Tactique / OL – Barça (0-0) : Comment Ernesto Valverde n’a pas réussi à forcer le verrou de Bruno Genesio

0

Les matchs se suivent et rien ne semble changer pour le Barça qui n’arrive plus à faire la différence. Contre Lyon au Groupama Stadium, les Blaugranas ont eu la possession mais n’ont une nouvelle fois pas relevé le défi tactique du soir, en panne offensivement face à une défense lyonnaise à la hauteur. Voici ce qu’il faut retenir de ce huitième de finales aller de la Ligue des Champions.

Dans l’ancienne capitale mondiale de la gastronomie, c’est sans réelle faim que le FC Barcelone s’est fait accrocher par une équipe lyonnaise qui a su imposer son mordant. Lyon a maîtrisé l’attaque tant vantée du FC Barcelone alors que les deux équipes faisaient match nul 0-0 lors de cette première confrontation en 8e de finales de cette coupe aux grandes oreilles tant convoitée par les Catalans. Si en attaque Messi n’a cette fois pas su être le héros de son équipe, les performances de Luis Suarez sont de plus en plus inquiétantes. Dépourvu toujours d’une bonne animation offensive, le Barça n’arrive plus à imposer un rythme suffisant pour contrer leurs adversaires.

Un Barça encore un peu plus déséquilibré

Si comme à leur habitude les locaux se sont confortablement installés dans la moitié de terrain adverse, les Catalans ont une fois de plus laissé leurs adversaires prendre confiance sans cette fois pourvoir compter sur son génie Messi pour s’en sortir. Devenu prévisible, le jeu du Barça reste inégal. Alors que toutes les attaques sont passées par le côté gauche, le côté droit est abandonné notamment quand Messi dézone. Au milieu de terrain, le duo de relayeurs Rakitic-Sergi Roberto n’a pas apporté davantage de sérénité. Sur le côté droit catalan, Terrier et Mendy ont notamment pu s’illustrer. Très en jambes, les joueurs lyonnais ont pris une certaine avance sur le terrain capables de résister à la pression et de se procurer quelques occasions en première période. Avec plus de tranquillité en seconde période, mais toujours avec le sentiment que tout pouvait arriver à tout moment, les joueurs ont élargi leur champ d’action et de possession, tandis que Genesio a appliqué des changements défensifs gagnants.

L’axe comme stratégie pour Lyon

Les consignes de Bruno Génésio étaient claires : laisser les côtés libres pour pouvoir tabler sur une défense dans l’axe et bloquer les transmissions entre le milieu de terrain et Messi. Les joueurs catalans n’ont pas réussi à utiliser l’espace laissé se contentant d’être quelconque plutôt que magistral. Face au jeu, le Barça s’est contenté de trouver trop souvent Busquets et l’Argentin, laissant Lyon orienter les Blaugrana vers les côtés. Défensivement malgré une première période de doutes, Lyon s’est montré impérial avec Denayer, Dubois et Lopes pour contrecarrer les plans de Messi et Dembélé. Sans Arthur pour guider et être le métronome du milieu du Barça incapable de créer, et face à un Luis Suarez catastrophique dans le jeu, les Catalans ont été freinés par une équipe lyonnaise qui ne s’est pas laissée démonter.

Le fantôme de Luis Suarez : plus gros problème du Barça ? 

Lors de cette rencontre, le jeu du Barça est trop souvent tombé en panne dans la surface de réparation. Suarez en était le principal responsable, gaspillant plusieurs mouvements prometteurs avec des passes très mal dosées. Incapable de déborder, d’apporter profondeur et précision, l’Uruguayen est méconnaissable et plus au niveau. Si le Barça a pu profiter de quelques espaces avec Messi pour lancer les contres-attaques, Luis Suarez a gâché des occasions évidentes pour remporter la rencontre. Si le plan du Barça exige que le numéro 9 Blaugrana couvre beaucoup de terrain, son physique ne suit plus et son champ d’action se voit être constamment réduit. Luis Suarez n’a plus marqué depuis 1253 jours à l’extérieur en Ligue des Champions, un rendement insuffisant et de mauvaises performances qui pourraient bien lui coûter cher à l’avenir.

Lyon collectivement se détache, le Barça sans sauveur, Suarez a trébuché, Dembélé s’est élancé et les Catalans ont froncé, mais Lyon a tenu bon, dans le jeu tout reste à faire pour les deux équipes.

Soledad Arque-Vazquez

@solearquev

Commentaires