Real Madrid 2–1 Ajax / Previa Ligue des Champions : un match retour sous haute pression

0

La Casa Blanca est en quête de rédemption. Les merengue ont perdu deux clasicos à la suite, et sont donc hors course pour la Liga et éliminé en Coupe d’Espagne. C’est dans ce contexte tendu que le Real Madrid accueille l’Ajax pour un huitième de finale retour qui s’annonce bouillant. Le Real se retrouve une fois de plus à jouer sa saison en Ligue des Champions, une vieille habitude.

Les saisons se suivent et se ressemblent pour le Real Madrid. Battu deux fois de suite par le Barca, distancé en Liga, éliminé en Coupe d’Espagne, une fois n’est pas coutume le Real est contraint de jouer all in sur la C1. Une élimination en Ligue des Champions mettrait un point final à la semaine noir des merengues et plongerait la Casa Blanca dans une période crise. Les hommes de Solari n’ont pas le choix : ils doivent aller soulever une quatrième C1 d’affilée pour sauver la saison ou au moins, rentrer dans le dernier carré. Une performance encore inédite et qui semble mission impossible tant les merengue ont de carences de le jeu. Mais la Casa Blanca a déjà défié plus d’une fois tous les pronostics ces dernières saisons alors pourquoi pas cette année encore ?

Une simple panne pour l’attaque du Real ?

Mais sur le chemin le Real va devoir se défaire d’un Ajax coriace qui ne viendra pas au Bernabéu faire de la figuration. Déjà au match aller les ajacides avaient dominé la rencontre de la tête et des épaules déployant un football léché. C’est pourtant le Real qui est reparti avec un avantage de la Johan Cruyff ArenA grâce à un éclair de génie de Vinicius et un but en fin de match. Au vu de la situation actuelle du Real il est difficile de voir le club madrilène favori pour cette rencontre tant l’Ajax semble supérieur dans le jeu, le Real n’existant que par les coups de boutoir de Vinicius Jr. Mais la Ligue des Champions est le territoire préféré de la Casa Blanca et ils semblent réussir à se transcender dès que l’hymne retentit. Une chose est sûre ce match sera sous haute tension pour le Real qui marche sur un fil et sans filet de sécurité. Si les choses venaient à se gâter pendant le match, la pression de l’enjeu pourrait étouffer les madrilènes. Le Real n’a plus le choix : la victoire est impérative sous peine de voir une crise gigantesque et qui ne laissera personne indemne se déclarer. L’incendie est proche.

Crédits Photos : Getty Images

Pour gagner il faut marquer et c’est justement le gros problème du Real. Face au Barca le Real a été incapable de marquer malgré des situations incroyables et un immense Ter Stegen. Les merengues font preuve de trop de maladresse devant le but ce qui explique en partie leur mauvaise saison. Si seul Vinicius agite l’attaque madrilène, la finition reste le gros point noir du brésilien. Benzema de son côté n’a pas marquer depuis 5 matchs, Lucas Vazquez n’est pas un finisseur et Mariano, le seul buteur de l’équipe, profite des matchs depuis les tribunes. Le départ de Cristiano Ronaldo a vraiment fait du mal niveau comptable et si les joueurs de Solari ne règlent pas la mire ils pourraient avoir une très mauvaise surprise ce mardi.

Un onze classique pour Solari ?

Malgré les deux matchs à très haute intensité qu’ils ont disputé face au Barca, Solari devrait ressortir son onze de gala. Mais le Real devra faire face à une absence importante. Sergio Ramos à écopé de deux matchs de suspension pour avoir forcé un carton jaune au match aller et manquera cette rencontre capitale. Et quand on connaît le poids du capitaine du Real dans l’équipe ce n’est vraiment pas une bonne nouvelle car Ramos avait été impérial au match aller. On se souvient également du match retour à Bernabéu face à la Juventus l’année dernière ou sans son leader le Real avait pris l’eau de toute part. La charnière Varane-Nacho sera sous haute tension et observée à la loupe. Dans le secteur offensif Lucas Vazquez devrait intégrer le trio offensif avec Benzema et Vinicius Jr et reléguer un Bale fantomatique sur le banc.

Miguel Hernandez

@Mig19Hernandez

Commentaires