Liga Iberdrola – Catastrophe au Barça, l’Atlético remporte le derbi de Madrid, Séville a encore de la ressource : les 5 choses à retenir de la 21e journée

0

Bombazo ! Le Barça s’est pris les pieds dans le tapis au Mini Estadi et voit l’Atlético s’envoler vers un troisième titre consécutif ! Pour le podium, c’est le statu quo entre Levante, le Betis et l’Athletic. Dans la zone rouge, Séville refuse de capituler et conserve toutes ses chances de se maintenir. Voici les 5 choses à retenir de la 21e journée de Liga Iberdrola. 

Bombazo : le Barça tombe à domicile et laisse filer le titre

Certes, le XI de départ de Lluís Cortés laissait à désirer mais le Barça, qui plus est à domicile contre le Sporting de Huelva qui lutte pour son maintien, ne pouvait pas perdre de points. Et pourtant ! Les Blaugranas sont tombées dans le piège andalou à pieds joints. Après de longues semaines à patauger et à rester collé à la dernière place, Huelva va beaucoup mieux depuis quelques temps. Malgré l’ouverture du score catalane dès la 11e minute par la nouvelle recrue Asisat Oshoala, les Andalouses n’ont pas lâché. En 2e période, en moins de 10 minutes, elles ont marqué 3 buts (59e, 61e, 67e). Trois réalisations offertes : une passe en retrait mal ajustée, une sortie mal ajustée de Pamela Tajonar, titularisée à la place de Sandra Paños, et une oeuvre collective d’approximations défensives. Oshoala a eu beau réduire l’écart en fin de match, les Culés voient le titre une nouvelle fois leur échapper. Avec 6 longueurs de retard sur l’Atlético, les jeux sont quasiment faits. A présent, il reste la Copa de la Reina (la 1/2 finale a lieu dimanche contre les Colchoneras) et la Ligue des Champions où le Barça a ses chances pour disputer la finale.

L’Atlético gagne le derbi et s’envole

Si le match du Barça n’était pas terminé au moment du coup d’envoi, l’Atlético a su très tôt lors du derbi de Madrid qu’une victoire les propulserait à 6 points de ses rivales. Contre le Madrid CFF, les Colchoneras ont gagné sans coup férir (0-3). Esther García (13e), Olga González (47e) et Kenti Robles pour s’offrir un cadeau d’anniversaire avec 48h d’avance (89e) ont trouvé le chemin des filets et c’est désormais une voie royale qui s’ouvre pour les Indias, plus que jamais en passe de remporter le titre pour la 3e saison consécutive. Dimanche, elles ont rendez-vous avec le Barça pour la 1/2 finale de la Copa de la Reina. La saison dernière, les Catalanes les avaient battues en finale, les empêchant de réaliser le doublé. Il y aura de la revanche dans l’air !

Levante cale encore mais ni l’Athletic ni le Betis n’en profitent

Levante est loin d’être en crise mais Levante n’avance plus. Pour la 3e journée consécutive, les Granotes ont concédé le match nul, cette fois-ci contre la Real Sociedad qui avait ouvert le score par l’intermédiaire de la championne d’Europe sub19 Nerea Eizagirre. Charlyn Corral a égalisé en fin de match, 15e but de la saison. Une contre-performance qui confirme un début d’année 2019 compliqué avec seulement 2 victoires sur la plus petite des marges contre Albacete et le Rayo, 3 empates et une défaite contre le Barça. Sorti de la Copa de la Reina par Séville, la temporada s’achève en pente douce.

Le choc du haut de tableau opposait l’Athletic au Betis à Lezama. La 4e place était en jeu et au terme d’un match dont la 2e période a été marquée par la blessure de l’arbitre, les Leonas et les Béticas se sont séparées sur une score de parité (2-2). Lancée par Priscila et bien aidée par une sortie hasardeuse de la vétérane Ainhoa Tirapu, Marianela Szymanowski a ouvert la marque malgré l’angle très fermé et la présence de 4 Basques sur la ligne (20e). L’Athletic a égalisé grâce à Lucía García, laissée seule au 2nd poteau pour ajuster sa tête (35e). Les Leonas ont pris les devants au retour des vestiaires, sur une nouvelle tête décisive signée Damaris Egurrola à la réception d’un corner. Mais après l’interruption forcée (le match s’est fini à la… 113e minute), le Betis a arraché le point du nul grâce à une volée du gauche lumineuse d’Ana Willy Romero en pleine lucarne. Statu quo pour les accessits.

Le golazo de María José Pérez

María José Pérez aura 35 ans au mois de mars mais elle est toujours aussi décisive pour l’UD Granadilla Tenerife. Contre l’Espanyol qui a changé récemment de coach et lutte pour le maintien, la buteuse a inscrit un lob de la moitié du terrain. Grâce à son doublé, les insulaires ont battu les Pericas pour réaliser la bonne opération dans la première partie de tableau puis les Canariennes sont revenues au niveau de la Real Sociedad et à 6 points de l’Athletic. Le Top 5 reste jouable.

Séville a encore de la ressource !

C’était l’heure des retrouvailles pour Nadezhda Karpova et Cristián Toro, respectivement ancienne attaquant et ex coach du Valencia CF. Désormais à Séville, la Russe n’a mis que quelques secondes pour ouvrir le score. Mais Mari Paz Vilas a inscrit un doublé pour mettre les Blanquinegras devant. Mais décidément, les Palanganas ne s’avouent jamais vaincues et à 5 minutes du coup de sifflet final Jenifer Morilla a égalisé, bien aidée par une sortie très hasardeuse de Jennifer Vreugdenhil. Nervión reste lanterne rouge mais ne décroche pas.

Résultats de la 21e journée

Sevilla FC 2 – 2 Valencia CF
Málaga 1 – 1 Logroño
FC Barcelona 2 – 3 Sporting de Huelva
Levante UD 1 – 1 Real Sociedad
UD Granadilla Tenerife 2 – 1 RCD Espanyol
Albacete 2 – 1 Rayo Vallecano
Madrid CFF 0 – 3 Atlético de Madrid
Athletic Club 2 – 2 Betis

Classement

Commentaires