Les bourreaux du Barça, des artificiers en chef et un petit couteau : el XI de Furialiga (J37)

0

Il ne reste plus vraiment de suspense en Liga mais ça ne veut pas dire que les matchs ne sont pas plaisants ! Encore une fois on a eu droit à une avalanche de buts et notre équipe de la 37e journée regorge de talent. Aligné en 4-3-3 très offensif, voici notre XI pour cette avant dernière journée de Liga.

 

Jan Oblak (Atlético) : Il est sûrement un des meilleurs gardien du monde, éclipsé par un Ter Stegen plus médiatisé. Le slovène s’en va pourtant soulever un nouveau trophée Zamora. Face à Getafe, dans cet affrontement entre Madrilènes, il a sauvé un penalty et a permis à son équipe de préserver le plus faible des avantages. Un match classique pour lui.

Achraf Hakimi (Real Madrid) : Le latéral marocain a profité de la large revue d’effectif orchestrée par le double Z pour être de nouveau titulaire. Encore une fois impeccable, il a été très important dans la démonstration offensive de la Maison Blanche face au Celta. Il a même fait trembler les filets en plus de dominer son couloir.

https://twitter.com/ElevenBE_fr/status/995392346568122369

Simon Kjaer (Sevilla FC) : Dans ce Gran Derbi sans vainqueur, le Danois a cru offrir la victoire aux siens à 10 minutes du terme. C’était sans compter sur Loren qui a mis fin aux espoirs de Nervión. Cependant Simon Kjaer a sorti sûrement sa meilleure performance sous le maillot sevillista. Rassurant pour la saison prochaine ?

Marc Bartra (Betis) : Charnière ennemie mais association qui respire le talent. Comme à son habitude depuis son arrivé au Betis, Marc Bartra a été simplement excellent. C’est lui qui ouvre la marque pour les Verdiblancos, par la suite un récital. L’ancien Barcelonais marche sur l’eau sous les ordres de Setién.

Diego Rico (Leganés) : Il est vrai que son équipe a perdu mais le latéral a été tellement intéressant qu’il a largement mérité sa place dans le onze. Il n’est que très rarement mis en avant et pourtant le joueur de Leganés est un des tout meilleurs à son poste. Rico a même trouvé le chemin des filets, de quoi se faire remarquer et s’envoler comme Garitano ?

Pablo Fornals (Villarreal) : Placé plus haut sur le terrain, l’ancien Malagueño est de retour aux affaires et ça se voit. Pour sa première saison avec le sous marin jaune il aura été un lanceur de torpilles de très haut vol. Face au Depor il a offert 2 passes décisives, une démonstration.

Manu García (Alavés) : Il est l’âme d’Alavés, le capitaine courage qui comble les trous et donne tout sur le terrain. Il a prolongé cette semaine et a été un des hommes clés de la victoire contre l’Athletic. Manu n’est pas le beau joueur de football mais il est plus qu’utile.

Enis Bardhi (Levante) : Il avait disparu sous López Muñiz mais depuis l’arrive de Paco Lopez le jeune Macédonien confirme tout le bien que l’on pense de lui. D’une facilité technique déconcertante il dispose en plus d’une frappe de balle tout aussi parfaite. Face au Barça il a trouvé le montant et a fait ficelle 2 fois, en toute tranquillité.

Philippe Coutinho (Barça) : Le bateau blaugrana a subi de nombreuses avaries et a coulé à la Ciutat ce dimanche mais Coutinho a tenu tête et fixe son avenir de titulaire. Déjà parfaitement dans le moule Barça, le Brésilien récite un football très intéressant en proposant en plus de nouvelles choses. Un triplé pour lui, mais une défaite de son équipe. Une soirée particulière pour l’ancien de Pool.

https://twitter.com/ElevenBE_fr/status/995759180785991680

Gareth Bale (Real) : Alors que son histoire avec le Real semble toujours plus proche de la fin, le Gallois continue de montrer qu’il est encore au niveau. Un doublé toute en puissance face au Celta et un téléphone qui va sûrement sonner deux fois plus cette semaine.

Emmanuel Boateng (Levante) : Bardhi a rayonné au milieu mais Boateng a su être froid devant les bois. Lui qui est souvent maladroit dans la boîte a collé un triplé à Ter Stegen excusez du peu. Une forme incroyable qui met fin à l’invincibilité du Barça. Boateng avait besoin d’un déclic, ce match face au Barça peut déclencher beaucoup de choses.

Benjamin Bruchet

Commentaires