Partidazo / Real Madrid – Barça : On prend les mêmes et on recommence

0

Bis repetita au Santiago-Bernabéu ! Mercredi soir, les espoirs d’une finale en Copa del Rey se sont brisés sur les coups de butoir d’un Ousmane Dembélé tonitruant. Le Real Madrid peut nourrir d’immenses regrets mais le foot est souvent cruel. A l’aube d’une 26e journée intense, le point culminant sera ce nouveau Clásico avant le retour de la Ligue des Champions. Moins fondamental que ne l’était la demi-finale, ce nouveau choc peut pourtant relancer la course au titre. Le Casa Blanca va-t-elle rendre service au rival Atlético ? Le Barça va-t-il encore une fois réussir un hold-up ? Présentation. 

Le premier acte de cette tragédie en deux parties sur une semaine a dû frustrer beaucoup de supporters de la Maison Blanche. Le Real Madrid a montré un visage intéressant, cohérent derrière et ambitieux devant. Les Merengues pourront se targuer, pour garder la face, d’avoir eu le plus d’occasions. Sauf qu’au coup de sifflet final, c’est bien le Barça qui a collé un 3-0 et filé vers sa 6e finale consécutive en Copa Del Rey. Ce deuxième Clásico comptant pour la 26e journée est moins déterminant dans les têtes. Même si un match d’une telle importante est toujours joué à fond, le Real Madrid est à 9 points du Barça, un écart conséquent. Cependant, une défaite des Blaugranas combinée à une victoire de l’Atleti remettraintt les hommes du Cholo à 4 longueurs. De quoi relancer une Liga qu’on pense pliée depuis un moment. Alors, les Vikingos vont-ils jouer le coup à fond ?

Real Madrid – Ajax déjà dans les têtes ? 

Un Clásico ça se joue à bloc, c’est une certitude. D’autant plus que la dernière victoire des Merengues dans leur antre du Santiago-Bernabéu remonte à 2014, une éternité. Mais voilà, quand on regarde le calendrier des hommes de Santiago Solari, après cette demi-finale perdue, le match face à l’Ajax qui arrive mardi est bien plus fondamental dans la suite de la saison. Bien sûr que battre le rival et laver l’affront alors qu’il est encore chaud est un projet qui se tient. Sauf que le Real  Madrid doit ramener un titre ou, en tous cas, entretenir cet espoir et la Ligue des Champions est plus à même d’apporter cela au peuple blanc quand on la compare à la Liga. Pourtant le coach argentin ne va pas pouvoir faire une large revue d’effectif.

Des garçons comme Bale, Asensio ou encore Marcelo pourraient jouer. Peut-être pas les trois en même temps au coup d’envoi mais Solari est sur un fil et doit jouer à l’équilibriste entre les hommes du triplé de Zidane et ses hommes à lui. A gauche, quand on voit le duo Reguilón-Vinicius, on se dit que Marcelo ne pourra jamais rejouer en tant que titulaire. Cependant, comment se priver d’un des vice-capitaines et un pilier du vestiaire lors du match le plus important du week-end ? Les choix que va faire le Real Madrid conditionneront le match. En Copa avec une équipe type, la Casa Blanca a livré une prestation aboutie  pendant près d’une heure malgré la défaite. Néanmoins, avec la possible incorporation de Marcelo ou Bale, l’équilibre peut être plus que chamboulé.

Barça, entretenir le mensonge ? 

Les mots sont durs, mais ils sont à la hauteur de la déception côté Barça cette saison. Bien sûr, certains sont satisfaits comptablement. En demi-finale de Copa, 8 buts marqués en 2 matchs face au Real Madrid, aucune défaite dans un Clásico et une Liga à portée de mains. Cependant, dans le jeu, c’est bien plus terne et triste. L’animation offensive est inexistante et la frilosité d’Ernesto Valverde fait beaucoup de mal à l’équilibre, même défensif, des Culés. Quand on regarde la composition lors de la demi retour, on ne peut qu’être surpris par les choix du technicien. Quand Txingurri choisit Sergi Roberto en milieu droit pour sécuriser ce côté et que toutes les offensives sont passées par là, c’est un peu gênant.

Le Barça continue d’entretenir le mythe d’un club qui véhicule plus que des résultats mais en réalité, le Més que un club se range de plus en plus. Devenu un géant sportif et aussi économique, le club catalan ne peut plus accepter d’avoir des déconvenues sur le plan du jeu car les résultats ne font pas tout. Des périodes moins florissantes au niveau du jeu, le Barça en a connu mais celle-ci est gratinée. Néanmois, la bande de Messi peut quasiment plier la Liga cette semaine. Sauf que personne n’est dupe : la lumière vient très souvent d’exploits individuels plutôt que d’une construction collective, et c’est navrant.

Qui pour accompagner Rakitic au milieu ? Reguilón ou Marcelo ? 

Ce match peut permettre à Valverde (d’enfin) tenter des choses et à Solari de persévérer dans ses choix. Côté Maison Blanche, Marcelo est en balance sans vraiment l’être avec Sergio Reguilón. Le côté gauche Reguilón-Vinicius est tellement satisfaisant qu’il serait surprenant que Solari le touche. Au milieu, Toni Kroos pourrait débuter sur le banc tout comme Lucas Vázquez. Cependant, rien n’est fixé et un onze semblable à celui de mercredi est une alternative crédible. En défense, Jesús Vallejo pourrait accompagner Sergio Ramos.

Pour le Barça, aucune surprise à attendre. Roberto devrait jouer défenseur droit, Clément Lenglet être titulaire. Arthur Merlo pourrait faire son retour dans le onze de départ aussi.

XI probables

Real Madrid 

Barça 

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires