Les notes d’Atlético 2-0 Juventus : Simeone en MVP, un petit Dybala et Godín en patron

0

Dans un Wanda Metropolitano incandescent, l’Atlético de Madrid a donné une leçon de Cholismo à la Juventus. La charnière uruguayenne Godín-Giménez a fait rugir les Rojiblancos, les Bianconeri ont déçu : voici nos notes, avec le MVP, le Patrón, la Sorpresa et la Decepción !

Atlético

Juventus

El MVP : Cholo Simeone

On se demandait où était passé ce Cholismo si caractéristique. Depuis des mois on l’avait perdu. Et c’est ce soir, dans un partidazo tendu, que le coach argentin a étalé toute sa science. Les 4 intérieurs au milieu, Juanfran latéral droit et Diego Costa au coup d’envoi : les Colchoneros paraissaient jouer le contre et un bon vieux 0-0. Ce fut l’inverse. Entreprenants, agressifs, percutants et vifs, les Indios ont marché sur la Juventus. En plus, Simeone a forcé le résultat en réalisant ses 3 changements avant la 65e minute. Un modèle d’intelligence et une bonne paire de cojones !

El Patrón : Diego Godín

Vous avez vu l’attaque Bianconera ? Non. Avec son compatriote Josema Giménez, le Charrua a fermé la boutique à double tour et en plus il a planté le 2nd but. Énorme tout simplement, comme au bon vieux temps.

La buena Sorpresa : Diego Costa

C’était la surprise au coup d’envoi : la Bestia titulaire! Une première période de feu, avec des brins, des déviations, des combinaisons avec Griezmann. Il a pesé sur la Juventus de toutes ses forces. Manque de lucidité sur son face à face mais après seulement quelques minutes contre le Rayo Vallecano en Liga, il a largement rempli sa mission.

La Decepción : Paulo Dybala

La Joya a disparu, littéralement. L’Argentin devait être le facteur X de la Juve, il a été absent des débats, sans un ballon potable à négocier. Annoncé dans l’axe, il a penché sur les côtés pour toucher un minimum la balle, sans jamais trouver le rythme et ses coéquipier. Le Cholismo l’a cuit à l’étouffée.

 

 

Commentaires