Real Madrid 1-1 Barça / Previa Copa : La finale ou les abysses pour Solari et Valverde ?

0

Ce match qui est plus qu’un match rassemble toujours des millions de téléspectateurs et alimente les conversations sur les terrasses des cafés. Cet affrontement entre le géant de la capitale et le géant de la Catalogne dépasse le cadre du sportif. Cette demi-finale retour, ressemble au point d’inflexion d’une saison. Le Real de Solari peut encore réussir un doublé ou un triplé et le Barça pourrait encore tout perdre. Présentation du premier choc de la semaine, qui semble être le plus bouillant des deux.

Le Real n’a perdu qu’un match en 2019, face à Girona dans un Bernabeu médusé. Cette défaite, la seule fausse note de cette nouvelle année pour la bande à Solari a renforcé l’importance de ce choc, qui ouvre la voix à un titre qui échappe au Real depuis un moment. De son côté, le Barça semble de moins en moins souverain et toujours plus prenable. Sauf que les catalans disposent d’une arme de destruction massive : Lionel Messi. Une défaite lors de ce Clasico pourrait amorcer le déclin d’un Barça qui inquiète. Solari pourrait encore faire taire un peu plus ses détracteurs qui restent nombreux, tapis dans l’ombre. Ce match qui est plus qu’un match en temps normal devient vital, de chaque côté.

Le match le plus important de la semaine coté Real Madrid ?

Dans le jeu, le Real de Solari fait du Real Madrid. Sans surprise, quand les cadres de la maison blanche sont en formes et au niveau, les vikingos enchaînent les résultats. C’est par sa gestion que Santi Solari a réussi à faire revenir au top des joueurs comme Benzema, Modric ou même Casemiro. Il ne les a pas traité comme des sénateurs, chaque cadre, hormis Benzema et Ramos, a un concurrent dans les pattes qui n’attend qu’une chose : lui chiper la place.

Cependant, la seule fois de 2019 où Solari a fait largement tourné : le Real s’est pris les pieds dans le tapis et a perdu face à Girona, à domicile. Une défaite qui condamne les rêves de Liga alors qu’ils semblaient de retour dans les têtes de supporters. Cette déconvenue rend encore plus important ce choc. Solari qui a des résultats dans les gros matchs pourrait offrir une finale à la maison blanche en battant le Barça sur une double confrontation. Une chose qui le rendrait presque intouchable durant quelques temps. Cependant, si le Real perd, la pression autour de Solari va devenir une nouvelle fois très forte et son quotidien va être épié. La gestion des cas Isco, Marcelo ou encore Bale peut lui revenir dans la figure comme un boomerang. L’entraîneur argentin joue gros, quoi qu’il arrive.

Le point d’inflexion côté Barça ?

Souverain à défaut d’être enthousiasmant en début de saison, les catalans sont maintenant à la merci de n’importe quelle équipe un tant soi peu ambitieuse dans le jeu. Sans idée et prévisible, le Barça n’impressionne plus et joue à se faire peur. Avoir avoir été mené 2-0 face à Valence et bien balloté par l’Athletic, les hommes de Valverde ont pris l’eau face à Seville. Les andalous, meilleur dans tous les secteurs ont asphyxié le Barça durant 45 minutes. Pourtant, à la mi-temps le score n’est que de 2-1 en faveur du Seville et on se dit que c’est flatteur pour le Barça. Au coup de sifflet final, le Barça l’emporte 4-2 mais personne n’est dupe, cette victoire n’est du qu’au talent de Messi, les catalans restent malade.

Pourtant le Barça est toujours largement en tête de la Liga, avec 7 points d’avance sur l’Atleti et 9 sur le Real. De plus, malgré le fait que le Real est qualifié au coup d’envoi de cette demi, le Barça ne se fait pas trop de soucis. Lors des deux tours précédents, les catalans étaient dans pareille situation. Sauf qu’une élimination lors de ce match, pourrait enclencher une spirale infernale pour le Barça. Le rapport de force peut très vite s’inverser et surtout, le doute changer de camp. Et vu le manque de consistance des culés, le château de carte peut vite s’effondrer.

Des surprises à attendre dans les onze ? Aleña ? Bale ?

Ce match est le plus important de chaque côté. Le Real ne rêve plus de Liga et devrait lâcher son meilleur onze sur le terrain. Coté Barça, l’avance en Liga est tellement important qu’ils n’ont pas besoin de s’économiser et pourraient faire tourner ce week-end. Cependant, le besoin de sang neuf est important pour les catalans. Vidal, livide face à Seville, devrait logiquement être sur le banc. Arthur trop court, c’est Aleña qui pourrait en profiter mais au vu de la frilosité de l’ancien mister de l’Athletic … Dembele, lui, devrait débuter à gauche, pour le reste, on devrait s’attendre à du classique coté Valverde.

Coté Real, les maux de têtes sont moins importants. Marcelo ne devrait pas débuter, contrairement à l’aller. Le Clasico de samedi semble lui être réservé. Devant lui, Vinicius, intéressant à l’aller, devrait être reconduit. A droite, Vazquez est loin devant ses concurrents dans la hiérarchie. Derrière la charnière Ramos-Varane est attendue. Au milieu, Ceballos pourrait prendre la place de Kroos même si l’allemand devrait débuter, question de sécurité. Dans les cages, logiquement Keylor devrait être le dernier rempart du Real.

XI probables

Barça

Real Madrid

Commentaires