Atlético de Madrid – Valencia CF : ¡El Partidazo! (J34)

0

En grande forme, le Valencia CF joue très gros face à l’Atlético de Madrid au Wanda Metropolitano (19h30). Si les Colchoneros n’ont plus grand-chose à attendre de cette saison 2018-2019, les Blanquinegros, eux, ont la qualification en Ligue des Champions en ligne de mire. Griezmann face à Guedes, Simeone face à Marcelino : c’est le partidazo de ¡Furia Liga! pour cette 34e journée de championnat !

Un match de gala, qui plus est à domicile, ça se respecte. Néanmoins, en ce qui concerne l’Atlético, comment trouver de la motivation pour achever cette saison 2018-2019 ô combien décevante alors que les chances de titre étaient immenses et que la finale de la Ligue des Champions se disputera au Wanda Metropolitano ? En 2018, les Colchoneros s’étaient raccrochés aux branches en soulevant la Ligue Europa. A présent, c’est un chapitre du Cholismo qui connaît ses dernières pages. Rester dauphin du Barça ou finir derrière le Real Madrid relève de l’anecdote et le couronnement de Jan Oblak au Trofeo Zamora est déjà acté sauf cataclysme.

Une moto nommé Guedes

Peu en réussite contre l’Atlético (4 défaites et 2 nuls lors des six dernières rencontres), le Valencia CF se déplace à Madrid avec l’envie folle de ramener 3 points pour mettre la pression sur Getafe et Séville, ses deux concurrents pour la qualification pour la Ligue des Champions qui jouent jeudi soir, respectivement contre le Real Madrid et le Rayo Vallecano.

Exclu contre le Betis dimanche soir, Rodrigo Moreno n’est pas du voyage mais Marcelino peut dégainer sa nouvelle arme favorite : Gonçalo Guedes. Depuis près d’un an, entre blessures et méformes, le Portugais galérait sévèrement, au point que l’afición se demandait pourquoi le club avait déboursé 40M€ pour l’arracher au PSG. Du talent, « Ducati » en avait mais il ne semblait plus progresser, incapable de refaire les différences de son début de saison 2017-2018. Or depuis 2 mois, Guedes réussit tout ce qu’il tente, sur le côté gauche et désormais en deuxième attaquant. Contraint de positionner l’ailier sur le front de l’attaque pour pallier le forfait de Rodrigo contre Levante, Marcelino n’a pas regretté son choix forcé puisque Guedes a probablement signé lors du Derbi valenciano sa prestation la plus aboutie sous le maillot che. Passeur, buteur mais surtout meneur altruiste et intelligente, « Ducati » a gommé ses défauts qui restaient problématiques même quand il était décisif. Dans le jeu, il forçait trop son jeu; à présent, il est bien plus concentré et lucide pour faire mal à l’adversaire. Sera-t-il aligné en attaque ou sur le côté gauche ? A priori, il devrait commencer à son poste « traditionnel » mais sa position pourrait évoluer en fonction des remplacements.

Savic de retour avec l’Atleti, Valencia sans Rodrigo ni Cheryshev

Pour ce match, Diego Simeone doit composer sans Josema Giménez. En revanche, Stevan Savic est de retour et devrait même être titularisé en lieu et place de l’Uruguayen. Buteur contre Éibar, Thomas Lemar est annoncé dans le XI, ce qui pousserait de facto Thomas Partey sur le banc.

Pour ce duel de 442 à plat, Marcelino fera sans Rodrigo, suspendu, mais aussi Denis Cheryshev qui s’est blessé jusqu’à la fin de saison contre le Betis. Un coup dur puisque le Russe, à l’image de Guedes, était en pleine réussite depuis deux mois après des semaines de prestations très moyennes. Daniel Wass suppléera Cristiano Piccini, toujours blessé et Kévin Gameiro devrait accompagner Santi Mina devant.

Les XI possibles

Atlético de Madrid

Valencia CF

Commentaires