El Gran Derbi Sevilla FC – Real Betis : ¡El Partidazo! (J32)

0

Le Gran Derbi qui oppose le Sevilla FC au Real Betis est toujours un événement. Duel fratricide toujours bouillonnant, ce choc de Liga retrouve son lustre depuis quelques saisons. Au Sánchez-Pizjuán, c’est tout simplement l’Europe qui se joue. Pour les Palanganas comme pour les Manquepiedras, ce match est crucial car il peut déterminer l’avenir proche des deux institutions. États de forme et XI probables : voici notre partidazo de la 32e journée de championnat.

Fini le temps du Gran Derbi fadasse ! Depuis deux saisons, Séville et le Betis jouent davantage que la domination de la capitale de l’Andalousie. Comme l’an dernier, c’est la qualification en Coupe d’Europe qui est en jeu. Pour Nervión, 5e, la zone Champion’s n’est plus un vœu pieux : avec deux victoires lors des deux dernières journées de Liga, les coéquipiers de Wissam Ben Yedder ont retrouvé des couleurs et restent tout proches de Getafe qu’ils affronteront la semaine prochaine. Au-delà de leurs deux derniers succès marqués par deux buts de Roque Mesa alias la plus belles moustache des Canaries, Séville joue aussi pour son coach, Joaquín Caparrós, qui a avoué souffrir d’une leucémie chronique. Après Eduardo Berrizzo la saison dernière, Nervión connaît un nouveau coup dur avec un entraîneur.

Pour le Betis, la Ligue des Champions semble trop lointaine avec si peu de matches à disputer et une irrégularité chronique qui n’a pu être combattue. Cependant, la qualification pour la prochaine Ligue Europa n’est pas encore perdue. Pour cela, il faut impérativement l’emporter en territoire ennemi puis contre Valencia au Benito-Villamarín. Sacré programme pour les Verdiblancos !

Le Betis a récupéré son leadership sur la ville

Pour ce Derbi le plus bouillant d’Espagne, la pression est maximale. Pour le dernier entraînement avant le match, le Sánchez-Pizjuán a rassemblé plus de 15.000 supporters venus apporter leur soutien aux Palanganas. Revenu depuis peu à Nervión, Monchi a donné son sentiment sur ce que représente un Gran Derbi pour un Sévillan : « C’est absurde de dire que ce sont juste trois points car ce n’est pas ça. Le derbi, c’est un match qui se joue avec 11 joueur et 100.000 cœurs d’une même couleur. Nous jouons avec le sentiment, l’amour, tout ce qu’est l’afición ». Et de néanmoins tempérer : « ce qui est important c’est de transmettre aux joueurs que les derbis se gagnent avec le cœur mais surtout avec la tête. Le coeur, tes amis et les gens dans la rue vont te le transmettre mais ce qui est important c’est d’utiliser sa tête ».

Après des années de domination sans partage des Sevillistas, le Betis n’a plus perdu le Gran Derbi depuis 3 matches. Mieux, lors de son dernier passage chez le rival, il a infligé une raclée à Nervión en janvier 2018, un 3-5 mémorable à Sánchez-Pizjuán. Quique Setién et son équipe peuvent donc s’avancer confiant : « les deux victoires et le match nul que j’ai vécu lors des derbis sont stimulants car cela faisait beaucoup de temps que le Betis n’avait pas gagné ce genre de match. Cela a renforcé chez-nous la possibilité de pouvoir gagner et nous sommes absolument convaincus que cela peut l’être à nouveau. Nous sommes dans un bon moment et peut-être qu’ils devraient avoir un peu plus peur car ils n’ont pas été capables de l’emporter les trois dernières fois« .

Du basique pour Séville, l’incertitude Canales pour le Betis

Depuis le départ de Pablo Machín, le Sevilla FC pare au plus pressé avec Joaquín Caparrós, un entraîneur de la vieille école chargé de sauver l’essentiel. Les Sevillistas sont revenus aux bases et ont troqué le 3-5-2 pour le 4-4-2 à plat, le système parfait pour retrouver de la cohérence à une équipe en proie aux doutes.

L’incertitude majeure concernant le Betis c’est la présence de Sergio Canales sur la feuille de match. Blessé au pied, le meneur de jeu Verdiblanco est encore très incertain.

XI probables

Sevilla FC

Pour Marca

Pour Diario As

Betis

Pour Marca

Pour Diario As

Bonus 1 : L’histoire de Romeo et Julio

A l’occasion de ce Gran Derbi, Uber a proposé une version revisitée de Roméo et Juliette. La campagne de promotion met en scène Romeo et Julio, couple homosexuel désireux de s’épouser. Sauf que cela propose problème dans leur famille respective : l’un est Sevillista, l’autre est Bético !

Bonus 2 : Gran Derbi féminin

Ce weekend, il n’y a pas un Gran Derbi mais deux ! À 13h ce samedi, le Betis et Sevilla ont les honneurs du Benito-Villamarín et plus de 20.000 spectateurs sont attendus pour ce match comptant pour la 27e journée de Liga Iberdrola. Les Verdiblancas sont favorites mais Sevilla a besoin de points pour valider son maintien. Cela s’annonce bouillant et une belle mise en bouche avant le duel de ce soir !

Commentaires