Valladolid – Enes Ünal, l’ancien crack de City enfin dans le bon éco-système en Liga ?

0
Crédits : İnternethaber

Arrivé avec l’étiquette de crack en 2017 contre un chèque de 12M€, Enes Ünal n’a toujours pas fait l’unanimité en Liga. A Villarreal, le club avec lequel il est sous contrat, le Turc n’a jamais eu de continuité. Son prêt à Levante s’est avéré très décevant et celui à Valladolid cette saison semblait prendre le même chemin. Pourtant depuis quelques matchs, l’attaquant semble enfin être au niveau en Liga avec le club de Pucela. Suffisant pour enfin lancer son histoire avec la Liga ?

Enes Ünal devait être le futur crack turc au poste de numéro 9. Après avoir ébloui en Turquie puis aux Pays Bas, le buteur devait exploser en Liga. Dans un championnat qui fait la part belle à la technique, un attaquant avec un tel bagage technique ne pouvait pas décevoir. Pourtant, après un peu moins de deux ans en Espagne et 3 clubs, Ünal ne semble toujours pas avoir trouvé son rythme de croisière. Souvent aligné seul dans un 4-2-3-1 ou un 4-3-3 mais aussi à deux devants dans des 4-4-2 ou 3-5-2, jamais il n’a réussi à convaincre. Ce n’est pas le talent qui manque, mais le Turc n’est jamais assez bon pour devenir indiscutable. Une situation qui est en train de changer à Valladolid. Enfin l’envol pour l’ancien de City ?

Guardiola – Unal, le duo qui détonne à Valladolid 

Lors de son arrivé à Valladolid en début de saison, Unal était aligné dans un 4-4-2 avec Léo Suarez ou Plano à ses côtés avec sur les ailes Villa ou encore Keko. Un 4-4-2 plutôt hybride ou le turc devait être le point de référence offensif devant. Dans ce rôle de pivot où Unal devait faire briller les autres, le turc semblait se perdre dans ses efforts. Toujours mobile mais jamais servi, l’ancien de City n’a pas brillé et son temps de jeu à commencer à fondre. Dans ce 4-4-2 où Unal jouait seul devant, le turc était en train de sombrer. A l’ouverture du mercato d’hiver 2019, Unal avait marqué 3 buts après avoir débuté 12 journées de Liga sous le maillot de Valladolid. Une situation intenable pour Valladolid qui s’est donc mis logiquement en quête d’un autre buteur.

Crédits : Hürriyet

Encore une fois, Unal semblait incapable de se mettre au niveau de la Liga. Fin janvier, c’est Sergi Guardiola en manque de temps de jeu à Getafe, après avoir ébloui en Segunda à Cordoba la saison dernière, qui rejoint Valladolid. Unal est un 9 moderne qui bouge beaucoup mais surtout dézone. Guardiola est un pur pivot qui ne se perd pas sur le terrain. Titulaire indiscutable depuis sa signature, Sergi n’a pas permis d’inverser la tendance en terme de résultats mais il a été la solution à un bon nombres de soucis des Blanquivioletas sur le pré.

Cependant, Sergio était toujours sous pression et Valladolid toujours plus proche de la zone rouge. Après avoir tenté beaucoup de systèmes, l’ancien mister de l’Espanyol a remis sur pied son fameux 4-4-2 avec un duo Unal-Guardiola devant. Sur les ailes, Waldo et souvent Plano. Un schéma très équilibré et surtout des profils qui collent parfaitement devant. Guardiola est un monstre physique et un garçon qui joue parfaitement en remise. De son côté, Unal peut bouger et surtout profiter des espaces que lui offre son compère tout en adorant prendre appui sur ses coéquipiers. Titulaire sur les 6 derniers matchs, le turc a trouvé le chemins des filets 3 fois. Ce regain de forme concorde parfaitement avec la superbe série de son club qui vient de se sauver après avoir disposé du Rayo lors de l’avant dernière journée.

Un destin en violet et blanc pour Unal ? 

Enfin à sa place, l’avenir d’Unal s’écrit pourtant encore et toujours en pointillés. Toujours la propriété de Villarreal, le turc doit donc théoriquement rentrer dans la banlieue de Castellon en fin de saison. Cependant, le secteur offensif du sous-marin est quelque peu bloqué avec Gerard, Ekambi, Bacca ou encore Chuckwueze notamment. De plus, Afif fait aussi des étincelles et pourrait avoir à terme une carte à jouer. Cependant, la permanence acquise, Valladolid qui est la propriété de Ronaldo va pouvoir lancer ses grands projets pour lancer le règne du brésilien. De quoi redonner le sourire à Unal ?

Crédits : Fanatik

Si rien n’est encore sorti dans les medias, Ronaldo a toujours eu de grandes ambitions pour son club. Le brésilien va pouvoir investir des sommes conséquentes sur le marché des transferts. La continuité d’Unal à Valladolid est donc une réelle possibilité surtout que Guardiola sera encore là la saison prochaine. Ce duo qui a permis au club de se sauver pourrait donc être reconduit, l’ouverture est là. Unal pourrait enfin avoir de la constance et Valladolid avoir une belle paire d’attaquants qui se connait déjà. Maintenant à Ronaldo de faire le travail pour boucler ce transfert qui a tout du deal gagnant-gagnant sur le papier.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires