Mercato – Jovic au Real Madrid : Quel rôle pour le Serbe ?

0

Ce mardi, le Real Madrid a confirmé la signature de l’attaquant serbe de 21 ans, Luka Jovic en provenance de l’Eintracht Francfort. Il va parapher un juteux contrat pour une durée de six ans. C’est donc un pari pour l’avenir côté merengue. Toutefois, avec un Karim Benzema qui sort d’une très bonne saison, quelle va être la place accordée par Zidane à Jovic dans l’effectif madrilène ? Un remplaçant en sortie de banc à KB9 ? Une seconde pointe ?

Un transfert depuis longtemps annoncé pour la pépite serbe

Résultat de recherche d'images pour "luka jovic serbia"
Sous le maillot de Benfica – Crédit : Goal

Pour rappel, Luka Jovic est un jeune international serbe de 21 ans qui est devenu l’un des buteurs les plus en vue en Europe grâce à sa saison impressionnante avec l’Eintracht Francfort, notamment en Europa League, n’en déplaise aux supporters marseillais. Il a aidé son club allemand à se hisser en demi-finales de la compétition. Jovic a commencé sa jeune carrière pro à l’Etoile Rouge de Belgrade puis au Portugal, du côté du Benfica. Le joueur est aussi fort du pied gauche que du droit. Avec un ratio de 0,5 but par match, il fait partie des meilleurs buteurs en Europe. Convoité par les grands de la Premier League comme Chelsea, il a préféré depuis un petit moment déjà, s’envoler pour la capitale espagnole pour signer au Real Madrid, convaincu par le nouveau projet sportif de Zidane.

À Madrid, c’est un contrat de six ans qu’il a paraphé. Fredi Bobic, le directeur sportif de Francfort parle de « transfert important ». Et pour cause, la somme déboursée par le Real est de soixante millions plus cinq en bonus.

Où va jouer Jovic ?

Possible système offensif – Crédit : Squawka

Du côté du Real Madrid cette saisons, seuls Vinicius Jr. et Karim Benzema sont à féliciter. Impressionnant de constance, le Français a été le seul à ne pas avoir flanché. En guide d’un collectif en perdition, ses 30 buts, dont 21 en Liga en 52 matches, ont permis au Real de sauver les meubles. Alors que dans le passé, Benzema, qui a maintenant 31 ans, a dû faire face à la concurrence de Cristiano Ronaldo, cette saison, le Français était seul en pointe. Cependant, l’arrivée de Jovic introduit une nouvelle donne pour le porteur du numéro 9. L’attaquant serbe est appelé à être le futur buteur du club. Mais à court terme, quid de de la cohabitation entre les deux attaquants  ?

Précisons toute de suite que Benzema ne sera pas mis au ban. La relation entre le double Z et KB9 est bien trop spéciale pour cela… On peut alors imaginer, Benzema commencer les matchs et Jovic les terminer. Cette première configuration pourrait intervenir en début de saison, afin de donner un peu de temps au Serbe pour qu’il s’acclimate à son nouveau club et au changement de standing. Configuration numéro deux, celle qui verrait Zidane jouer avec deux pointes. Si l’entente entre Benzema et Jovic est avérée, ils pourraient être associés. On peut même rajouter Eden Hazard dans l’équation, dont l’arrivée est imminente. Lui à gauche et Vinicius à droite, on obtiendrait une attaque de feu, mélangeant expérience, fougue, technique et finition. Ce serait là l’expression d’un Real Madrid très vertical dans le jeu, comme Marca l’annonce incessamment.

Pourtant, cette possibilité n’est pas la plus plébiscitée. Vinicius n’est pour l’heure qu’un projet de joueur, qui selon certains dires, n’emballerait pas Zidane au plus au point. Pour l’instant, si l’on imagine Jovic titulaire, l’animation la plus probable en vue de la saison prochaine s’articule autour d’un 442 losange, avec Hazard en soutien d’un duo franco-serbe. Ainsi, Zidane pourrait maintenir son milieu chéri Casemiro-Modric-Kroos, tout en permettant à Hazard de s’exprimer et à ses hommes avancés de profiter de leurs qualités. Cette animation permettrait aussi de donner du temps de jeu à Isco ou Asensio au poste de numéro 10. De plus, Zidane a annoncé en conférence de presse plus tôt dans la saison que le système changerait. Comprenez par-là, que le 433 a des chances d’être abandonné.

Poser la question de l’intégration de Jovic dans le onze merengue, c’est finalement s’interroger sur l’entier des desseins de Zidane. Toujours est-il qu’en enrôlant Jovic, la Maison Blanche mise sur l’avenir et la jeunesse. Elle tient là sûrement le remplaçant tout désigné de KB9 pour les prochaines années.

Par Jé Pintio

(@JePintio)

 

Commentaires