Getafe-Girona : El Partidazo Vol 2 (J35)

Le titre? c’est bouclé, la course à la Champion’s ? bouclé aussi, le maintien ? Figé depuis bien longtemps. Cependant en Liga il reste encore un peu de suspense. Cette incertitude plane les noms des clubs qui joueront l’Europa League la saison prochaine. 3 places, et à part le Betis et Villarreal qui se détachent, encore beaucoup de choses peuvent bouger sur ses 4 dernières journées. Présentation du choc de ce dimanche en Liga. 

Et non tout n’est pas figé en Liga ! Dans une année encore une fois plutôt décevante au niveau du jeu, des nouveaux venus se sont mêlés à la course à l’EL et sont en train de faire douter les habitués. Villarreal et Seville ne sont clairement pas au mieux, l’Athletic et la Real quasiment déjà hors course et le Celta trop inconstant pour vraiment y croire. Après que le Betis ait pris assez d’avance pour ne plus trop douter, la bataille pour les 2 autres places qualificatives va être violente. Dans cette course, c’est souvent les affrontements directs qui font les différences. C’est en battant Eibar, Getafe ou encore Girona que le Betis a pris autant d’avance. Après avoir vu Villarreal battre le Celta assurer la 6e place, c’est autour de Getafe et de Girona d’en découdre. Présentation de ce choc.

Deux visions opposées du football

A lire : La Machín de Pablo

A lire : Pepe Bordalás, triomphe romain

Il n’y a pas qu’une manière de jouer au balompié, c’est un fait. Et au Coliseum Alfonso Perez pour le compte de cette 35e journée c’est un affrontement entre deux visions opposées qui va se dérouler. Bien que les deux coachs, Machin et Bordalais aient des parcours similaires. À leurs prises de fonctions à Getafe et Girona, les deux clubs étaient très proches d’une descente en D3. De plus, les deux ont parcouru les basses divisions espagnoles avant d’exploser en Liga. Ils pratiquent cependant un football totalement opposé.

Pour Machin, le 3-6-1 est de rigueur. Un football qui se veut un maximum léché. Sans être un Cruyffista son équipe cherche à ressortir proprement les ballons, notamment à terre en passant par les côtés. Les pistons ont un grand rôle dans les transitions offensives et surtout dans l’apport d’un surnombre. Au milieu, deux joueurs sont là pour temporiser et compenser les dépassements de fonctions, 2 autres sont là pour animer l’attaque. Borja Garcia est plus un meneur de jeu, il vadrouille et tente de trouver des angles de passe pour créer du mouvement. Portu, son coéquipier est dans la provocation. Il joue plus comme un 9 et demi qui cherche constamment à pousser les défenseurs à la faute par le dribble. Son association avec Stuani marche du tonnerre.

Coté Getafe, la proposition tactique est vraiment particulière en Espagne. L’équipe de Bordalas est une des équipes qui fait le moins de passes en Europe et celle qui a le plus faible pourcentage de passes réussies. Les Azulones sont aussi l’équipe qui prend le plus de cartons en Liga. Derrière cette impression d’équipe de violents, se cachent un club presque attachant. Le 4-4-2 est de rigueur, et la verticalité un leitmotiv. Pour Bordalas, le football est une bataille et son équipe est préparée parfaitement pour cela. Devant, c’est le vétéran Molina qui est aligné avec Angel, qui est passé de supersub à titulaire indiscutable. Derrière, les milieux excentrés sont ceux qui doivent créer le danger balle au pied, les deux centraux doivent compenser les montées. Djene est le leader défensif, il va au duel comme personne et est d’un caractère rare. Accompagné de Damian Suarez pas le dernier pour mettre des coups, Getafe est très compliqué à bouger, surtout à domicile.

Un duel à la mort

Malheur au vaincu sur ce match ! 8e et 9e avec un point d’écart avant ce match, ce choc a vraiment un véritable intérêt sportif. Le club le plus en forme semble être Getafe, qui reste sur 3 victoires dont des notables face à Valence à Mestalla ou Eibar. Les hommes de Bordalas qui étaient un peu dans le creux il y a quelques semaines semblent être de retour en forme au bon moment. Coté Girona c’est un poil différent, longtemps aux portes de la zone EL, devant le Betis même, les Catalans calent. Une victoire sur les 6 derniers matchs et des défaites qui font tachent face au Betis, à la Real ou encore l’Espanyol. La confiance est clairement dans le camp des Madrilènes.

À Girona, Ramalho est absent de la convocation. Coté Getafe, l’incertitude est au milieu, Bergara est absent, Arrambarri incertain, qui va accompagner Fajr ? Flamini ?

XI probables

Getafe 

Girona

Stats en vrac :

  • Le meilleur buteur de Getafe est Molina avec 7 buts.
  • Le meilleur buteur de Girona est Stuani avec 17 buts.
  • Getafe a le 5e bilan de la Liga à domicile.
  • Girona a le 7e bilan de la Liga à l’extérieur.
  • Sur les 5 derniers matchs, Getafe tourne à près de 2 points par match quand Girona tourne à moins d’un point par match.

Commentaires