Un coup d’envoi en Catalogne, un derbi de Madrid et le grand retour de Cazorla : la Previa de la 1re journée de Liga

0

Après une longue trêve et un mercato plutôt calme. c’est enfin le retour de la Liga ! Des interrogations subsistent avant que le coup d’envoi de ce marathon de 38 journées ne soit donné : le Real est-il au niveau pour récupérer la couronne de champion ? Les promus seront-ils en mesure de se sauver ? Le Betis encore roi de Séville ? Au milieu de tout ça, un derby de Madrid et quelques belles affiches pour cette première journée. Pour tout savoir, c’est l’habituelle previa de ¡FuriaLiga!

Girona- Valladolid (vendredi à 20h15)

Un promu qui se déplace dans le stade champêtre de Montilivi. Promu après les barrages, Valladolid est promis à une saison compliquée. Girona a vécu un été plutôt calme malgré le départ de Machin remplacé par un Eusebio qui doit faire oublier sa fin en eau de boudin à la Real Sociedad. Seul départ notable, Maffeo, le latéral droit, parti en Allemagne.

Côté Valladolid un seul achat, Ruben Alcaraz transfuge de Girona l’adversaire du jour. Quelques bons éléments de Liga ont été pourtant acheté comme Ivi Lopez ou Keko. Les pertes sont pourtant conséquentes la plus importantes étant Jaime Mata, buteur ultra prolifique parti pour Getafe. Le promu doit donc composer avec un effectif plutôt léger tandis que Girona n’a pas perdu tant que ça en qualité et a récupéré un coach plutôt très joueur comme l’était Machin.

Niveau préparation, les deux équipes ont plutôt rassuré, dans le jeu et au niveau des résultats avec seulement une défaite chacune. Côté absence Aday, Mojica, Planas et Ramalho sont déjà out côté Girona. Ivi, David Mayoral et Luismi sont absents côté Valladolid.

Girona

Valladolid

Betis-Levante (vendredi à 22h15)

Deux équipes qui ont fini la saison passée en boulet de canon s’affrontent d’entrée pour ce nouvel exercice. Le Betis c’est Setien, c’est le 3-5-2 c’est Bartra, c’est le beau jeu les belles relances et le plaisir. Levante c’est un peu différent, club moribond durant un long moment, Paco Lopez a réveillé les granotes pour enchanter tout son monde. Emmené par un Bardhi qui doit confirmer, un Morales au garde à vous et un jeu verticale parfait, Levante s’avance maintenant comme un sérieux outsider pour un top 10.

Côté mercato, celui du Betis est excellent. Seul Fabian en perte vraiment importante et une ribambelle d’arrivée excitante comme : William Carvalho, Inui, Canales ou encore Pau Lopez. Les hommes de Setien se sont renforcé sur toutes les lignes avec comme projet d’être une nouvelle fois européen cette saison. Le mercato de Levante ressemble à celui du Betis. Une seule perte importante :Lerma et une multitude d’arrivées intéressantes comme Coke, Simon, Vukcevic ou encore Prcic.

Côté XI, Feddal pourrait tenir sa place après sa grave blessure. Sinon les XI promettent d’être classiques avec les débuts de Carvalho côté Betis notamment, et Roger associé à Morales côté Levante.

Levante

Betis

Celta-Espanyol (samedi à 18h15)

Choc entre deux clubs maintenant habitués à la Liga. À Vigo, c’est deux formations qui ont changé de coach qui vont s’affronter pour débuter du bon pied ce nouvel exercice et faire oublier le précédent. L’entraîneur Mohamed n’est pas du tout connu en Liga, argentin qui a pas mal bourlingué au Mexique il arrive avec un style de jeu plutôt claire basé sur un pressing constant et de la verticalité. Côté Espanyol c’est Rubi le magicien qui a permis au plus petit budget de Segunda d’être promu qui doit mener les pericos au sommet. Déjà passé par la maison, le catalan arrive avec un réputation intéressante mais reste un néophyte à ce niveau.

Pour ce qui est des mercato, celui des catalans est quelque peu décevant. Des pertes importantes comme Navarro, Pau Lopez ou encore Aaron Martin mais surtout Gérard Moreno et peu d’achat sauf Borja Iglesias qui arrive du Celta. Côté Galicien c’est différent. Les pertes sont importantes avec Sergi Gomez, Wass ou encore Jonny qui sont partis, mais les galiciens n’ont pas jeté l’argent par la fenêtre : avec des joueurs comme Fran Beltran, Nestor Araujo, Yokuslu, Jensen ou Boufal, le Celta s’est bien renforcé.

Maxi est incertain pour ce match, et le duo Araujo/Fran devraient faire leurs débuts en match officiel côté Celta. Borja devrait être aligné en pointe côté Espanyol avec un XI plutôt décevant, en espérant que des Canteranos viennent garnir les rangs Pericos.

Celta Vigo

Espanyol

Villarreal – Real Sociedad (samedi à 20h15)

Encore un choc d’habitués. Villarreal doit continuer sa petite remontée sous la houlette de Calleja quand la Sociedad doit repartir en reconquête avec Garitano à son bord. Au pays basque la donne va changer, même si Asier a rappelé qu’il allait évoluer, il faudra voir comment il pourra importer ce qui a fait sa force à Leganès.

Côté Basque, les départs d’Odriozola et Canales sont importants mais le recrutement a été bien mené. Theo est arrivé en prêt, l’excellent relayeur Merino est de retour en Espagne. Avec les retours de Bergara et Zaldua en prêt l’effectif est cohérent. Côté Villarreal hormis les ventes de Rodri et Castillejo (et le prêt de Cheryshev) le sous marin s’est fortement renforcé. TKE, Bacca et Gerard devant, Funes Mori et Caseres côté argentin, Layun auteur d’une bonne coupe du monde en tant qu’ailier et le retour d’El Mago Santi Cazorla. Tout est en place pour une saison intéressante au Madrigal.

Côté XI Cazorla devrait être titulaire, avec le nouveau duo devant et une défense classique côté Villarreal, en attendant que Manu Trigueros et Bruno Soriano soient à 100%. Pour la Real Theo devrait débuter sur le flanc gauche avec Zaldua à droite. Le reste sera classique.

Villarreal

Real Sociedad

FC Barcelone-Alavés (samedi à 22h15)

Le vainqueur de la Supercoupe d’Espagne défie l’équipe solide d’Abelardo. Connu d’un point de vue assez négatif en France avec ce qu’il se passe à Sochaux, Alavés reste une équipe qui se défend en Liga. Cette saison est celle de la confirmation pour les deux clubs, Valverde doit confirmer son titre et Abelardo son maintien acquis facilement.

Côté Alavés pas de perte importante à part la fin du prêt de Munir. Côté achat celui de Guidetti qui enchaîne après son prêt et celui de Twumasi. Jony arrive en prêt de Málaga ou encore Baston de Swansea, le solide milieu Pina continu l’aventure, Navarro arrive de Las Palmas : Alavès s’est donc globalement renforcé. Côté Barça, c’est surtout le banc qui a subit une belle progression. Vidal, Malcom, Arthur ou encore Lenglet sont arrivés, sans aucune perte importante sauf celle d’Iniesta.

Lenglet pourrait débuter vu qu’Umtiti ne semble pas à 100% côté Barça. Jony sera dans le onze, Borja est en balance avec Guidetti côté Alavés.

Alavés

FC Barcelona

Eibar-Huesca (dimanche à 18h15)

Deux petits clubs vont s’affronter à Ipurua ! Huesca va lancer sa première saison en Liga de son histoire quand Eibar continue de vivre un rêve éveillé, draguant une nouvelle fois d’Europe. Eibar joue la continuité avec Mendilibar même si pas mal de cadres ont quitté le navire. Côté Huesca, Leo Franco a remplacé Rubi et l’effectif s’est garni de joueurs de talent qui connaissent pour certains la Liga.

Eibar continue de scruter les bonnes affaire, Sergio Alvarez est arrivé du Sporting, Bigas et Galvez de Las Palmas ou encore Cardona du Barça B. Mais dans le même temps les pertes sont grandes : Alejo, Capa, Garcia, Inui ou encore Junca ont quitté le navire, soit autant de titulaires en puissance. L’effectif basque a perdu en qualité et en profondeur. Côté Huesca la donne est différente et le mercato est ambitieux. Avec notamment les arrives de Gurler un franco-truc, Luisinho et Semedo (ex-Villarreal), Werner ou encore Etxeita et Longo. La bande à Leo Franco a fière allure, sur le papier du moins.

Huesca

Eibar

Rayo Vallecano-Sevilla (dimanche à 20h15)

Presa est toujours en guerre avec les Bukaneros, les Bukenaros sont toujours en guerre avec Tebas, Vallecas est en ruine mais le football de quartier est de retour en Liga et ça c’est très bien ! Le Rayo dernier représentant d’un foot disparu débute son exercice par un gros morceau. Seville bien que pas au mieux sur le marché des transferts à déjà débuté sa saison avec deux tours de qualification européennes passés sans encombre. Avec 4 matchs officiels dans les pattes, l’avantage revient aux hommes de Machin.

Surtout que la bande à Michel est plutôt maigre. Un seul gardien valide, Amat le nouvel arrivant va sûrement dépanne en 6… Le Rayo va encore devoir faire des miracles pour se maintenir. Côté Seville, N’Zonzi et Lenglet ont été remplacé par deux joueurs de L1 : Gnagnon et Amadou. Silva est aussi arrivé tout comme Sergi Gomez. Pour faire simple, Seville comble les manques sans réellement progresser.

Muriel pourrait débuter en tant que neuf en attendant la remise en forme de Silva. Les anciens de Ligue 1, Kakuta et Oscar Trejo, devraint être titulaires côté Rayo.

Sevilla

Rayo Vallecano

Real Madrid-Getafe (dimanche à 22h15)

Alerte derby de Madrid pour un nouveau choc avant le partidazo de cette journée ! Getafe se déplace au Bernabeu pour profiter du moment de flottement à la maison blanche en ramenant des points ! Les hommes de Bordalas ont gardé la majorité de leur ossature et se sont en plus renforcés. Pour le Real, orphelin du double Z et de CR le mercato est encore bien calme. La Supercoupe d’Europe pourrait déclencher la fièvre acheteuse de Floper.

Getafe qui n’a perdu que Guaita et Fajr parmi ceux squattant le onze, a enrôlé d’excellents joueurs de Liga ou Segunda. Comme l’ailier Alejo, le central Miquel, le milieu Maksimovic, le buteur Mata, Guardiola ou encore le portier Chichizola. Un bon qualitatif important et surtout un banc qui va être très fourni. Côté Real le mercato est bien calme et pourtant les manques sont criants.

Le XI du Real devrait être celui de Gala avec Isco en métronome. Côté Getafe, l’armée romaine de Bordalas sera de sortie même si Djene est encore incertain et que des éléments comme Gaku peuvent débuter.

Getafe

Real Madrid

Athletic-Leganés (lundi à 22h)

Deux nouveaux cycles s’affrontent à San Mamés. Leganes qui a vu son gourou Asier Garitano partir a choisi Pellegrino pour le remplacer. L’argentin avait réussi de belles choses avec Alavès avant de partir par la petite porte se casser les dents en Angleterre. Adepte d’un bloc compact et de contres assassins, les joueurs madrilènes ne seront pas trop dépaysés. Côté Athletic, après le flottement sous Ziganda, Toto doit remettre de l’ordre dans la maison et séduire les gradins. Les deux entités sont à la recherche d’un nouveau souffle.

Petit budget oblige, le mercato de Leganés fut calme mais intéressant : Arnáiz arrive du Barça, Rolan de Málaga , Omeruo de Chelsea, Juanfran du Depor. En gros un mélange de jeune plein de talent et de joueurs expérimenté avec un point d’orgue Carillo l’ancien de l’ASM . Pour l’Athletic les derniers ventes ont bien gonflé les caisses et ont permis au club de réaliser un mercato intéressant. Yuri, Ganea, Capa ou encore Dani Garcia ont rejoint les basques quand Kepa l’a quitté. Même si les manques sont encore présents et l’assise défensive pas encore trouvée, le coach Berizzo a un effectif intéressant sous la main pour travailler son idée de jeu exigeante et offensive. Attention, la récente recrue En-Nesyri (Málaga, 5M, attaquant de pointe, 21 ans) peut postuler en pointe.

Athletic

Leganés

Commentaires