Sevilla FC – Atlético de Madrid : ¡El Partidazo! (J18)

0

L’année 2019 commence avec un très gros choc en Liga : le Sevilla FC de Pablo Machín reçoit l’Atlético de Madrid du Cholo Simeone. Opposition de styles entre le chantre du 3-5-2 et la rigueur du 4-4-2, ce duel au Ramón Sánchez-Pizjuán entre deux candidats au titre s’annonce aussi spectaculaire que tendu.

A la poursuite du Barça, l’Atlético de Madrid et le Sevilla FC attaquent 2019 avec ambition. Pour les Colchoneros, cette ambition a un nom : le Wanda Metropolitano, son antre qui accueillera la finale de la Ligue des Champions. Pour Nervión, la qualification in extremis en 1/16 de Ligue Europa est un bonus mais son véritable objectif demeure la Liga, d’autant qu’elle n’a pas été aussi homogène depuis 15 ans et que les chances de créer la surprise n’ont jamais été aussi élevées. Il y a deux ans, le Sevilla de Jorge Sampaoli avait tenu jusqu’en février avant d’exploser en vol. Pablo Machín parviendra-t-il à faire mieux ? Cette 18e journée est l’occasion parfaite pour voir où en sont les Palanganas, d’autant que le mercato pourrait être agité.

Machín-Banega : le duo bientôt séparé ?

Depuis le début de saison, Sevilla est une des équipes les plus ambitieuses et agréables à voir évoluer. Malgré des ratés (défaite à domicile contre Getafe, match nul à la dernière seconde contre Valencia), Nervión revit sous les ordres de Pablo Machín qui, après une première saison probante à ce niveau avec Girona, a complètement réussi son passage dans un grand club espagnol. Il est parvenu à transposer son 3-5-2 de Catalogne en Andalousie, notamment en repositionnant Éver Banega, meilleur récupérateur du championnat, seul au milieu. Râtisseur et relanceur, l’Argentin fait parler son sens de la passe protégé du pressing adverse, condition obligatoire pour lui permettre de rayonner. Tout irait pour le mieux si Arsenal n’était pas de plus en plus pressant pour arracher la signature du meneur de jeu sévillan. Unai Emery aimerait bien le retrouver chez les Gunners et Banega, qui a récemment changé d’agent, serait tenté par ce challenge. A 6 mois de ses 31 ans, c’est peut-être son ultime opportunité pour ratifier un dernier gros contrat tout en ayant des certitudes sur les ambitions sportives. Pour les Palanganas, c’est une obligation de garder Banega sans ses rangs jusqu’à la fin de saison. Même si Pablo Sarabia est dans la forme de sa vie, il ne pourra pas tenir seul son équipe.

Simeone, entre blessés et mercato

Comme un air de déjà-vu pour Diego Simeone. Une nouvelle fois, son effectif est décimé par les blessures. Saúl Ñíguez s’est même découvert une nouvelle passion en étant repositionné latéral gauche, faute de joueur disponible. Pour ce déplacement, l’Atlético doit se passer de Lucas Hernández, Diego Costa, Filipe Luis et Gelson Fernandes. Dans le meilleur des cas, le Cholo peut composer un XI qui tient la route mais avec un banc peu fourni (3 canteranos sont dans la liste des convoqués) ; dans le moins bon, il doit jouer au bricoleur. Les Colchoneros sont habitués à ce genre d’évolutions mais il est étonnant que le club rojiblanco ne soit pas en mesure d’apprendre des leçons de la saison dernière. Par ailleurs, même si la Liga reste un objectif majeur et que l’Atleti n’est pas exactement connu pour bazarder ses matches, la Ligue des Champions reste dans un coin de la tête des joueurs et le 1/8 de finale contre la Juventus aura forcément des conséquences sur les mentalités. De plus, à l’image du Sevilla, l’Atlético entre en zone de turbulences avec le mercato d’hiver. Le Bayern pourrait convaincre Lucas dès le mois de janvier, Diego Godín ne s’estime pas assez valorisé, Filipe Luis, Diego Costa et Jan Oblak ne manqueront pas de prétendants dans un futur propre. La routine en somme pour le Cholo.

XI probables

Sevilla FC

Atlético de Madrid

 

 

Commentaires