Expatriés – Iker Casillas, le Saint devenu Dragon, l’histoire d’un second souffle inespéré

0
Iker Casillas
Crédits Photos : AFP

Difficile, voire inutile, de résumer les 20 ans de carrière d’Iker Casillas. Véritable légende vivante et active du football, espagnol comme mondial, à près de 38 ans le natif de Móstoles n’est pas prêt à raccrocher ses gants. Grand habitué de la C1, qu’il remporte 3 fois avec le Real Madrid, le portier espagnol s’apprête ce soir à tout donner pour défendre les cages du FC Porto face à Liverpool. Et pourquoi pas envoyer son équipe en 1/2 finale de Ligue des Champions. Une lourde tâche compte tenu du score aller (2-0). Mais pourtant loin d’être impossible quand on connaît les aléas du football et l’aura que dégage San Iker.

Après un départ compliqué de Madrid et quelques difficultés à Porto, Iker Casillas confirme encore et toujours son statut de légende du ballon rond. Retour sur un second souffle inespéré après ses adieux déchirants avec le Real Madrid.

Une seconde chance au Portugal

Le 12 juillet 2015, gentiment poussé vers la sortie, Iker Casillas quitte définitivement le Real Madrid. La fin d’une grande histoire d’amour, pleine de tumultes les dernières années, entre le portier espagnol et son club formateur et de cœur. Des adieux emplis d’émotions, tant ce qui unissait le gardien avec la Casa blanca fût fort. Il signe alors un contrat de 2 ans, avec une saison supplémentaire en option, avec le FC Porto. Au revoir l’Espagne, bonjour le Portugal. Le début d’une nouvelle aventure, un peu incertaine pour San Iker. Ils étaient nombreux à prédire la fin de carrière de l’espagnol. Pourtant, quatre saisons plus tard, Casillas démontre qu’il en est loin. À près de 38 ans, qu’il fêtera en mai prochain, le portier de légende compte 153 matches avec Porto, dont 73 clean sheets.

Pour sa première saison à Porto, Casillas dispute 40 rencontres en tant que titulaire. Le club se fait éliminer de LDC en phase de groupes et termine 3ème de Liga NOS. Souvent pointé du doigt pour ses boulettes, San Iker poursuit son travail acharné la saison suivante. Après 20 journées de championnat 2016-2017, Casillas compte 11 clean sheets et un ratio de 0,55 but encaissés par rencontre, soit le meilleur d’Europe sur cette période. Des performances néanmoins insuffisantes pour décrocher la 1ère place du classement à Benfica.

Le Saint devenu Dragon

Alors qu’il débute sa 3ème saison à Porto en fanfare, 4 buts pris en 10 matches TCC, Casillas est pris en grippe par Sergio Conceição. L’entraîneur reproche à l’Espagnol des problèmes de comportement. Le portier est relégué sur le banc de touche pendant près de 4 mois. Une mise à l’écart qui cesse mi-février 2018. Suite à la lourde claque infligée par Liverpool en 8ème de Ligue des Champions (défaite 0-5 à Porto). Lors du match retour Casillas garde inviolées les cages du club portugais à Anfield et retrouve sa place de titulaire. Champion de Liga NOS, la saison 17-18 se termine sous de meilleures auspices pour San Iker. Redevenu indiscutable, il gagne ses deux premiers titres avec Porto (Liga + Supercoupe du Portugal).

Cette saison encore, Iker est la valeur sûre de son équipe de Porto. Grand artisan des victoires du club portugais, l’Espagnol retrouve, pour la première fois depuis Madrid, les 1/4 de Ligue des Champions. En Liga NOS il brille par ses belles performances, 17 matchs sans prendre de but sur 29 avec seulement 17 encaissés. Des résultats qui permettent à Porto de se battre à armes égales avec Benfica pour le titre. Les deux équipes ayant actuellement toutes deux 72 points.

« Je suis reconnaissant de la confiance qui m’est accordée et souhaite rester au club où je me sens chez moi et où je veux terminer ma carrière. » Iker Casillas 

C’est sur cette belle dynamique que le gardien espagnol et le club portugais ont décidé de continuer l’aventure. À quelques semaines de fêter ses 38 ans (20 mai), Iker Casillas a prolongé son contrat avec Porto jusqu’en juin 2020. Le Saint est devenu Dragon. Encore loin d’avoir lâché son dernier souffle sur les terrains de football, Casillas a choisi l’Estádio do Dragão pour prendre sa retraite. Mais pas avant 40 ans !

177 bougies en Ligue des Champions

Éternel, Casillas est le premier joueur de l’histoire du football à disputer 20 Ligue des Champions. San Iker découvre la Coupe aux grandes oreilles lors de la saison 1999-2000. Il la remporte 3 fois avec son club formateur, le Real Madrid, en 2000, 2002 et 2014. Aujourd’hui il s’apprête à disputer son 177ème match de la prestigieuse compétition. Au match aller des 1/8e, Liverpool bat Porto 2-0 à domicile. Acclamé par Anfield, Casillas n’a pas pu faire grand-chose pour éviter la défaite des siens. Ce soir, à l’Estádio do Dragão, la tâche s’annonce difficile pour atteindre les 1/2. Mais impossible ne rime pas avec Casillas. Après le match aller, le gardien espagnol a témoigné sa confiance pour le retour et croit dur comme fer que son équipe peut le faire. À voir si son Porto réussira à créer la surprise face à une belle équipe de Liverpool.

Toujours prêt à relever les obstacles sur sa route, San Iker a trouvé à Porto une seconde maison, où il peut s’épanouir et se challenger. Parti le cœur brisé de Madrid, 4 ans plus tard il est plus heureux que jamais. Grande légende du football, Casillas qui n’a jamais oublié le Real, aura marqué l’Espagne ET le Portugal. Notamment par son talent, sa longévité et sa combativité. Une belle histoire saluée par tous et encore loin d’être terminée.

Chloé Girardin

@ChloeWest_

Commentaires