Futfem Ligue des Champions – La Previa : Atlético de Madrid – Manchester City

0

Le tirage au sort n’a pas été clément pour l’Atlético de Madrid en Ligue des Champions. Les Colchoneras ont hérité de Manchester City, demi-finaliste lors des deux dernières éditions. Pour ce 1/16 aller, l’Atleti devra, devant son public, réaliser un excellent match et démontrer que le club est en train de franchir un cap sportif.

Une nouvelle fois, la chance n’a pas été du côté de l’Atlético de Madrid. La saison passée, les Colchoneras avaient pris une avoinée contre Wolsfburg, future finaliste (0-3 à l’aller et…12-2 au retour). “Ce fut une défaite dure pour tout le monde : les joueuses, le staff et le club, a expliqué Amanda Sampedro en conférence de presse d’avant-match. La leçon qu’on en a tirée c’est que, quand on porte ce maillot et cet écusson, ce sont des réusltats qu’on ne peut tolérer”.

Cette fois-ci, elles se confrontent à Manchester City qui a atteint le dernier carré lors des deux dernières éditions. Et pour compléter le tableau, l’Atleti dispute la première manche à domicile au stade Cerro del Espino à Majadahonda.

Trop haut trop tôt ?

L’Atlético de Madrid est clairement l’outsider de ce duel européen. Souveraines en Liga Iberdrola depuis 2 ans, les Colchoneras viennent de changer d’entraîneur. José Luis Sánchez Vera a succédé à Ángel Villafranca et sa méthode doit encore s’ajuster, même si la large victoire 4-0 contre le promu Málaga la semaine dernière en ouverture du championnat a rassuré et mis en confiance. “L’équipe a préparé ce match comme si c’était une partie de Liga, mais c’est vrai que l’air qu’on respire avant de disputer une telle compétition est différent, a estimé le technicien. Je mentirais si je disais que ça ne nous importait pas que ce match arrive si tôt dans la saison, surtout après les recrues et les joueuses en sélection”.

A quoi s’attendre contre les Citizens dont plusieurs cadres évoluent avec les Three Lionesses ? Amanda Sampedro a son idée sur la question : “il s’agit d’une équipe qui évolue en 4-3-3 avec deux ailières très rapides. Elles exercent une pression haut et jouent avec beaucoup d’intensité pendant la première heure de jeu. Il faut essayer de lire le match de la meilleure façon et tirer partie de nos opportunités”.

Ce duel, aussi périlleux soit-il, doit permettre aux Indias de franchir un cap sportif et mental dans la compétition reine, elles qui sont éclipsées par le Barça sur la scène européenne. La contre-performance des Blaugranas au Kazakhstan contre le BIIK Kazygurt (défaite 3-1) serait-il le signe d’un renversement des forces ? Pour Ángela Sosa dans les colonnes de Marca, “l’objectif de l’équipe est de grandir chaque jour et ce club ne sait le faire que d’une seule manière : en travaillant. C’est comme ça que nous avons remporté 3 titres (2 Ligas et une Copa de la Reina, ndlr) et nous continuerons ainsi”. Pour sa 3e participation en Ligue des Champions, l’Atlético serait inspirée de réaliser son premier exploit.

La joueuse à suivre : Ludmila da Silva

Auteur d’un doublé lors de la 1re journée contre Málaga, lancée à chaque fois par Ángela Sosa, Ludmila da Silva (23 ans) a commencé sa saison tambour battant. Véloce, la Brésilienne est la buteuse attitrée des Colchoneras profite du travail des jugonas Sampedro, Mesi et Sosa pour finir le travail. Auteur de 11 buts en 25 matches de Liga la saison dernière, l’internationale est réputée pour ses facultés de finisseuse. Sa rapidité constitue son atout majeur, d’autant qu’elle a commencé par l’athlétisme. Pour sa 2e saison en Espagne, elle sera l’une des joueuses à suivre pour l’attribution du Pichichi.

Commentaires