River Plate et le Rayo Vallecano, unis par la diagonale rouge

0

La diagonale rouge du maillot de River Plate est mythique. Totalement à contre-courant de ce qui se fait depuis des décennies en matière de design, celui du club argentin reste indémodable et surtout reconnaissable entre mille. Pourtant un autre club porte la diagonale rouge sur fond blanc, un petit club de quartier espagnol : le Rayo Vallecano. Explications.

Bien que le Rayo et River partagent cette fameuse diagonale, peu de choses les lient. River est un club mythique, un des plus grands d’Argentine, de renommée mondiale. L’armoire à trophées des Millionaro est pleine à craquer et des nombreuses stars ont porté ce formidable maillot. Avec une histoire d’un peu plus 90 ans, soit 20 de moins que River, le Rayo n’a jamais réussi à atteindre une telle reconnaissance. Hors de l’Espagne, la Foudre est un club inconnu ou presque. Peu de trophée et une tendance à faire régulièrement l’ascenseur entre les divisions, en plus de mal gérer ses finances. Le Rayo est une brindille à côté de l’arbre River.

Une rencontre dans les années 50 et un match dans les années 70

Pourtant les deux formations se connaissent et les supporters des deux entités s’échangent des mots doux et ont lié une certaine amitié. À son origine, le Rayo portait un maillot blanc classique. Les caisses du club étant vides, c’était l’équipement qui coûtait le moins cher. Après une promotion, les finances du club madrilène sont dans le rouge. Le président de l’époque doit alors rapidement nouer un partenariat pour survivre. C’est l’Atlético de Madrid qui répond favorablement à l’appel.

En 1948, les Colchoneros prêtent quelques joueurs et offrent un petit chèque au Rayo. En échange, le club doit ajouter une touche de rouge sur son maillot immaculé. Les dirigeants de l’époque étaient fans de River et ont donc eu l’idée de copier le maillot et d’ajouter cette diagonale rouge pour contenter leur mécène. Cette bande a plusieurs histoires. Pour certains elle est inspiré par un char de Carnaval, pour d’autres c’est elle est en rapport avec la franc-maçonnerie ou encore les armoiries de Gênes. Dans les faits, cela donne un maillot très chouette à l’œil et surtout reconnaissable facilement.

Crédits :lafutbolteca

L’accord avec l’Atleti ne dure qu’un an mais le Rayo ne modifie pas pour autant son maillot par la suite. En 1953, lorsque River, alors l’un des meilleurs clubs du monde, fait escale à Madrid, les dirigeants du club madrilène en profitent pour faire passer une photo de leur uniforme aux argentins. Un geste apprécié par les dirigeants sud-américains qui offrirent plusieurs jeux de maillots au Rayo à leur départ. Des maillots malheureusement bien trop petits pour les joueurs de l’équipe première mais qui ont été utilisés par les jeunes. En 1978 l’amitié entre les deux clubs se matérialise par une rencontre lors d’un tournoi amical. À la Villa de Madrid, River Plate bat le Rayo 1-0, dans un match qui reste aujourd’hui l’unique affrontement entre les deux équipes.

Un vrai lien entre Rayo et River

L’éclair rouge n’a jamais quitté le blason du Rayo, mais la diagonale est, elle, arrivée bien plus tard. Réelle marque d’identification, les supporters madrilènes y sont particulièrement attachés. Dans un quartier très à gauche, le rouge plaît logiquement. Pourtant, l’actuel président essaye petit à petit de faire évoluer ce maillot. Il y a quelques années la bande sur le troisième maillot fut remplacée par un drapeau arc-en-ciel pour soutenir la cause LGBT et lutter contre les violences conjugales. Des groupes de supporters ont alors accusé Presa de vouloir à terme faire disparaître cette fameuse bande rouge.

Le lien entre le Rayo et River est devenu de plus en plus fort au fil des années. Actuellement une pétition est en ligne sur Change.org pour organiser de nouveau un match entre les deux équipes. Bolo, un des grands noms du Rayo et figure de proue du club dans les années 2000, célébrait ses buts en portant sous son maillot du Rayo un de River Plate.

Nous ne savons pas si les deux directions sont en contact régulier, mais la diagonale entre River et Rayo existe réellement. De quoi, pourquoi pas, voir des célébrations à Vallecas si les argentins battent Boca en finale de Libertadores. Lors de la dernière relégation de River, les supporters du Rayo avaient d’ailleurs témoignés leur soutien aux argentins. Plus qu’une bande rouge, c’est une véritable amitié qui lie les deux clubs.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

 

Commentaires