Les notes de Barça 3-0 Liverpool : Messi en MVP, Suárez et Ter Stegen en patrons et la déception Coutinho

0

Le Barça a un pied et demi en finale de Ligue des Champions au terme d’un match aller que Messi a marqué de son empreinte. Le Barça s’est fait peur, surtout en 2e période, mais le Barça a tenu, bien aidé par un Ter Stegen de gala.  Au coup de sifflet final, ce sont bien les Blaugranas qui ont pris un sacré avantage sur Liverpool, trop peu en réussite au Camp Nou.

Barcelone

 

Liverpool

Le MVP : Messi

Il était attendu, toute la planète football avait les yeux braqué sur le génial Argentin. D’abord plutôt discret, le monstre Messi a mis du temps à sortir de sa boîte. Dans le dernier quart d’heure et en moins de 10 minutes, il a pourtant plié le match avec notamment un but d’anthologie. Messi n’avait jamais marqué contre Liverpool avant ce soir, maintenant les Scousers vont cauchemarder pendant longtemps. Avec plus de réussite de la part de ses coéquipiers, il aurait dû aussi ajouter une paire de passes décisives.

Les patrons : Suárez et Ter Stegen

Les deux auront été déterminants dans des moments clés du Barça. En première période, on a vu le Suárez habité qui use ses adversaires aussi bien mentalement que physiquement. C’est lui qui ouvre la marque en renard des surfaces en prenant Virgil de vitesse. En deuxième mi-temps, le Barça a été chahuté surtout avant le deuxième but mais Ter Stegen a tenu la baraque, réalisant pas moins de 3 arrêts exceptionnels pour ne pas voir Liverpool revenir à égalité. Pour ne rien arranger, quand l’Allemand est battu, ce sont ses défenseurs puis le poteau qui ont sauvé les Catalans.

La decepción : Coutinho

Encore et toujours le Brésilien n’a pas réussi à se mettre au diapason de ses coéquipiers. Hors du coup et incapable de mettre une once d’intensité, l’ancien de Liverpool semble vraiment au fond du trou.

La bonne surprise : La survie du Barça en première période 

Sous le feu en deuxième periode, le Barça avait pourtant trouvé la parade en première pour se sortir de la pression des Reds. Une réponse pas courante mais intéressante qui se décompose en trois actes. Tout d’abord, Busquets glissait entre les deux centraux pour casser la supériorité des Anglais. Ensuite, c’est la liberté d’Alba qui a permis au Barça de trouver une porte de sortie à la relance. Pour finir, l’importance de Vidal à la perte pour sécuriser le bloc défensif blaugrana. Le Chilien a été parfait sur ce plan et a sorti une prestation XXL.

Commentaires