Atlético de Madrid – Alavés : El Partidazo (J15)

0

En début de saison, peu de monde aurait parié que cet Atlético de Madrid – Deportivo Alavés serait un choc de la 15e journée de Liga. Avec un seul point d’écart qui les sépare, Colchoneros et Babazorrozos visent un rapproché avec le Barça, actuel leader. Etats de forme, tactique et XI de départ : c’est la previa d’un partidazo inattendu.

Il y a un an, le Deportivo Alavés était quasiment condamné à la Segunda. Auteurs d’un début de saison catastrophique, les Basques n’avaient plus guère d’espoirs et quelques mois après une finale de Copa del Rey qui récompensait leur grand retour en Liga, l’ascenseur menaçait de se refermer pour le niveau -1. Luis Zubeldía puis Gianni De Biasi n’avaient pu trouver la bonne formule pour faire vibrer Mendizorroza. Et puis Abelardo est arrivé.

Avec l’ancien joueur du Barça qui avait terminé sa carrière à Alavés, le club de Vitoria est revenu d’entre les morts pour accrocher la 14e place. Habitué des missions impossibles comme ce fut le cas dans son club formateur le Sporting de Gijón, l’ex latéral asturien a créé une dynamique. Gardien de très haut niveau (Pacheco), défense de fer (Maripán, Aguirregabiria, Laguardia, Duarte, Vigaray, Ximo, sans oublier Ely, blessé), milieu de briscards (Manu García, Pina, Wakaso), joueurs revanchards (Ibai, Guidetti, Bastón) et pépites (Sobrino et surtout Jony) : Alavés réalise une première partie de saison admirable. Dans cette Liga qui n’avance, avec 24 points au compteur, les Basques sont 4es, à seulement 4 unités du leader blaugrana, et 1 seul de son hôte du jour, l’Atlético de Madrid.

Deux frères… mais un aîné décimé

L’Atleti et Alavés n’ont pas du tout les mêmes moyens, mais les deux entraîneurs partagent des points communs. Abelardo n’a d’ailleurs jamais caché son admiration pour Diego Simeone. Défense en titane, 4-4-2 qui se replie en 4-3-3 en phase défensive, grande solidarité et coeur énorme : cet Alavés-là tient beaucoup de l’équipe colchonera.

Et si le Wanda Metropolitano est une forteresse (ce qui permet aux Indios de compenser avec leurs contre-performances à l’extérieur), les Basques ont les moyens de gêner considérablement un Atlético privé de plusieurs éléments et non des moindres : Godín, Filipe Luis, Juanfran, Koke et Diego Costa. Pas facile dès lors pour El Cholo de composer son groupe. Saúl sera une nouvelle fois latéral gauche et Kalinic évoluera avec Griezmann. Sur le banc, seuls Giménez, Vitolo et Gelson ont l’expérience des chocs de Liga. Alavés a plus de profondeur sur son banc ! Selon toute vraisemblance, Abelardo devrait débuter « officiellement » en 4-3-3. En mode partidazo !

Les XI officiels

Atlético de Madrid

Deportivo Alavés

 

Commentaires