Les notes de Liverpool 4 – 0 Barça : Wijnaldum en MVP, Van Dijk-Matip en Patrón, Barcelone en Decepción

0

Vainqueur 3-0 à l’aller, le FC Barcelone se déplaçait ce soir à Anfield avec un large avantage. Mais les Blaugranas ont du faire face d’entrée de jeu au pressing incessant de Liverpool, permettant à Origi d’ouvrir rapidement la marque. En seconde mi-temps, l’intensité mise par les Reds n’a pas faiblit et le rouleau compresseur anglais a marché sur le Barça. Au final, les joueurs de Klopp ont réalisé une Remontada insoupçonnée.

Voici les notes de la rédaction pour ce match fou !

Liverpool :

 

FC Barcelone : 

 

EL MVP : Wijnaldum

Entré à la mi-temps à la place de Robertson blessé, Wijnaldum était en feu sur le terrain. Présent sur tous les ballons, il a amené un danger à chaque prise de balle dans le camp blaugrana. Rapidement buteur, le Hollandais récidive quelques minutes plus tard pour entamer la remontada des siens. Important dans les derniers instants grâce à sa fraicheur et son impact physique, il aura joué pleinement son rôle de 12ème homme, faisant notamment le liant entre le milieu et l’attaque. Un grand soir pour lui et pour son équipe qui restera longtemps gravé dans la mémoire de leurs supporters.

El Patrón : La charnière Van Dijk – Matip 

Alors que le score de l’aller fut sévère pour la charnière Van Dijk – Matip avec trois buts encaissés, les deux hommes avaient à coeur de prendre leur revanche. Une potentielle remontada devait passer indéniablement par une grande prestation de leur part. Ce fut chose faite. Impeccables dans les duels, ils ont tenu bon face aux attaques barcelonaises. Face à Suarez et Messi, la tâche était pourtant ardue. Mais leur qualité d’anticipation et leur supériorité physique ont eu raison des joueurs de Valverde. Complémentaire avec un Matip en couverture, et un Van Dijk à la relance, ils ont poussé leurs coéquipiers à se projeter vers l’avant en pratiquant un bloc haut. Peu avares d’efforts, ils ont même apporté une présence aux avants postes. Une prestation XXL et une qualification méritée en somme.

La Decepción : Le FC Barcelone 

4-0 face au PSG, 3-0 face à la Juventus et 4-1 face à la Rome, les récentes campagnes euorpéennes des Blaugrana ont été marquées par plusieurs revers remarquables. Mais cette année, on pensait les hommes de Valverde, plus matures, meilleur tactiquement. Avec un Messi à son zénith, peu d’observateurs croyaient en l’élimination du Barça, surtout avec les absences de Salah et Firmino. Et pourtant, au final, Messi et ses coéquipiers ont connu une nouvelle désillusion avec ce score de 4-0. Submergés par le pressing des Reds, incapables de répondre tactiquement, sans ressources mentales, les barcelonais ont de nouveau failli. Plus le temps avançait, plus les joueurs Liverpool notamment en croisant le regard sans vie des catalans. Un échec cuisant qui ne sera pas sans conséquences du côté de la Catalogne.

La Buena Sorpresa : Divock Origi 

Titulaire en l’absence de Firmino, Divock Origi avait la lourde tâche de mener le front de l’attaque de Liverpool. Le peu de rythme, le manque d’automatismes avec ses coéquipiers, son inexpérience à ce niveau-là, les facteurs étaient réunis pour qu’il finisse dans la poche de la performante charnière Lenglet-Piqué. Et pourtant, il a su tirer son épingle du jeu par deux fois, profitant notamment des largesses défensives et de l’inattention de la défense catalane. Pas flamboyant dans la construction, il a su cependant se rendre utile dans le repli défensif. Un match étonnant qui au final, le met sur le devant des projecteurs, pour son plus grand bonheur.

 

Melvil Chirouze

@iamxmelvil

Commentaires