Les notes de Real Madrid 1-4 Ajax : l’orgueil du Real, De Jong en patron et Tadic en MVP

0

Le Real Madrid devait se racheter et faire oublier les déconvenues lors des deux derniers Clasico. Dans sa compétition, la Maison Blanche a pourtant chuté, lourdement, face à une magnifique équipe de l’Ajax qui aura su imposer son jeu. Le Real a été battu sèchement 4-1 en Ligue des Champions et voit sa saison prendre fin début mars, une folie. Voici les notes de ce match fou. 

Real Madrid 

Ajax

El MVP : Tadic 

Déjà très intéressant dans son entente avec ses compères d’attaque au match aller où, il avait manqué de précision, le serbe a mis à mal constamment la défense du réal avec cette fois-ci davantage d’efficacité. Passeur décisif sur le premier but avec une roulette magique, l’ancien de Southampton a grandement participé au succès des siens avec cette frappe en lucarne somptueuse pour le but du 3-1. À 30 ans, on attend avec impatience ses futures prestations européennes pour savoir si cette masterclass de ce soir sera confirmée.

El Patrón : De Jong 

Objet de toutes les convoitises depuis de long mois, futur joueur du Barca en juillet prochain, le jeune milieu a répondu aux attentes placées en lui. Récupérant de nombreux ballons, installant le tempo du jeu hollandais, propre à la relance, le milieu était partout et a contribué pleinement à l’exploit de l’Ajax. Il a su contenir les timides vagues madrilènes en protégeant bien sa défense et en sortant sur le porteur du ballon. Test concluant pour la future star du Football mondial.

La bonne surprise : Schöne

Régulateur au milieu de terrain où il a su installer son style de jeu avec ses compères du milieu. Schöne, ce travailleur de l’ombre a su attirer la lumière avec ce coup franc somptueux qui a mis fin aux maigres espoirs merengues. À l’image de ses coéquipiers, il mérite d’être félicité pour avoir su mentalement se mettre à la hauteur de l’événement et faire basculer le destin de son équipe face au grand Réal Madrid. Bravo !

La Decepción : Orgueil madrilène 

Alors qu’une éclaircie avait percée au début du mois de février, le Réal Madrid a mis fin à sa saison prématurément en une semaine. Éliminé en Coupe du Roi 3-0 à domicile contre le Barca, largué en championnat avec une deuxième défaite dans la même semaine contre l’ennemi catalan, il ne restait plus que la LDC pour les triples champions d’Europe. Dépassés dès les premières minutes, les joueurs de Solari ont été à l’image de leur saison, sans vies, sans idées, sans sentiments de révolte. Alors oui, ils ont tout gagné en Europe ces dernières années, oui Ronaldo est parti, mais finir un cycle ainsi est anormal pour un club comme le Real Madrid.

@IamxMelvil

Commentaires