Un Moustique, le Ballon d’Or et Canales MVP : el once de ¡Furia Liga! (J20)

0

Dans un système disposé en 4-1-4-1, ¡Furia Liga! propose son XI de la 20e journée de Liga avec le grand retour des joueurs clefs du Real Madrid, une pépite du Barça et de vieilles connaissances, à commencer par un Sergio Canales de gala.

Oier Olazábal (Levante UD)

L’ancien gardien du Barça B oscille entre le très bon et le très mauvais. Il ne fait jamais dans la demi-mesure : soit il rate chacune de ses interventions soit il est infranchissable. Face à Valladolid, il a été un mur sur lequel le club de Pucela s’est fracassé. 3 arrêts pour lui et surtout un jeu au pied déterminant pour les Granotes, c’est ça aussi l’esprit Barça.

 

Coke Andújar (Levante UD)

L’ancien capitaine de Séville n’est pas un indiscutable à Levante. Sur le côté gauche, son physique n’est plus assez bon pour faire l’essuie-glace et depuis quelque temps il est placé dans l’axe de la défense à 3 de Levante. Souvent très bon grâce à sa superbe lecture du jeu, Coke fait le plus grand bien à son équipe. Face à Valladolid, il a ouvert le score en plus d’être excellent défensivement.

 

Pedro Bigas (SD Éibar)

L’ancien de Las Palmas est un remplaçant à Eibar. Titulaire face à l’Espanyol, il a été étincelant, à l’image de tous les Armeros. Bon dans les duels et parfait pour relancer dans le 4-4-2 de José Luis Mendilibar, il sait en plus offert une passe magnifique pour De Blassis sur le 2-0. Bigas pousse clairement pour devenir plus qu’une solution de rechange.

 

Yeray Álvarez (Athletic)

L’homme à la crinière peu travaillée est un homme de base du système de Gaizka Garitano. Il aide est parfaitement son équipe à être solide et ne plus flancher sans raison. Face à Villarreal, il n’a pas hésité à envoyer de nombreux dégagements devant pour lancer Iñaki Williams et surprendre le sous-marin jaune. Pour compléter le tableau, il a gagné tous ses duels ou presque.

 

Cristian Tello (Real Betis Balompié)

Le monsieur + du Betis continu d’être un des poumons du Betis. Face à Girona, l’ancien du Barça a dominé son couloir et mis à mal son adversaire direct. Peu en réussite sur les centres, Tello s’est offert un but et a été très solide derrière en plus d’être déterminant dans la victoire des siens.

 

Casemiro (Real Madrid)

A l’image de Luka Modric, quand le Brésilien est en grande forme, le Real Madrid n’a pas le même visage. A la récupération et à la finition, le milieu défensif a haussé son niveau de jeu pour dominer Séville qui n’a pas existé à Santiago-Bernabéu.

Luka Modric (Real Madrid)

Le Croate n’était que l’ombre de lui-même depuis le début de la saison. Le Ballon d’Or a pourtant remis ses habits de lumière pour mettre à mal Séville en plus de s’offrir un but magnifique ! Le numéro 10 merengue a illuminé le jeu par ses passes magnifiques et son jeu de corps soyeux. Il revient en forme au meilleur des moments. Quand Modric va, le Real Madrid n’est plus le même.

 

Sergio Canales (Real Betis Balompié)

L’ancien meneur de jeu du Real Madrid est le MVP de cette 20e journée. Dans une position plus basse dans le cœur du jeu, il touche un nombre incroyable de ballons et peut faire parler sa première touche pour faire des différences. Face à Girona, alors que tout était mal parti pour les Verdiblancos, Canales s’est offert une assist et surtout le but de la gagne à la 94e minute.

 

Ousmane Dembélé (FC Barcelona)

Le Français a réalisé en moyenne un dribble toutes les 6 minutes. Déterminant sur ses premières touches, le Moustique ne fait que grandir et devient de plus en plus déterminant à chacune de ses sorties. Face à Leganés, il a même ouvert le score pour les Blaugranas. Oui mais voilà, quand tout va bien, quelque chose finit par tourner mal : à la 70e, le champion du monde s’est blessé. La tuile. Fort heureusement, il devrait être de retour d’ici 2 semaines.

 

Jorge Molina (Getafe CF)

Le vétéran de Getafe n’en finit plus d’impressionner et de rajeunir. Face à Alavés lors de la démonstration des Azulones au Coliseum (4-0), l’ex du Betis s’est offert un doublé dont un but monumental. Getafe est au top et l’association Molina-Mata fonctionne de mieux en mieux. De quoi laissez présager des jours heureux dans la banlieue sud de Madrid.

Commentaires