Athletic : Raúl García, un retour en forme qui menace l’Atlético de Madrid

0
Raúl García apparait bien comme la plus grande menace qu'a l'Athletic face à l'Atletico Madrid [Crédits : Furia Liga]

Après un début de saison compliqué, Raúl García semble être revenu au top de sa forme. Son Athletic reçoit l’Atlético de Madrid ce samedi à 18h30. Allons-nous assister au second but du Navarrais face à son ancien club ? Sa forme actuelle tend à l’affirmer… Mais quelle est la situation actuelle de ce joueur atypique ?

Un mauvais bilan face à l’Atlético

C’est lors de l’été 2015 qu’est annoncé le transfert du milieu offensif Raúl García, de l’Atlético de Madrid à l’Athletic Club. Cette transaction ne manque pas d’intriguer les médias, à qui le natif de Pampelune aurait déclaré ne jamais vouloir jouer pour le club basque. Quoi qu’il en soit, le chèque de 8 millions d’euros envoyé par la direction de Josu Urrutia permet à Raúl García de rejoindre les rangs de l’Athletic.

Mais, à l’image de sa nouvelle équipe, la chance n’a que très rarement souri au Navarrais face aux cages de l’Atletico. Sur les sept matchs qu’a disputés l’Athletic face aux Madrilènes, seul l’un d’eux s’est soldé par un match nul. Le reste n’est que défaite. C’est d’ailleurs lors de l’une d’elle que Raúl García a inscrit son premier but face aux autres rojiblancos. D’une volée reprise pied gauche, le milieu de terrain sauve ainsi l’honneur d’un Athletic dominé de deux buts, en septembre 2017. Suspendu lors de la seconde rencontre de cette même saison, il retrouve la pelouse du Wanda Metropolitano en novembre dernier, lors de la défaite 3-2 des Basques. Il ne jouera que les quinze dernières minutes de ce match.

Raúl García avec le maillot de son ancien club, et futur adversaire [Crédits : El Confidencial]

Un joueur transparent pendant le début de la saison

Sous les ordres d’Eduardo Berizzo, les choses commençaient pourtant bien pour Raúl García. Surtout lorsque c’est lui qui est à l’origine de la passe décisive précise, pour Iker Muniain, lors de la première journée de l’actuelle saison – offrant la victoire aux hommes de Berizzo. Mais par la suite, les choses se ternissent rapidement. Le joueur de 32 ans perd en finition, est de plus en plus invisible sur le terrain et ne pousse plus le ballon au fond. On le sent de plus en plus fatigué et cela se ressent sur ses frappes. Même Berizzo, qui lui avait accordé sa confiance, commence à la remettre en question. Malgré tout, il conserve sa place de titulaire et perd en temps de jeu lors des trois derniers matchs de l’entraineur argentin.

Pendant cette période, l’Athletic a besoin de l’expérience de l’ancien milieu de l’Atletico. Avec la première blessure d’Aritz Aduriz, suivie de son inaction face aux cages, l’attaque des zuri-gorriak est au point mort. En effet, lorsque les deux buteurs habituels d’un club sont en méforme, c’est tout une équipe qui devient pale. Au final, en quatorze matchs sous Berizzo, Raúl García n’aura inscrit qu’un but et trois passes décisives. La saison passée, avec José Ángel Ziganda, le milieu offensif présentait des chiffres inversés, trois buts pour une passe décisive.

Raúl García avant de marquer sur penalty, en 2017 [Crédits : JavierxEtxezarreta]

Une blessure à l’origine de son retour en forme

Après la destitution de Berizzo, c’est l’entraineur du Bilbao Athletic (la réserve du club basque, ndlr) qui prend les commandes de l’équipe première. Gaizka Garitano a confiance dans le Navarrais, au point d’offrir une place sur le banc au chouchou du public bilbayen, Iker Muniain. Raúl García dispute trois matchs en décembre 2018 mais n’apporte toujours pas la touche supplémentaire qu’il avait auparavant. C’est une blessure musculaire au mollet droit, survenue en janvier dernier, qui semble être à l’origine du retour en forme du milieu offensif.

Avec la nouvelle absence d’Aritz Aduriz, le retour du natif de Pampelune était très attendu. Il retrouve les terrains début février lors du coup d’envoi de la seconde période du Derby Basque face à la Real Sociedad. L’Athletic, malmené par son rival de toujours, perd de deux buts lorsque le club se voit accorder un penalty en fin de match. Raúl García, de par son expérience à 11 mètres des filets, se désigne sans contestation pour frapper. Mais malgré cette aptitude, l’expérimenté ne parvient pas à surprendre Rulli, qui lui-même ne parvient pas à se saisir du ballon sans le renvoyer vers le tireur. Raúl García réagit au quart-de-tour et marque ainsi son premier but pour Garitano. La machine est relancée.

Raúl García après avoir marqué son penalty contre Huesca [Crédits : Aupa Athletic]

La bonne série de Raúl García se rapproche d’Oblak

L’ancien capitaine de l’Atletico Madrid renoue avec les bonnes sensations et semble en avoir fini avec sa mauvaise période du début de saison. Deux semaines plus tard, il marque du premier coup son pénalty face à Huesca et offre la victoire à un Athletic retrouvant lui-aussi de bons résultats. Raúl García est plus dangereux, réactif et redevient surtout le renard de surface qu’il a toujours été. Face au SD Eibar, il marquera ainsi le but le plus rapide de l’histoire du Nouveau San Mamés. Après quarante secondes de jeu, Yuri Berchiche prend de vitesse la défense des Armeros et centre pour Raúl. Celui-ci n’hésite pas à frappe sans contrôler, donnant à nouveau les trois points aux Bilbayens.

Cette assurance aussi bien en première intention de frappe, qu’au niveau du point de réparation, rassure des supporters de l’Athletic en manque de buts. Seul le jeu aérien manque encore à Raúl García, qui partage avec Aritz Aduriz une puissante et précise frappe de la tête. Effacé par le pressing et la défense du Valencia lors de son avant-dernier match disputé (2-0 pour les Ches), le milieu de terrain n’avait pas dit son dernier mot. Lors d’un match compliqué face à l’Espanyol, le Navarrais est parvenu à percer les filets adverses de la tête. Un beau travail d’équipe lancé par l’ailier Ibai Gómez, qui pourra se révéler dangereux pour les Colchoneros.

Raúl García cette saison [Crédits : Inside Athletic]

À Diego Simeone de prendre en compte son ancien joueur

Outre Iñaki Williams, qui avait pris de vitesse la défense mise en place par Simeone lors du dernier match face à l’Atletico, c’est bien Raúl García qui va apparaitre comme menaçant pour l’entraineur argentin et son Atletico. Du point de vue mental, il ne fait aucun doute que le natif de Navarre voudra à tout prix scorer face à son ancienne équipe. L’Athletic, toujours sans Aduriz, pourra compter sur la technique de Muniain, la précision d’Ibai, l’agilité de Williams et à nouveau sur la finition de Raúl García. Sans oublier le facteur San Mamés, dont les supporters seront présents en grand nombre pour encourager l’Athletic.

Raúl García alors aux ordres de Simeone [Crédits : Sergio Perez]

Avec leur violente élimination de la Champions League, face à la Juventus, les hommes de Simeone ont besoin de gagner en confiance et leur déplacement en Bizkaia va finalement se révéler décisif. Ce match s’annonce compliqué pour les deux clubs.

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires