Liga / Valence – Real Madrid ¡El Partidazo! (J30) : Choc déterminant à Mestalla

0

Premier gros test pour le Real Madrid de Zinédine Zidane et match essentiel pour la fin de saison du Valence de Marcelino. Une première rencontre à l’extérieur depuis son retour en tant qu’entraîneur des Merengues qui pourrait s’avérer compliquée face à une équipe de Valence dans une belle forme. Alors que les Madrilènes tentent de se reconstruire, los Ches pourraient bien être des adversaires redoutables dans leur envie de remonter au sommet de la Liga. Présentation d’un partidazo bouillant et plein d’enjeux.

Dans ce grand sprint final jusqu’à la fin de saison chacun aura à coeur de se montrer sous son plus beau jour. Alors que le Real tente de s’offrir une nouvelle jeunesse et de renouer avec sa gloire passée, Valence affiche un visage frais et apaisé. Vainqueur du FC Séville ce week-end (1-0), les hommes de Marcelino dictés par la même philosophie de jeu effectuent une remontée étonnante et se remettent petit à petit à l’endroit. Après 16 matchs sans défaites, si une déconvenue face à l’équipe visiteuse pourrait bien perturber cette équilibre que tentent de mettre en place los Ches, de leur côté les Madrilènes n’ont pas le droit à l’erreur.

Si fort, si surprenant, si plein d’espoir mais peut-être si éphémère. Après de petites belles sensations données face au Celta (2-0), le Real Madrid seconde version de Zidane n’inspire pas une totale confiance, en témoigne leur victoire sur le fil face à Huesca (3-2) ce week-end. Si le coach français a à faire à un chantier conséquent avec tout un plan de jeu à bâtir, des cadres à secouer et un gros tri encore à effectuer, les Merengues doivent frapper fort pour affirmer que la machine infernale madrilène est belle et bien capable de fonctionner à nouveau.

Le retour des chauves souris

Perdues dans la nuit, souvent sur le fil, les chauves souris retrouvent le chemin de la lumière. Pourtant, ce fut une saison bien étrange pour Valence. Loin de rassurer, l’équipe de Marcelino faisait et fait encore douter, si loin de l’image conquérante montrée la saison dernière. S’il vaut mieux tard que jamais, Valence entame un chapitre important à domicile. En cas de victoire face au Real Madrid, los Blanquinegros pourraient bien s’approcher davantage du sommet de la Liga. Les hôtes n’ont subi que quatre défaites cette saison, ce qui constitue la deuxième meilleure performance du championnat. Avec, et malgré, seulement neuf petites victoires, Valence pourrait encore avoir une chance réelle de se classer parmi les quatre premiers en fin de saison. Avant la rencontre, Valence se classera sixième, à trois points de la quatrième place de Getafe.

Invaincue depuis 11 rencontres, l’équipe de Valence doit franchir une étape importante face au Real Madrid. En effet, avant d’affronter Villarreal en Europa League et le Barça en finale de Copa Del Rey, Marcelino et ses joueurs doivent gagner au maximum de confiance afin de définitivement se relancer. Pour cela, l’équipe pourra compter sur son patron Dani Parejo auteur de l’unique but face au FC Séville, le milieu de terrain mué en véritable guide. Valence a récemment battu son record à domicile contre le Real Madrid, les Madrilènes n’ayant remporté qu’un seul de leurs six derniers séjours à Mestalla, toutes compétitions confondues.

Un défi de taille pour Zidane

Alors que la révolution au sein de l’équipe madrilène a déjà commencé, Zidane devrait faire une pause dans ses tests en vue de reconstruire un effectif solide et une équipe ultra compétitive pour se concentrer sur ce rendez-vous qu’il ne faut sûrement pas louper. Loin d’être convaincante, cette équipe madrilène fait se poser encore beaucoup de questions à ses supporters. Si l’on est encore loin de voir un plan de jeu solide se mettre en place, le visage en deçà des Madrilènes comme lors du match face à Huesca pourrait donner des ailes à leur adversaire. Mais s’il est bien connu qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer, le Real Madrid réserve bien des surprises.

Pour se reconstruire, Zidane sait que la route sera longue. Depuis son retour, l’entraîneur français a déjà effectué plusieurs changements et commence à faire jauger le potentiel de ses joueurs. Si tout le monde peut saisir sa chance, certains à l’image de Luca Zidane ne devraient pas prendre part à long terme au nouveau projet du club madrilène. Si Brahim Diaz a montré qu’il pouvait se montrer dangereux et tenter sans trop de difficultés, des joueurs comme Odriozola ou Llorente devraient avoir plus de temps de jeu d’ici la fin de saison. Pour l’heure, Karim Benzema reste l’atout et le maître à jouer de cette équipe, l’attaquant toujours capable de se libérer et d’offrir une solution à ses coéquipiers. Le Real a le deuxième meilleur record en attaque à l’extérieur avec 28 buts en 14 matchs. Les 13 fois champions d’Europe ont également concédé 24 buts à l’extérieur du Bernabeu, le troisième total le plus élevé du championnat.

Modric ou encore Navas de retour pour le Real et quel onze pour Valence ?

Valence cherchera à s’appuyer sur sa forme actuelle, mais devra encore se passer de Cristiano Piccini et Francis Coquelin. Le défenseur argentin Ezequiel Garay devrait continuer de gagner du temps de jeu après sa blessure à la cuisse. Marcelino devrait de nouveau également compter sur Guedes et Carlos Soler. Du côté du Real, Keylor Navas pourrait reprendre sa place dans les cages en l’absence de Courtois blessé, Nacho suspendu, Varane ferait quant à lui son retour dans le onze titulaire. Casemiro, Modric, Asensio  et Lucas Vazquez seraient eux aussi prêts à reprendre du service.

Valence

Real Madrid

Soledad Arque-Vazquez

@solearquev

Commentaires