La Pulga, Bart Simpson et un Français : le XI de Furia Liga (J36)

0
34

Ce n’était pas la journée la plus palpitante de la saison en Liga, malgré le Clásico. Néanmoins, on a concocté un XI freestyle ultra-offensif avec quelques joueurs sur le retour. 

Vicente Guaita (Getafe) : sans faire de bruit, le gardien formé à Valencia sort une saison majuscule à Getafe. Encore une portería a cero pour celui qui a failli rejoindre la Premier League cette hiver. Encore deux matches comme ça et on reparlera de l’EuroGeta !

Mario Gaspar (Villarreal) : ça n’a pas été sa meilleure saison et il n’a pas pu retrouver la Roja. Alors ce but en fin de match qui offre le derbi de la Communauté Valencienne aux Groguets et assure la qualification pour la Ligue Europa, c’est une belle récompense pour le capitaine.

Unai Núñez (Athletic) : dans une défense à 3, il a été le plus tranchant chez les Leones, bien aidé par Ínigo Martínez. Un duo à suivre la saison prochaine à San Mamés.

Clément Lenglet (Séville) : c’était le match où jamais pour être solide derrière et en taulier de la défense sevillista, le Français a montré l’exemple. Et si c’était lui la surprise de Deschamps ?

José Gayà (Valencia) : ce n’était pas le match le plus intense de la saison côté Valencia mais le latéral gauche a été vaillant. De quoi conforter la volonté de Marcelino de le conserver la saison prochaine pour jouer la Ligue des Champions.

Enis Bardhi (Levante) : trop souvent sur le banc cette saison, le meneur de jeu retrouve des couleurs avec Paco López. Un but, évidemment sur coup franc, contre Leganés et une belle mise en valeur de ses capacités, déjà aperçues il y a quelques mois.

Iker Muniain (Athletic) : que ce but fait plaisir ! Blessé toute la saison au genou, le sosie de Bart Simpson a retrouvé le chemin des filets et les Leones celui de la victoire contre le Betis à San Mamés.

Ibai Gómez (Alavés) : transformé par l’arrivée d’Abelardo, le Basque a encore été excellent avec un but et une passe à Málaga.

Sandro Ramírez (Séville) : lancé d’entrée par Joaquín Caparrós, l’ancien Blaugrana a provoqué le penalty de la gagne contre la Real Sociedad. C’était le moment de se mettre en valeur pour sauver la saison des Nervionenses.

Kike García (Éibar) : un doublé d’entrée de jeu contre Girona qui a guidé les Armeros vers une large victoire à Montilivi. Il reste une infime chance pour que Mendilibar et ses hommes jouent l’Europe l’an prochain.

Lionel Messi (FC Barcelone) : même dans un match chaotique, même dans un Clásico sans réel enjeu, même à 10 contre 11, la Pulga sort un geste génial.

Commentaires