Segunda – Lago Junior, l’Ivoirien sur les traces de Samuel Eto’o.

0
Crédits: losotros18.com

Il est fort probable de voir Lago Junior en Liga Santander l’année prochaine, que ce soit avec le RCD Mallorca ou un autre club qui veuille renforcer son secteur offensif. L’état de forme de l’Ivoirien provoque la vigilance extrême de toutes les défenses de Segunda, une catégorie qu’il connait bien et qui le connait bien. À 28 ans, Lago Junior vit le meilleur moment de sa carrière. Portrait d’un homme qui intéresse plusieurs clubs de Liga.

Le 31 décembre 1990, alors que le monde s’apprête à fêter l’année 1991, Lago Junior Wakalibille naît à Yamoussoukro, capitale administrative de la Côte d’Ivoire connue pour ses crocodiles et sa basilique surdimensionnée. La ville créée en grande partie par le père de la nation ivoirienne Félix Houphouët-Boigny sera le décor des premiers buts de Lago. Fils d’un professeur d’informatique et deuxième d’une famille de 11 enfants, il commence le football avant l’école, entraîné par son père, un passionné de football qui le forme tous les jours à l’aube. À 14 ans, le jeune joueur intègre l’académie de Joël Thiéhi, ancien international ivoirien passé par Le Havre et Lens notamment. La formation porte ses fruits puisque Lago Junior rejoint l’Issia Wazi FC, une équipe de première division ivoirienne. C’est alors qu’il est repéré par un recruteur espagnol qui lui propose de faire un tournoi au Burkina Faso afin de faire ses preuves. Lors du tournoi, il confirme qu’il est apte à faire le grand saut vers le football européen et en 2009 il met cap sur le CD Numancia à Soria qui évolue à cette époque en Liga.

De Yamoussoukro à Soria

À Soria, Lago Junior doit faire face à une triple adaptation. La première est de nature climatique, le climat de Soria est à l’opposé de celui de Yamoussoukro. Cette petite ville du nord de l’Espagne d’où est originaire Pablo Machín est connue pour ses températures particulièrement froides. La deuxième adaptation se fait sur le plan culturel. En plus de la langue, la vie en Espagne représente un changement radical dans la vie de Lago Junior qui n’est jamais sorti d’Afrique. Et la troisième, la plus intéressante, est l’adaptation footballistique, son arrivée au Numancia lui fait découvrir un autre football, plus tactique, et une méthodologie étrangère à ses yeux. Lago Junior raconte amusé dans une interview le gouffre tactique entre l’Espagne et la Côte d’Ivoire : « Les entraînements en Afrique se déroulent comme ça : on court, on fait un match à 11 contre 11 et tout le monde rentre à la maison. Ici [en Espagne] il y a la possession, la tactique… La différence c’est qu’ici le football est plus technique et tactique. En Afrique il y a peu de joueurs techniques mais c’est plus physique. On met des longues balles et on va au duel. »

Ce déficit tactique se fait ressentir lors de ses premiers matchs, le public du Numancia découvre un ailier droit solide physiquement qui affronte sans complexe les défenseurs mais qui doit mieux comprendre le jeu pour s’adapter au football espagnol. Il ne jouera que 5 matchs en Liga avec le club de Soria, les seuls qu’il a disputé dans la meilleure catégorie du football espagnol jusqu’au jour d’aujourd’hui. La suite sa carrière va se dérouler entre la deuxième et la troisième division espagnoles.

Crédits: SoriaNoticias

L’apprentissage dans les catégories inférieures

En 2009, le Numancia est relégué en Segunda, c’est à ce moment-là que Lago Junior rencontre la deuxième division espagnole, une catégorie qu’il quittera trois fois pour descendre en Segunda B. De 2009 jusqu’à maintenant, l’Ivoirien s’est imprégné du football espagnol dans ses catégories inférieures jusqu’à devenir une référence incontournable au RCD Mallorca. Il a accumulé énormément d’expérience d’abord à Numancia puis à Eibar en prêt, et ensuite au Nàstic de Tarragona qu’il rejoint en Segunda B, pour finir au RCD Mallorca après un court passage au CD Mirandés. C’est au Nàstic qu’il rencontre un entraîneur déterminant pour la suite de sa carrière : Vicente Moreno. L’entraîneur valencien a accéléré l’apprentissage tactique de Lago : « Le Míster [Vicente Moreno] m’a vite cerné, il a su où me placer pour que je montre ma meilleure version. Je n’avais aucune idée des mouvements tactiques et il m’a guidé. Il m’a placé sur le couloir et ça a bien fonctionné au fur et à mesure que j’assimilais les concepts tactiques que j’ignorais. »

Il finit sa première année sous le maillot grana avec 11 buts au compteur mais l’équipe ne réussit pas à monter en Segunda et devra refaire une saison en troisième division. La deuxième saison de l’Ivoiren avec le Nàstic se solde par la montée en Segunda, avec notamment deux buts pendant les matchs de barrage. Lors des deux saisons à Tarragona, Lago Junior jouera 83 matchs, soit presque la totalité des rencontres, ce qui prouve la confiance déposée en lui par Vicente Moreno. C’est donc sans surprise que lorsque l’entraîneur valencien prend les rennes du RCD Mallorca, Lago Junior est appelé pour faire partie du projet. L’Ivoirien saisit l’opportunité sans hésitation. L’aventure entre le RCD Mallorca et Lago Junior voit le jour.

L’étape baléare et l’explosion de cette saison

L’ailier ivoirien atterrit en janvier 2016 à Majorque pour rejoindre l’équipe entraînée par Vicente Moreno. Pour Lago, le bilan des deux premières saisons avec les Bermellones est contrasté : d’un côté il joue presque la totalité des matchs, de l’autre l’équipe majorquine est reléguée en Segunda B après la deuxième saison. Sur le plan individuel, Moreno prouve qu’il compte toujours sur Lago mais sur le plan collectif c’est un coup dur qu’un club historique comme le RCD Mallorca tombe en troisième division. Heureusement, l’année en Segunda B se termine avec le retour du club en deuxième division pour la saison 18/19. Et c’est sur la saison actuelle que Lago Junior explose vraiment sous le maillot bermellón. Ses statistiques parlent d’elles mêmes : il a marqué 10 buts et partage avec Rubén Castro la troisième place des meilleurs buteurs de Segunda en jouant principalement au poste d’ailier. Ce n’est pas la première fois qu’un joueur offensif africain fait rêver les supporters majorquins, les étapes de Eto’o et Webo ne sont pas oubliées sur l’île.

Crédits: Marca

La réussite de l’Ivoirien s’explique surtout par ses caractéristiques que Vicente Moreno exploite au maximum en lui laissant un espace de liberté. Lago Junior n’est pas un ailier qui se limite à prendre la profondeur et centrer, bien au contraire, c’est en jouant en faux pied sur l’aile gauche qu’il est dangereux. Avec des qualités athlétiques indéniables, l’Ivoirien est explosif et agressif balle au pied. Il est capable de fouetter la balle tout comme d’enrouler au deuxième poteau quand il arrive depuis son couloir gauche. De plus, il a des réflexes de buteur au moment de se placer dans les 16 mètres pour finir les actions. Le genre de joueur sur qui un défenseur n’aime pas être au marquage. L’ailier est meilleur avec un attaquant qui fixe les défenseurs devant lui car c’est en arrivant face au goal avec un peu d’espace devant lui qu’il peut faire parler sa rapidité et sa finition. À 28 ans, il accumulé l’expérience et la maturité nécessaires pour être un des meilleurs joueurs de Segunda.

Plusieurs clubs de Liga suivent la piste de l’Ivoirien, entre autres le RCD Espanyol, le Real Valladolid et le Betis. Si Mallorca réussit à monter cette année et que Vicente Moreno reste aux commandes, il est probable que l’ailier reste sur l’île. Si son club ne réussit pas à monter, Lago Junior est dans le meilleur moment de sa carrière et pourrait saisir l’occasion de retourner en Liga presque 10 ans après, en étant devenu un joueur radicalement différent de celui fraîchement arrivé d’Afrique qui évoluait avec le maillot de Numancia. Son apprentissage tactique et son repositionnement sur l’aile gauche grandement facilités par Vicente Moreno ont transformé ce joueur. Alors, verra-t-on Lago Junior en Liga avec le maillot bermellón ou sous d’autres couleurs ? Dans tous les cas, son arrivée dans la plus haute catégorie espagnole est imminente.

Pablo Sánchez

@pablosanch19

Commentaires