Arsenal – Valencia Cf / Previa Europa League : objectif Champions League

0

Ce soir, Valence se déplace à l’Emirats Stadium d’Arsenal dans le cadre des demi-finales d’Europa League. Les deux équipes ont pour objectif de se qualifier pour la prochaine Champion’s. Toutefois, leur situation dans leur championnat respectif n’est pas favorable. Remporter la seconde coupe européenne pourrait être le moyen plus rapide et plus sûr de retrouver la Coupe aux grandes oreilles.

Valencia doit retrouver son efficacité devant

Valence n’a pas vraiment du batailler ferme pour atteindre ces demi-finales. Celtic, Krasnodar et enfin Villarreal. Seuls les Russes ont posé problème aux Espagnols, sans un but de Guedes à la dernière minute du match retour, Valence en aurait eu fini avec son aventure européenne. La solidité défensive et l’efficacité offensive sont la marque de fabrique de cette équipe. Pourtant, Valence reste sur deux défaites en championnat, une pardonnable face à l’Atletico, mais une seconde dans la foulée face à Eibar à la maison, plus difficilement excusable, d’autant plus vu le contexte de course à l’Europe. Cette petite série de défaites vient entacher un retour plutôt réussi aux affaires depuis plusieurs semaines, voire mois.

Trois pions majeurs manquants, un équilibre fragile 

Marcelino doit se passer de plusieurs joueurs, dont certains très importants : Kondogbia et Cheryshev sont blessés, et Coquelin est suspendu pour abus de carton jaune. Mis sur le banc lors du retour face à Villarreal, Marcelino a toutefois estimé judicieux de faire rentrer le robuste milieu français, même s’il était sous le menace d’une suspension. Coup du sort, Coquelin a reçu un avertissement (discutable), ce qui fait que Marcelino ne peut compter sur aucun de ses deux pistons au milieu de terrain. Parejo sera alors probablement associé à Parejo dans l’axe, un duo qui n’a pas forcément convaincu lorsqu’il a été installé. Le manque d’impact physique et de jeu de récupération pourrait s’avérer fatale face au jeu rapide et direct des Gunners. À noter également que Piccini a repris les entrainements normalement cette semaine, après une blessure aux côtes occasionnée face à Levante mi-avril.

Guedes, le porte-drapeau de toute une ville

De plus, l’absence de Cheryshev obligera Marcelino à poster Guedes sur le flanc gauche, alors que le Portugais a véritablement crevé l’écran lorsqu’il est repositionné en 9. La récente forme des Che s’expliquait notamment par l’excellent forme de la « Moto GP », surnom de Gonçalo. Le manque d’efficacité de Rodrigo et de Gameiro, la paire préférentielle d’attaque, pourrait également freiner le réalisme de cette équipe de Valence. Marcelino doit éviter de commettre l’erreur de tout miser sur la rencontre retour à Mestalla. Arsenal est une équipe qui doute et qui peine à défendre. Il faut profiter de cette faiblesse pour punir les Gunners chez eux dès le match aller. Mettre un goal à l’extérieur pourrait suffire, en tout cas ça avait suffit en 2000/2001, lorsque Valence avait sorti Arsenal en Champions grâce au fameux goal à l’extérieur (2-1, 1-0).

Le XI probable :

Sortir de la mauvaise dynamique

Arsenal n’est clairement pas l’équipe en forme. Les Gunners restent sur trois défaites consécutives en championnat, contre Leicester, les Wolves et Crystal Palace. Trois défaites et à chaque fois trois buts concédés. L’arrière garde londonienne n’est clairement pas le point fort de cette équipe. La situation en Premier League contraste avec le parcours sur la scène européen. Lors des 1/4 de finale, Arsenal a facilement écarté le Naples d’Ancelotti en ne concédant aucun but (2-0 à la maison et 0-1 au retour). Mustafi, ancien pensionnaire de Mestalla, connaît probablement ses derniers instants à Arsenal. Ses prestations sont de plus en plus mauvaises. Ceci dit, aucun défenseur n’est irréprochable dans cette équipe.

Par contre, l’armada offensive (Aubameyang, Lacazette, notamment) et le jeu vertical d’Arsenal est capable de mettre la meilleure défense en difficulté, mais l’inconstance des prestations et une défense friable, et ce depuis plusieurs années déjà, fait qu’il est très difficile de savoir si les hommes d’Emery retrouveront leur forme du tour précédent ou s’ils poursuivront dans leur spirale négative des trois dernières rencontres.

Un groupe, des absents et beaucoup de points d’interrogations


Emery ne pourra pas compter sur son groupe au complet. Bien qu’aucune suspension n’est à signaler, c’est le nombre de blessure qui peut inquiéter. Ainsi, on sait déjà que la saison de Ramsey est terminée à cause d’une blessure à la cuisse. Une fin de saison anticipée qui signifie également la fin de sa carrière à Arsenal. En fin de contrat cet été, le Gallois rejoindra plus que probablement la Juve. Les autres absents sont Welbeck, Bellerin, Denis Suarez. Des doutes subsistent encore sur l’état de Monreal, Özil et Holding.

Le XI probable :

L’Europa League pour accèder à la Champions ?

Valence et Arsenal ont tous deux la Champions League en ligne de mire. Remporter l’Europa League pourrait éviter aux clubs de connaitre une saison ratée si ceux-ci n’arrivaient pas à redresser la barre dans leur championnat respectif : les Gunners sont à deux points de la quatrième place, alors que Valence compte trois unités de retard sur le dernier qualifiable. Bien que la qualification par le championnat soit encore tout à fait possible, les deux équipes ont tout intérêt à jouer l’Europa à fond. C’est en tout cas ce que veulent les supporters.

Les chiffres à connaitre :

3 – Valence jouera cette année sa troisième demi-finale d’Europa League depuis 2010

5 – Arsenal n’a plus concédé de goals à domicile depuis 5 rencontres en Europa League

1 – Lors des 5 dernières rencontres jouées face à Valence, Arsenal n’en a remporté qu’une seule

Valencia-Sports 

@Vlc_Sports

Commentaires