Liga / Barça – Atlético de Madrid  ¡El Partidazo! (J31) : Duel au sommet entre les deux premiers du championnat

0

Alors que la course au top 4 et à la Ligue des Champions bat son plein, le Barça accueille l’Atléti pour une bataille des poids lourds de la Liga au Camp Nou. Si les hommes d’Ernesto Valverde peuvent s’approcher grandement du titre de champion d’Espagne, pour Diego Simeone et ses joueurs, il s’agira de confirmer que le Cholismo peut revenir et se reconstruire. Présentation d’un choc bouillant où tout semble possible.

Le Barça, l’Atléti, le Real, Getafe, Valence, Séville ou Alaves, tant d’équipes cette saison qui écrivent et réécrivent leur destin. Certaines mornes dans le jeu, d’autres combatives, des formations parfois aussi surprenantes qu’ennuyeuses, mais qui ont le mérite de nous tenir en haleine. Entre frissons, déceptions et surprises, le Barça et l’Atléti en sont à leur paroxysme et présentent à merveille les états par lesquels peuvent passer leurs poursuivants. Si les Blaugrana peuvent faire un pas de géant en vue de sceller leur titre de champion d’Espagne, les Colchoneros auront à coeur de revenir d’une période sombre et floue dans l’avenir.

Ce n’est pas sous leur meilleur jour mais pourtant sous leurs airs victorieux que les deux adversaires vont s’affronter dans une rencontre qui s’annonce caliente. Toujours aussi peu rassurants dans jeu, le Barça semble encore et toujours s’en remettre à son génie, Leo Messi. Avant ce match épique contre Villarreal (4-4), Barcelone avait enregistré sept victoires consécutives, toutes compétitions confondues, tandis que l’Atletico en reconstruction depuis leur élimination en Ligue des Champions contre la Juventus n’a concédé que deux buts en championnat depuis février. Le Barca détient actuellement une avance de huit points sur les Madrilènes, mais une victoire au Camp Nou ramènerait l’Atletico à cinq points des détenteurs du titre.

Le Barça champion grâce à Messi ?

Les rencontres s’enchaînent et se ressemblent pour le FC Barcelone. Si pour beaucoup seule la victoire compte, le Barça d’Ernesto Valverde fait s’hérisser de nombreux cheveux sur la tête des suiveurs du club. Il est un homme, non, un surhomme qui met pourtant tout le monde d’accord. Le seul capable de sauver d’un tsunami son équipe, et peut-être de porter son équipe jusqu’à la victoire. La preuve une nouvelle fois face à Villarreal. Tenus en échec 4-2 dans les derniers moments de la rencontre face au Sous-marin jaune lors de la 30e journée, le Barça réalise l’impensable et revient au score grâce à l’entrée de son héros, d’un énième coup-franc de maître, avant le but de l’égalisation de Luis Suarez.

Si les Blaugrana se préparent déjà à recevoir Manchester United en Ligue des Champions la semaine suivante, ils ne devront pas faire de faux pas à domicile face aux Madrilènes. Avec 21 victoires, pour seulement 7 matchs nuls et deux défaites pour l’heure en championnat, les Catalans n’arrivent pourtant pas se rassurer collectivement. Alors que Umtiti ne semble pas faire la paire avec Lenglet, au milieu Arthur ne semble pas être remis à 100% de sa blessure. Si l’harmonie de cette équipe ne tient en effet qu’à un fil, des joueurs comme Piqué ou/et surtout Messi sont indispensables pour continuer de masquer des maux toujours bien présents. Le Barça dispose pourtant d’arguments forts qui attendent encore de faire leurs preuves. Décisif et buteur face à Villarreal Malcom a peut-être de nouvelles cartes à faire jouer, tandis que Aleña attend toujours de redevenir ce joker très utile comme lors de sa dernière rencontre face Valence.

Un Atléti irrégulier mais volontaire

Après le traumatisme subi face à la Juventus les questions fusent concernant l’avenir du Cholo et du Cholismo. Pourtant, l’adage il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué s’applique encore à Diego Simeone et ses hommes. Capable du meilleur comme du pire, l’Atléti doit se rassurer avant une reconstruction qui s’annonce plus que pénible cet été. Eux aussi peu rassurants et peu convaincants dans le jeu malgré une victoire 2-0 face à Girona, les Colchoneros restent un morceau difficile à digérer. Avec 62 points pris en 30 matchs, l’Atléti a faim de victoires. L’Atlético se rend au Camp Nou après avoir remporté six de ses sept derniers matchs en championnat, dont une victoire 4-0 face à Alaves lors de son dernier match à l’extérieur le 30 mars. Ce ne sera également pas une surprise d’apprendre que l’Atletico possède à nouveau le meilleur bilan défensif de la Liga cette saison et devrait rendre la tache compliquée aux Catalans. Jan Oblak à la baguette, l’Atléti n’a concédé pour l’heure que 19 buts en 30 rencontres.

Crédit: Lestransferts.com

S’il règne déjà un parfum de nostalgie dans les vestiaires de cette équipe madrilène, Lucas Hernandez parti pour le Bayern, Godin bientôt et sûrement ancien pilier d’une défense à reconstruire prochainement, l’Atlético et El Cholo veulent prouver qu’ils peuvent revenir plus forts. Avec Gimenez, Oblak, Koke et Griezmann, cette équipe dispose de plusieurs autres piliers. Alliés aux talents de Saul ou Partey, l’Atléti n’est pas à terre. Si les recours offensifs ne manquent pas avec la blessure de Morata, l’avenir proche des Madrilènes s’est quelque peu assombri. Avec cette équipe tout est possible et cette rencontre face au Barça peut-être intéressante.

Quel onze sans Morata pour l’Atléti, retour du 4-4-2 pour le Barça ?

Cette possibilité ne va pas faire des heureux. Toujours privé de Dembélé et avec la suspension d’Arturo Vidal après une accumulation de cartons jaunes face à Villarreal, Valverde pourrait remettre au goût du jour le 4-4-2, avec Sergi Roberto de retour au milieu de terrain. Schéma préférentiel cette saison pour les Catalans, le 4-3-3 pourrait néanmoins être plus sûr. Piqué et Messi devraient reprendre leur place de titulaire. Côté Atlético, Simeone devra faire sans Morata blessé à la cheville contre Girona. Absent lors de cette rencontre pour cause d’une gêne musculaire, Diego Costa devrait être de retour pour épauler Griezmann.

Barça

Atléti

Soledad Arque-Vazquez

@solearquev

Commentaires