Europa League / Previa Stade Rennais – Betis : Un affrontement plus équilibré qu’il n’y paraît ?

0

Ce jeudi 14/02 à 18h55 va se jouer un des matchs les plus sexy du côté de l’hexagone. Le Stade Rennais reçoit dans son antre du Roazhon Park un Betis qui a très bonne presse en France. Cependant derrière cette réputation d’équipe joueuse et magnifique se cache une forme en dents de scie et une saison qui n’est pas du tout au niveau pour l’instant. Alors, quel Betis face à Rennes ?

Depuis quelques semaines, la France a les yeux rivés vers l’Espagne et ce magnifique club qu’est le Betis Seville. Un intérêt qui avait débuté après la victoire étincelante des hommes de Setien face au Barça et qui est allé en grandissant. Cependant, derrière le vernis avec lequel le Betis est vendu dans l’hexagone se cache un club dans une forme bien plus morne qu’il n’y paraît. Certes en Europa League le Betis n’a jamais déçu et a aligné les très bonnes performances pour se qualifier aisément mais en Liga la donne est différente.

Le Betis alterne le très bon mais aussi le très mauvais comme ce week-end. Face à Leganes à Butarque une équipe remaniée du Betis a été terrassé 3-0 par les pepineros. Un onze similaire avait battu l’Atleti le week-end précédant et un onze plus classique avait été tenu en échec par Valence après avoir mené 2-0. Bref, les nuages sont nombreux autour de l’Heliopolis, de bonne augure pour Rennes ?

Le Betis, équipe défensive avant tout ?

Quique Setién, mister du Betis actuellement a très bonne presse en Espagne et voit sa réputation traverser les frontières depuis quelques mois. Apôtre de Cruyff, ce joueur d’échec de bon niveau aime que ses équipes aient le ballon et jouent un football de position plus qu’intéressant. Sauf que depuis la deuxième partie de saison dernière, le Betis est surtout connu pour son organisation défensive à toute épreuve ou presque.

Tout commence avec l’arrivée de Marc Bartra lors de l’hiver 2018. Cadeau à Setien, l’ancien du Barça doit stabiliser une défense qui prend régulièrement l’eau. Pourtant, Bartra n’est pas le défenseur le plus propre qui existe et il a souvent besoin d’être épaulé pour être efficace. Quique Setién le sait et change de système. Fini le 433 et bienvenu le 352. Bartra accompagné de deux portes flingues peut organiser le jeu de derrière et le Betis devient une machine qui enchaîne les victoires à coup de 1 ou 2-0.

Le schéma est resté et le milieu a été renforcé. Carvalho, Canales ou encore LoCelso ont rejoint les Andalous dans l’entre-jeu pour former un trident qui s’entend parfaitement. Derrière, Sidnei est aussi venu apporter toujours plus de qualité derrière. Dans les bois Pau Lopez a conclu un super mercato. Cependant, devant le manque est encore important. Sanabria qui n’a jamais pu retrouver son meilleur niveau est parti cet hiver, Sergio Leon a du mal à être régulier et Loren ne devrait être qu’un second couteau. Le Betis se prend souvent les pieds dans le tapis et a même durant plusieurs semaines été la pire attaque d’Europe. Encore aujourd’hui, l’équipe n’a marqué que 26 buts en 23 journées de Liga. De plus la défense est moins solide et ils ont encaissé 29 buts. Même si les séquences sont parfois soyeuses, bien souvent le Betis est inoffensif et peut voir son jeu être mis en échec.

Leganes, le bon exemple pour Rennes ?

La dernière sortie du Betis a montré le plan qui peut mettre en difficulté les Andalous. Leganes aligné en 352 a pressé très haut les hommes de Setien et ont asphyxié dès la relance les centraux adverses. En plus de se tenir haut sur le terrain, chaque milieu de terrain était ceinturé par un adversaire direct et n’avait aucun moment de relâche. Cette forte pression a mis en difficulté modèle géant son jeu. Une chose qu’on avait déjà aperçu lors du match face à Valence en Copa. Le Betis n’est pas insubmersible, loin de la.

La vie sans Bartra.

Pour affronter Rennes, Setien devrait être encore privé de son impact player Marc Bartra. Le central semble un peu court physiquement. La rotation opérée face à Leganes laisse présager que l’ancien mister de Las Palmas va aligner un onze de gala. LoCelso, Guardado, Carvalho et Canales devrait former le carré au milieu. Loren est attendu en pointe aussi.

XI Probable

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires