Tactique / Barça 5-1 OL : Comment Lyon a permis à Valverde de réciter son plan de jeu

0

À l’orée de ce match retour entre l’OL et Barça peu de monde aurait mis une pièce sur un exploit lyonnais. Dans un match particulier mais semblable aux attentes, on ne sait pas si c’est le Barça qui était trop fort ou Lyon qui n’avait pas vraiment préparé son match. Les Catalans ont giflé les Français qui ont semblé découvrir le jeu du Barça, encore une fois. Retour sur ce match qui redonne du crédit à Valverde mais ne masque pas les problèmes.

Quelques surprises dans le onze lyonnais pour aborder ce match. Alors que le club français doit marquer, Bruno Génésio fait le choix de bétonner son axe défensif et au milieu d’associer deux joueurs plutôt physiques avec Tousart et Ndombélé. Le projet est simple, faire entrer le Barça dans un entonnoir pour ensuite exploser en contre avec la vitesse de Depay et la technique de Fekir. Sur le papier, ce plan se tient et semble cohérent. En face, le Barça n’a pas changé grand chose et fait du classique. Arthur est titulaire au milieu, Sergi Roberto sur le côté droit de la défense et Coutinho est ailier gauche. Pas de révolution à attendre d’un Valverde qui sait où il va.

Le retour à l’allumage de l’OL et un Barça qui déroule

On ne prédit que l’enfer aux Lyonnais, mais les habitués du jeu du Barça pensent tout de même que les Catalans peuvent trembler. Pas au mieux cette saison face au bloc bas, les Catalans peuvent devenir attentiste et avoir du mal à construire dans les petits espaces. Sauf qu’au fil des minutes, on voit que rien ne tient côté lyonnais. Tout d’abord l’axe central explose, incapable de lire la profondeur et de bien la gérer, ils sont constamment à contre temps. Surtout que Dubois dézone beaucoup comme Mendy. Dans l’espace entre le piston et le central, Luis Suarez fait mal à Lyon. Alors que Genesio voulait réduire les espaces, il y’en a partout. Rapidement le jeu de passe du Barça se met en place. Les Catalans trouvent des appuis et multiplient les percées.

Peu avant la 20e minute, après une nouvelle séquence de passe de grande facture sur le côté gauche, Suarez tombe dans la surface. Certains y voient une simulation de l’Urugayen, d’autres une faute de Denayer. Ce qui est certain, c’est que le défenseur se jette sans maîtriser son geste dans la course de l’attaquant. Le penalty est accordé rapidement et Messi le transforme magnifiquement. Le match est lancé et le Barça va logiquement dérouler.

Cette ouverture libère totalement le Barça et Lyon ne sait plus comment évoluer. Bloquer dans un style qui ne fonctionne pas, ils sont sans défense face aux mouvements de Suarez et aux appels de Messi et Coutinho. Seul NDombele tient la baraque au milieu. Derrière, Marcelo notamment est en souffrance continuellement. Le deuxième but du Barça illustre bien tous ces problèmes. Suarez réussit un contrôle parfait et laisse surplace le trio défensif lyonnais. Bien lancé par Arthur il n’a plus qu’à servir Coutinho qui alourdi la marque. Le Barça est en représentation.

Le pseudo réveil lyonnais et le Barça qui récite son plan

Au retour des vestiaires le score n’est que de 2-0 mais pour tout le monde, il aurait pu être plus lourd en faveur du Barça. Lyon a perdu en plus son taulier Lopes dans les bois. Cependant, le match s’équilibre durant le premier quart d’heure de la seconde mi-temps. Plus offensifs et placés plus haut sur le terrain, les Français réussissent ce qu’ils n’ont jamais fait en première période : à savoir un pressing cohérent. Ndombele est intenable et Mendy déborde magnifiquement. Sur un corner et après un enchaînement excellent de Tousart, l’OL revient à 2-1. Le Barça est moins souverain et on pense que les hommes de Valverde peuvent craquer. En tout cas, le scénario est en défaveur des Catalans.

Sauf qu’après ce but tout change de nouveau. Le Barça reprend un peu le contrôle du cuir mais rien ne se passe durant 10 minutes. Puis viennent les premiers changements. Sans surprise c’est Dembélé qui entre à la place de Coutinho puis Vidal pour Arthur. Valverde donne l’impression de réciter son plan sans se soucier du match, et pourtant … Comme face au Real dans la demie retour en Copa Del Rey, ses changements donnent un nouvel élan au Barça. Arthur et Coutinho étaient bien moins influent dans le second acte. Plus porté vers l’avant et profitant des espaces qu’offrent Lyon, le Barça se met à multiplier les offensives. Messi notamment est plus déterminant. Au terme d’une chevauchée où il va abuser de toute la défense lyonnaise, il s’offre un doublé et marque le 3-1. Le début de la deuxième démonstration de force du Barça.

En première, c’est par son jeu dans les petits espaces que le Barca a surclassé l’OL. En deuxième les Catalans vont battre une deuxième fois l’OL en s’appuyant sur un jeu de contres excellent. Messi toujours s’offre lui une seconde chevauchée et offre le 4-1 à Pique. Puis quelques minutes plus tard, l’Argentin offre un but à Dembélé. En 10 minutes le Barça a plié le match et démontré sa supériorité. Sans réponse tactique intéressante en face, Valverde a déroulé son plan qui a fonctionné sans problème. Ce Barça n’est pas le plus beau mais il sait être froid quand il le faut. Peut être qu’il n’ira pas au bout, mais dans un tableau ouvert, Valverde peut réussir de très bonnes choses. Enfin surtout s’il rencontre des adversaires aussi naïf que le Lyon de Génésio.

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires