FC Barcelone : Malcom, le talent qui évolue dans l’ombre

0

Considéré comme un diamant à polir, Malcom Filipe Silva De Oliveira continue d’attendre patiemment son tour. Arrivé au Barça cet été, l’attaquant brésilien n’a eu que trop peu de chances de s’exprimer. Pourtant, le joueur de 22 ans a su saisir chaque opportunité jusqu’à se muer en joker que personne n’attendait. Libre, collectif, créateur de solutions, Malcom pourrait devenir un élément clé de la fin de saison du FC Barcelone. Portrait tactique d’un talent qui continue d’évoluer en toute discrétion.

La MSN, la MSD, la MSC … Si nombreux sont les trios de stars capables de porter leur équipe, le Barça ne manque pas de combinaisons. Certaines pourtant sont moins performantes que d’autres. Alors que malgré les blessures Dembélé affiche un meilleur rendement que Neymar et s’adapte très bien aux côtés de Messi et Suarez, Coutinho, lui, semble perdu et malgré quelques fulgurances, approche de la véritable catastrophe industrielle. Non loin d’eux, sur le banc, se cache un joueur qui tout en discrétion bouillonne d’envie de se montrer à la hauteur. Entré en jeu 19 fois, 4 en tant que titulaire, pour 4 buts et 2 passes décisives en 772 minutes de jouées TCC avec le Barça depuis son arrivée à l’été 2018, Malcom bonifie et soigne chacune de ses entrées, véritable joker parfois d’Ernesto Valverde.

Une percée rapide dans le métier

C’est en Amérique du Sud que son épopée commence. C’est au Brésil, pays du roi Pelé que Malcom fait pour la première fois parler de lui. Considéré comme une étoile montante, le Brésilien est un talent brut capable très tôt de donner des frissons à ses supporters. À seulement 17 ans et soixante jours, l’attaquant effectue des premiers pas très remarqués en tant que footballeur professionnel, dans le club de sa ville natale des Corinthians, à São Paulo. Après une première percée réussie en 2014, où il marque 2 buts en 20 rencontres lors de sa première saison, c’est lors de son second acte avec les Corinthians que Malcom explose et fait se lever les foules brésiliennes. 36 rencontres et huit réalisations plus tard, ses exploits offensifs côté droit permettent à son équipe de remporter le titre de champion du Brésil.

L’éclosion en Ligue 1

Bien loin de son Brésil natal, c’est à l’autre bout du monde que Malcom continue sa folle aventure. Un mois avant son 19e anniversaire, le joueur s’envole pour la Ligue 1 et emménage dans le club français de Bordeaux en janvier 2016. Là-bas, Malcom est utilisé comme un attaquant de soutien ou ailier droit, davantage comme un perforateur de défenses qu’un buteur ou un passeur. Sous Jocelyn Gourvennec le natif de São Paulo met très rapidement le feu aux pelouses françaises. Malcom est apparu 96 fois au cours des deux saisons jouées avec les Girondins, pour 23 buts marqués et 16 passes décisives délivrées toutes compétitions confondues.

Crédits Photos : Créative Commons : Adrien33000

Tactiquement, l’ailier brésilien apporte beaucoup à son équipe. À même pas 20 ans, Malcom est un acteur rapide et délicat. Principalement utilisé sur le côté droit, le Brésilien est à l’aise en possession du ballon et cherche souvent à recevoir dans les espaces restreints. Ses combinaisons rapides et sa belle capacité de dribble lui permettent d’éviter systématiquement les charges, bien qu’il puisse souvent perdre la possession de la balle en essayant de se sortir du pétrin.

« Un garçon comme Malcom, qui a un talent incroyable, a trop de pertes de balle. Ce n’est pas une question de qualité de joueur, mais de se faire plus confiance, d’être plus impliqué, plus juste pour que les ballons dans les trente derniers mètres soient payants. C’est technique, mais aussi mental. » Jocelyn Gourvernnec après la rencontre contre Marseille en octobre 2016

Bon dans les transitions offensives, Malcom dispose de la rapidité et des compétences nécessaires pour semer les défenseurs adverses. En quelques petites touches contrôlées, il va très vite de l’avant. Défensivement en revanche, ses interventions sont encore imprécises et inefficaces. Sa jeunesse est son principal défaut, le Brésilien n’est pas assez fort mentalement.

« Quand Malcom est bon, l’équipe l’est aussi. C’est un joueur différent, sérieux, très à l’aise techniquement et qui voit très bien le jeu. Cet été, il a effectué sa première préparation en Europe et il a enchaîné par un très gros début de saison. Il a ensuite été freiné par sa fissure au tibia lors du match à Lyon et il a joué blessé. Il est encore jeune, il manque d’expérience et cela explique qu’il soit encore irrégulier, notamment sur le plan mental. Or, Bordeaux a besoin de lui à son meilleur niveau, car il a un talent incroyable » Précise Gourvennec dans les colonnes du Parisien.

Des débuts compliqués mais prometteur au plus haut niveau avec Barcelone

Les sirènes du plus haut niveau sonnent enfin pour Malcom. Alors que de grands clubs comme Manchester United font savoir leur intérêt pour le joueur, le Brésilien cède à l’appel des Catalans en juillet 2018. Un rêve pour le Brésilien qui pourtant va s’avérer loin d’être idyllique. Il n’est pas facile de concurrencer Lionel Messi et Ousmane Dembélé pour une place tant convoitée sur l’aile droite catalane. Alors que personne ne peut concurrence le GOAT, Ousmane Dembélé avant et après ses blessures s’impose petit à petit comme un titulaire indiscutable. Et comme si les choses n’étaient déjà pas assez compliquées, Coutinho malgré un rendement insuffisant conserve sa place dans le onze titulaire au sein du trio d’attaquants.

Malcom possibilité côté gauche

Malcom possibilité côté droit

Pourtant, le jeune joueur offre à la fois variété et flexibilité. Il peut jouer aussi bien du côté gauche que du côté droit, généralement sous la forme d’un ailier traditionnel. Il peut également dériver dans des positions centrales, véritable créateur d’espaces. Les champions d’Espagne n’ont pas connu une abondance d’attaques du côté gauche depuis le départ de Neymar et la capacité de Malcom à attaquer depuis ce flanc peut s’avérer un atout précieux. Mais voilà, Valverde se montre tenace et ne lui laisse que de rares miettes.

Talent, patience et abnégation

Depuis le banc Malcom attend son tour et saisi chaque opportunité avec brio, beaucoup d’abnégation et de réalisme. Conscient qu’il ne peut pas bouger les meilleurs, l’attaquant brésilien donne malgré tout le meilleur de lui même sur le terrain. Depuis son arrivée, Malcom est impliqué dans 6 buts pour le Barça : 1 but contre l’Inter, 1 but contre la Cultural Leonesa, 1 but contre le Real, 1 passe décisive contre l’Espanyol, 1 passe décisive et 1 but contre Villarreal où il a pu jouer pour la première fois 90 min cette saison.

Malgré un temps de jeu assez faible, l’attaquant répond toujours présent. Capable de s’effacer quand il le faut, Malcom sait prendre la profondeur et apporte vitesse et sérénité. Très bon dans la percussion, efficace dans ses choix, capable d’ouvrir et de créer des espaces face au bon positionnement adverse et à un bloc compact, le Brésilien a été capable de donner le goût du risque à Ernesto Valverde et de laisser Messi libre de s’exprimer. Transféré pour 41 millions d’euros au Barça, Malcom laisse un goût amer dans la bouche des supporters. Celui d’un joueur capable de faire beaucoup pour cette équipe du Barça mais qui va sûrement devoir céder à de nouvelles sirènes pour espérer briller comme il le mérite.

Soledad Arque-Vazquez

@solearquev

Commentaires