Liga – Emerson Da Souza : Le curieux manège du Barça et du Betis autour du futur Dani Alves

0

Son transfert a fait couler beaucoup d’encre plus sur la forme que sur le fond. Emerson Da Souza est un latéral droit de grand talent qui a une grosse côte au Brésil. A la lutte avec plusieurs autres cadors européens, c’est le Barça qui a raflé la mise contre un gros chèque. Pressenti pour arriver à l’été 2019, la suite n’a été que surprises. Dans la foulée de cette officialisation, le Betis a annoncé l’arrivée d’Emerson en prêt jusqu’en juin 2019. Mais à qui appartient Emerson, de quoi va être fait son avenir et surtout, quel est son niveau réel ? Éléments de réponses. 

Cet hiver, le Barça a recruté des joueurs de compléments ou d’avenir. Boateng et Murillo n’ont pas vraiment d’avenir à long terme dans l’effectif des Catalans. Là où le mercato des Barcelonais est intéressant, c’est sur les arrivées de Tobido et surtout Emerson. Deux joueurs à vocation défensive de grand talent et prédit à un avenir radieux. Le français, central de formation devait être bouclé pour l’été 2019 mais le Barça a préféré le faire venir dès cet hiver pour faciliter son intégration. L’autre recrue, Emerson a aussi été verrouillé pour juin 2019 sauf que là, aucune possibilité de le faire venir en l’hiver, le Barça ne disposant plus de place extra-communautaire. C’est là que le Betis a surgi et a fait basculer ce transfert dans l’absurde.

Un duel gagnant-gagnant pour le Barça et le Betis ? 

Dans la foulée du tweet annonçant l’arrivée d’Emerson au Barça pour la saison prochaine, c’est le Betis qui annonçait à son tour l’arrivée du latéral brésilien dès maintenant pour un prêt jusqu’à juillet. La situation d’Emerson est ubuesque et symbolise ce que le football est actuellement. Le Brésilien est encore la propriété d’Atletico Mineiro, mais il a déjà un contrat avec le Barça et il est en prêt au Betis. Pour ne rien arranger, Ponte Preta a encore des clauses pour le joueur. Au Brésil et en Amérique du sud en général, les transferts sont toujours particuliers. Dépasser la situation contractuelle du latéral qui peut donner envie de vomir, la logique sportive derrière ce deal est réelle.

Tout d’abord pour le Betis, Emerson doit répondre aux problèmes à court terme des Andalous. L’effectif mis à la disposition de Quique Setien est intéressant mais pas vraiment cohérent. Surtout que plusieurs joueurs clés de la saison dernière sont blessés ou en méformes. Dans le 352 mis en place par le mister, les latéraux sont déterminants sauf que Junior et Guerrero sont blessés et Barragan loin de son niveau de la saison dernière. Le retour de Tello et l’arrivée d’Emerson va permettre d’éviter les bricolages de Setien avec Guardado en latéral par exemple. Surtout qu’Emerson a un style qui peut faire un bien fou au Betis. Solide, physique, rapide, capable d’occuper totalement son couloir seul, le Brésilien aime attaquer et sait bien défendre. Souvent à la rupture, il est douté d’une superbe qualité de tacle. Ce genre de joueur capable de faire des différences peut changer le visage d’une équipe souvent terne comme le Betis. Même si on ne l’a pas encore vu sur une longue période, le latéral brésilien suscite la curiosité.

Pour le Barça, la vision est au long terme. A droite, Semedo ne fait pas complément satisfaction et surtout Sergi Roberto n’est pas un latéral de métier. Le verrouillage d’un garçon de 20 ans à qui on prédit un super avenir au pays est une bonne chose. Surtout qu’Emerson est annoncé comme le prochain Dani Alves de par son style et son caractère. Sauf que réussir la bascule au Barça après seulement une saison pleine au Brésil semble impossible. Le prêt du latéral au Betis est une bonne chose et a même été imaginé par Pep Segura, l’homme du Barça qui a réalisé l’opération. Sa réflexion est simple : le Betis joue bien au football et a un style qui se rapproche de ce qu’on voit ou peut voir au Barça. Du coup les Catalans font coup double, tout d’abord Emerson va se faire au jeu européen et à LaLiga et en plus, il va obligatoirement progresser tactiquement et techniquement. De quoi pouvoir voir la progression d’Emerson directement en Liga et ce qu’il peut apporter à l’avenir.

Un avenir incertain et une prolongation au Betis jusqu’en 2021 ? 

Sauf que derrière ce tableau idyllique, se cachent des arrangements entre le Barça et le Betis. Pour de nombreux médias espagnols, le Barça et le Betis ont acheté ensemble Emerson. Pour faire simple, sur les 12 millions annoncés comme déboursés par les Catalans, la moitié sera payée par le Betis en plusieurs versements. Ce deal matérialise le rapprochement entre le directeur adjoint du Betis Lorenzo Serra Ferrer et le responsable du Barça Pep Segura. Les deux ont été vu plusieurs fois ensemble la saison dernière. Emerson pourrait être le premier transfert d’une longue série entre les deux clubs, le Betis semblait devenir un autre Barça B, si celui-ci s’annonce concluant.

Derrière ce billard à trois bandes, un avenir incertain autour d’Emerson. Selon plusieurs médias espagnols encore, le Brésilien sera joueur du Betis jusqu’à juin 2021. Après cette période d’adaptation, une réunion entre le Betis et le Barça sera logiquement organisée. Les Catalans pourront récupérer Emerson sans débourser un euro de plus, un rallongement du « prêt » au Betis est aussi envisageable. Cependant une troisième option existe, les Andalous pourraient sortir le chéquier pour récupérer entièrement les droits d’Emerson. En bref, même si Emerson a signé un contrat jusqu’en 2024 pour le Barça et qu’il se dit impatient de jouer pour les Blaugranas, rien ne dit qu’il portera un jour les couleurs des Catalans. Mieux encore, le Barça pourrait même faire une plus valu sur un joueur qui n’aura jamais joué sous son maillot. Le football c’est aussi ça, et c’est pas glorieux.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires