Segunda – Cádiz – RCD Mallorca : ¡El Partidazo! (J23)

0
Manu Vallejo, le canterano pichichi de Cadiz

En Segunda, les six équipes du haut de classement affrontent des adversaires moins bien classés. Néanmoins deux matchs sont à suivre : les déplacements de Málaga (2e) à Tenerife (14e) et de La Corogne (3e) à Gijón (11e). La rédaction de Furia Liga a préféré se rabattre sur le match opposant Cádiz (7e) à Mallorca (8e). Un match nul n’arrangerait personne et une victoire permettrait aux deux équipes d’entrer dans le Top 6. Les deux équipes ont soufflé le chaud et le froid lors de cette première moitié de saison et elles sont encore en course pour jouer la montée.

Cádiz, la forteresse imprenable

Les Andalous vivent une saison particulière, tantôt jouant le maintien, tantôt suite à une série de victoires, capables de se battre pour intégrer les places de playoffs. Les joueurs d’Álvaro Cervera ont mal débuté le championnat et se sont bien repris depuis. Le stade Ramón de Carranza est devenu une forteresse imprenable où Cadiz n’a perdu qu’une fois cette saison (face à Alcorcón en septembre) pour 6 victoires et 4 nuls. L’équipe est toujours fondée sur un dispositif tactique très solide défensivement et n’encaisse que très peu de buts. La bonne dynamique est due notamment à l’efficacité offensive retrouvée grâce au retour d’Aketxe et à l’émergence d’un jeune canterano : Manu Vallejo, meilleur buteur du club avec 6 réalisations suivi par Alex et Lekic avec 4 buts chacun. Ce qui a fait défaut l’année dernière semble avoir été corrigé par Cervera. Cadiz sait maintenant faire deux choses en même temps : marquer et ne pas encaisser. Néanmoins depuis décembre, les Andalous n’avancent plus et ils n’ont pris que 5 points en 5 matchs. Les supporters attendent le réveil et ce face à un adversaire direct.

Un nouveau cycle pour Mallorca ?

Mallorca est la bonne surprise cette saison. Le promu qui a connu la Segunda B l’année dernière tient son rang d’équipe historique et, malgré un effectif remanié, joue les troubles fêtes en haut de tableau. L’équipe des Baléares sait engranger les points à domicile mais c’est beaucoup plus difficile à l’extérieur où elle n’a gagné que deux fois à Reus et au Rayo Majadahonda. Mallorca marche par cycles. En effet, depuis le début de la saison, l’équipe coachée par Vicente Moreno oscille entre des périodes de 3 ou 4 matchs victorieux et des périodes au bilan comptable faible avec une série de défaites et nuls. Inconstante, qui alterne le bon et le moins bon, Mallorca a été active sur le mercato hivernal avec des renforts offensifs notamment avec l’arrivée du serbe Stojiljkovic et d’Ante Budimir. Ces derniers vont accompagner le meilleur buteur du club avec 9 réalisations, l’Ivoirien Lago Junior. Cela signifie la relégation au second plan de plusieurs joueurs dont Abdón Pratz et Alex López. Mallorca se déplace donc à Cadiz sur la pointe des pieds et espère créer la surprise.

Les statistiques : 

  • Les statistiques sont largement favorables à Mallorca qui depuis 2005 n’a jamais perdu en match officiel face à Cadiz (3 victoires et 2 nuls).
  • Les bookmakers penchent pour les Andalous où la cote de Cadiz est à 1,90 contre 3,80 pour Mallorca.
  • Cadiz reste sur 9 matchs sans défaite à domicile.
  • Mallorca traîne une série de 4 défaites consécutives à l’extérieur.

Commentaires