Benzema et un autre ancien de l’OL, un joueur du Barça et Lo Celso : El Once de Furialiga (J31)

0

Encore des surprises en Liga pour cette 31e journée ! Entre la victoire sur le fil du Barça, la superbe opération du Rayo ou encore de Séville, il y’a encore du mouvement au classement. En 343, états des lieux des joueurs qui nous ont ébloui ce week-end. 

Garcia (Rayo Vallecano) : Gardien titulaire en début de saison, le vétéran du Rayo a pourtant goûté au banc durant de longs mois. Relancé par Paco en lieu et place de Dimitrievski, Alberto n’a pas rassuré mais a sauvé de nombreuses balles de but. S’il n’est pas le gardien le plus académique, il a pourtant arrêté un penalty de Parejo pour garder sa cage inviolée et offrir au Rayo le droit d’y croire. Et les madrilènes se sont offerts une victoire plus que déterminante dans la course au maintien.

Mantovani (Huesca) : La légende de Leganes avait débuté la saison à Las Palmas en Segunda. Les sirènes de Liga se sont pourtant rappelées à l’élégant défenseur et il a signé à Huesca. Engagé dans une mission suicide il n’est pas le plus rassurant depuis ses débuts en janvier. Pourtant, face à Levante il a enfin sorti une prestation 5 étoiles. Pas suffisant pour offrir la gagne aux aragonais, Mantovani a au moins permis à Huesca de ne pas perdre de point. Suffisant pour garder la tête haute mais pas pour croire au maintien.

Carriço (Seville) : Phare défensif de Séville, Daniel Carriço a eu beaucoup de travail face à une valeureuse équipe de Valladolid. Pendant toute la durée du match ou presque, Séville a été dans la machine à laver mais Carriço a tenu bon et a coupé de très nombreuses situations. La situation s’est débloquée en toute fin de match par l’intermédiaire de Roque Mesa. Quand Carriço joue, Seville est bien plus serein.

Djene (Getafe) : Le togolais est encore l’un des meilleurs joueurs de Getafe cette saison. Face à l’Athletic il a d’abord eu du mal à cadrer Inaki. Rapidement pourtant, il a pris le dessus sur l’attaquant Basque et ne lui a laissé que des miettes. Intraitable sur les ballons aériens et très propre dans sa gestion de la profondeur, Djene confirme qu’il a tout d’un grand.

Silva (Leganes ) : Pas le latéral le plus doué techniquement, l’ancien de Boca reste un garçon de devoir qui rend toujours des services. Dans un Mendizorroza en feu, Leganes n’a pas démérité mais a été mené durant de longues minutes. Dans le temps additionnel, comme face à Valladolid les madrilènes ont pourtant trouvé la faille d’une manière magnifique. Excentré, Silva a claqué une frappe magnifique qui s’est logée dans la lucarne opposée. 1-1 score final et Leganes devient un outsider crédible pour l’Europe en fin de saison.

Darder (Espanyol) : Symbole et initiateur du Darderismo, qui voulait mettre l’Espanyol en haut de l’affiche, Darder a sombré en même temps que son équipe. Pas toujours inspiré, il a pourtant sonné la révolte face à Girona en claquant deux buts sensationnels. Le premier est une petite merveille d’enchaînement, le deuxième en fin de match est plus opportuniste et chanceux. Cependant, l’important est ailleurs, l’Espanyol se rapproche de sa permanence en Liga. Un objectif important même si loin des attentes de début de saison, et l’ancien de l’OL continue d’être important.

Lo Celso (Betis) : Discret depuis quelques semaines, Giolo avait du mal à retrouver son formidable niveau du début de saison. Balloté à plusieurs postes dans un schéma qui semblait sans avenir, il ne réussissait pas à peser sur les matchs. Lors de la dernière journée dans un match qui ressemblait à celui de la dernière chance pour le Betis, l’ancien du PSG a claqué un doublé magnifique ! Au bout, une victoire 2-1, et un Betis qui se remet à sourire.

Emerson (Betis) : Propriété du Barça mais prête au Betis, le latéral brésilien a mis un certain temps à apercevoir la Liga. Pour sa deuxième titularisation en 3 matchs, Emerson a surtout montré son bagage défensif face à Villarreal. Tonique et physique, il a tenu son couloir d’un main de maître. Offensivement son match fut plus délicat mais il monte en gamme. Des bons matchs qui en appellent d’autres pour celui qui est promis à un bel avenir.

Benzema (Real Madrid) : Le français est intenable ces derniers jours alors que le Real est toujours autant incompréhensible dans le jeu. Déjà auteur d’une prestation magnifique face à Huesca, KB a réédité la même chose face à Eibar. Un doublé et deux buts refusé qui offrent une victoire en trompe l’œil aux hommes du double Z.

Aspas (Celta) : Sortie à cause d’une grosse fatigue face à Huesca, la légende Aspas a sorti une nouvelle prestation incroyable face à la Real. Pourtant, les galiciens ont été mené rapidement mais un doublé de Iago a remis le Celta à l’endroit. Aspas veut sauver son club et est en train d’y arriver.

Embarba (Rayo Vallecano) : L’ailier avec les plus beaux yeux de Liga a encore réalisé une belle performance. Pas titulaire indiscutable sous Jemez, il a pourtant saisi encore une fois sa chance. Sur les deux buts du match, il est le dernier passeur. Par deux fois il réalise un superbe travail et offre des caviars à Mario Suarez et RDT. Le Rayo a vaincu Valence et rêve toujours d’une permanence en Liga.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

 

Commentaires