Real Madrid – Harcelé par les blessures, quel avenir pour Jesus Vallejo ?

0

Annoncé sur le départ du Real Madrid à cause de l’arrivée de Militao, que va devenir Jesus Vallejo ? Pressenti pour être le meilleur défenseur central espagnol de sa génération, Vallejo est victime de blessures à répétition depuis 2 ans. S’il n’a joué que 15 matchs sous les couleurs du Real Madrid, la question de son avenir au sein de la Maison blanche se pose de plus en plus.

L’histoire ressemblait à un conte de fée et va se terminer en eau de boudin. Recruté par le Real Madrid en 2015 alors qu’il évoluait à Saragosse, Jesus Vallejo voyait là un rêve se réaliser. Après un prêt dans le club maño, le défenseur est ensuite envoyé du côté de l’Eintracht Francfort pour s’aguerrir. Revenu au Real Madrid en 2017 avec l’espoir de briller, Jesus Vallejo a vu son rêve se transformer en cauchemar.

ESPACE BOUTIQUE ¡FURIALIGA! – ZONE MIXTE -> https://boutique.zonemixte.fr/?s=FuriaLiga 

Victimisé par les blessures

Lundi 14 janvier 2019, centre d’entraînement de Valdebebas. Jesus Vallejo doit une nouvelle fois quitter l’entraînement en raison d’une blessure musculaire. Une énième déception pour le jeune joueur qui subit là sa quatrième lésion musculaire de la saison. Un véritable calvaire qui le poursuit depuis deux ans. Cette saison, Vallejo n’a joué que trois matchs. En tout et pour tout, celui que l’on considérait comme le meilleur défenseur espagnol de sa génération n’a disputé que 15 matchs sous la tunique blanche. Un bilan plus que famélique. Un enchaînement de blessures et de malchance qui n’est pas sans rappeler celui vécu par un ancien défenseur du Real Madrid : Jonathan Woodgate. Si ce dernier n’a jamais réussi à prendre le dessus sur ses blessures, on ne peut qu’espérer que Vallejo, lui, y arrive.

Un mental d’acier

Rentré dans la capitale espagnole en 2017 après deux saisons passées sous forme de prêt, Vallejo savait que la concurrence du duo Raphaël Varane-Sergio Ramos ne lui laisserait que des miettes. Cependant, avec le calendrier chargé d’une équipe comme Madrid, le natif de Saragosse pensait profiter de la rotation pour gagner en expérience au sein d’un effectif réputé. Au final, Vallejo passe plus de temps à l’infirmerie que sur les terrains d’entraînement. De nombreux observateurs se demandant pourquoi le jeune espagnol est venu aussi tôt au Real.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Vallejo est loin d’être une tête brulée. Pour son jeune âge il possède une très grande maturité : à 18 ans il a été capitaine d’un club historique comme Saragosse et capitaine de l’Espagne U18 championne d’Europe de sa catégorie. Joueur issu de l’académie de Saragosse il dispute avec Los Maños 54 matchs de deuxième division. Il a fait partie du onze de l’année de la deuxième division espagnole pour la saison 2014-2015. À 20 ans il est prêté à l’Eintracht Frankfurt où il réalise une très bonne saison avant d’être rapatrié par le Real. Un curriculum que peu de joueurs de 22 ans peuvent prétendre avoir. Toutes ces expériences ont contribué à bâtir un mental d’acier assez extraordinaire pour un joueur de cet âge. Si certains joueurs auraient baissé les bras après deux ans de calvaire, Vallejo n’est pas de cette trempe.

Crédit: Marca

La sélection une bouffée d’air frais

Vallejo trouve son salut avec la sélection espagnole. Déjà appelé par Luis Enrique, Vallejo est un fixe avec la Sub-21. En effet, malgré ses blessures et son inactivité, il bénéficie toujours de la confiance du coach qui non seulement l’appelle dès qu’il en a l’occasion, mais lui donne également le brassard de capitaine. Bonne nouvelle pour lui, il a rejoué avec la Sub-21 lors de la trêve internationale du mois de mars. À chaque fois il n’a disputé que la première mi-temps des deux matchs (avec le brassard de capitaine), mais il a montré des choses intéressantes et a laissé de bonnes sensations sur la pelouse.

À 22 ans c’est une nouvelle carrière qui semble s’ouvrir à lui après 2 ans de blessures à répétition. Si son avenir semble s’écrire loin de la capitale espagnole, au vu de son jeune âge il a tout le futur devant lui pour se remettre à l’endroit. Le Real semble convaincu qu’il peut récupérer son niveau mais pas au sein de la Casa Blanca. Les Merengue souhaitent le prêter une nouvelle fois afin qu’il puisse jouer et oublier ses blessures. Son départ du Real n’est peut être qu’un au revoir. Il se peut qu’il y revienne un jour pour confirmer qu’il est bel et bien le meilleur défenseur central de sa génération.

Miguel Hernandez

@Mig19Hernandez

Commentaires