement de longs mois que le joueur doit se poser cette question. Lors de la lecture de son communiqué, Markel Susaeta a assuré ne pas savoir de quoi sera fait son futur mais qu’il continuera de jouer au football, sa passion.

À LIRE : LE ONE CLUB AWARD RÉCOMPENSE AUSSI LES FEMMES

Il est certain que voir le futur ancien capitaine de l’Athletic avec un autre maillot sera extrêmement étrange pour les supporters zuri-gorriak, mais pas uniquement. Répondant à quelques questions, l’ancien capitaine de la Real Sociedad Xabi Prieto a expliqué que la situation de Susaeta le surprend beaucoup et que cela va être bizarre de le voir jouer avec un autre maillot. Cet autre maillot justement, personne ne sait encore à quoi il pourrait ressembler. Mettant en avant l’attachement de Markel pour son Pays Basque natal, la présence de sa famille mais aussi ses capacités sportives, il est envisageable de le voir rejoindre les rangs d’une équipe de Liga. Pourquoi pas le SD Eibar, autre club basque, ou une autre équipe de première division.

Il rêvait de finir sa saison à l’Athletic, mais le destin en a décidé autrement [Crédits : Origen Deporte]

Le joueur lui-même déclare ne pas avoir de plans pour la saison prochaine mais il est certain que plusieurs équipes le contacteront prochainement pour lui proposer un contrat.

C’est donc un joueur qui aura passé la totalité de sa carrière à l’Athletic Club qui quittera les rangs des Leones, laissant derrière lui un fort souvenir dans le cœur des supporters basques mais aussi quelques polémiques naissantes autour du président Aitor Elizegi. Le N°14 l’a affirmé lors de ses adieux, il continuera de soutenir l’Athletic, non plus comme un joueur, mais bien comme un supporter. Eskerrik asko Markel !

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires