De Llorente à Ander Herrera, quels sont les objectifs de l’Athletic au mercato ?

0
Herrera, Javi Martinez et Llorente pour Adidas

Avec l’arrivée à la présidence d’Aitor Elizegi, l’Athletic est en plein changement. La philosophie et la politique de recrutement du club basque ne devraient pourtant pas changer, du moins, pour le moment. Les joueurs basques sont toujours la principale et unique cible pour les mercatos. Mais pour ce mois de janvier 2019, ainsi qu’à plus long terme, quels semblent être les objectifs en matière de recrutement ? Explications. 

Josu Urrutia, qui présidait l’Athletic il y a encore un mois, avait eu quelques différents avec des joueurs. Le cas le plus connu est celui de Fernando Llorente, qui avait quitté les Leones en tant qu’attaquant frustré, en 2013. Le possible retour de ce joueur est l’attraction préférée des médias basques depuis deux ou trois ans, mais celui-ci ne pouvait pas avoir lieu avec Urrutia à la tête du club de Bilbao. Tout peut donc changer avec Aitor Elizegi.

À LIRE : BILAN DE JOSU URRUTIA À LA PRÉSIDENCE 

Justement, certaines personnes proches du club affirment que l’ancien chef cuisinier aurait appelé en personne trois anciennes figures de l’Athletic. On y retrouve bien sûr Llorente (de Tottenham), mais aussi Ander Herrera (de Manchester United) et Javi Martinez (du Bayern Munich). Dans ces trois cas, la discussion aurait tourné autour d’un possible retour en Pays Basque.

Fernando Llorente avec l’Athletic [Crédits : EFE/Luis Tejido]

Elizegi à l’écoute des besoins de Gaizka Garitano

L’une des promesses de campagne de celui qui fut élu à 85 votes de différence était d’être à l’écoute des socios et de leurs opinions. Mais Aitor Elizegi se veut aussi être à l’écoute de son équipe technique, et donc de l’entraineur Gaizka Garitano.

Pour se faire, il a rencontré les joueurs et le staff un peu moins de 48 heures après l’officialisation de son élection. Avec Garitano, la discussion s’est rapidement tournée vers le thème du renforcement de l’équipe. Difficile de savoir avec exactitude ce qui a été dit sur les points faibles de l’effectif du natif de Derio (en Bizkaia, Pays Basque Sud, ndlr) mais analyser le jeu des zuri-gorriak permet de les remarquer facilement. Depuis le début de la saison – et même avant – le milieu de terrain n’est que d’une faible utilité dans le jeu de l’Athletic. Beñat ne créé plus d’occasion, Raúl García se précipite dans ses actions et Mikel San José reste malheureusement dans sa mauvaise période. Seule la recrue Dani García, arrivée gratuitement en provenance du SD Eibar, assure son rôle au centre du terrain. Couvrir cette zone serait donc essentiel.

Un autre poste est à étudier, celui d’attaquant. Aritz Aduriz approche des 38 ans et a attendu la fin de l’année 2018 pour toucher les filets cette saison. La situation du poste d’avant-centre a été le plus gros problème pour tous les entraineurs de l’Athletic depuis Ernesto Valverde. Dernièrement, Iñaki Williams est la solution toute faite que semblent privilégier les coachs. Mais l’ailier est loin d’être aussi décisif face au gardien qu’Aduriz. Un attaquant de carrière, rentrant dans la politique du club basque, est nécessaire. Active depuis trois ans, cette recherche n’a jamais rien donné ; le même nom tabou revient sans cesse…

Aduriz après son superbe penalty contre Valladolid [Crédits : ESPN]

Ibai Gomez, la priorité fixée par les deux hommes

Certes moins connu à l’internationale, Ibai Gomez reste un joueur qui a su être remarqué en Espagne cette saison. L’ailier de 29 ans est doté d’une capacité de lecture de jeu lui permettant de délivrer des centres de grande qualité. Sa puissance et sa précision de frappe en font un tireur redoutable. Les coups francs et les volées sont ce qu’il préfère.

À LIRE : LE TOP5 DES JOUEURS LIBRES CET ÉTÉ (AVEC IBAI GOMEZ) 

De nombreux médias sportifs espagnols s’accordent à dire qu’Elizegi et Garitano le veulent dans l’effectif de l’Athletic. Un club qu’Ibai Gomez connait très bien pour y avoir joué pendant sept ans, avant de tenter sa chance au Deportivo Alavés. C’est en 2016 que le manque de temps de jeu l’avait poussé à vouloir se relancer ailleurs, tout en restant en terres basques. Désormais, le natif de Bilbao anime le jeu d’Abelardo et fait la paire avec l’attaquant Jony Rodríguez. Le contrat du Basque expire en juin prochain et le président de l’Athletic en a fait une priorité. D’après El Correo, Elizegi est prêt à mettre 3 millions d’euros pour l’ailier afin de le signer en janvier. Mais Ibai Gomez est attaché à l’équipe de Vitoria-Gasteiz. Un départ est envisageable, surtout s’il est pour la ville de Bilbao, mais il pourrait le retarder jusqu’à l’été afin d’aider Alavés jusqu’au bout.

Du côté des supporters, un retour d’Ibai Gomez pourrait être une grande nouvelle. Le joueur a toujours été apprécié et son départ avait été compris par les socios. Son excellente saison, ainsi que sa performance avec l’Euskal Selekzioa (la sélection basque de football, ndlr) en octobre 2018 font aussi de lui un ailier désiré.

Ibai Gomez avec l’Athletic [Crédits : Sportsnet]

Fernando Llorente, le coup de poker d’Elizegi

Nous en avons parlé, Llorente ne pouvait pas espérer fouler à nouveau la pelouse du San Mamés avec un maillot zuri-gorriak si Urrutia était au pouvoir. Mais avec Elizegi et ses idées nouvelles, les choses peuvent être différentes.

L’attaquant de 33 ans, actuellement à Tottenham, serait selon plusieurs journaux basques la seconde priorité du nouveau président de l’Athletic. Une décision très risquée, tant le départ en 2013 du Navarrais s’était mal passée, et avait par la même occasion changé l’opinion des supporters le concernant. Selon une enquête d’El Desmarque, 55% des supporters ne trouveraient pas que le retour de Llorente soit quelque chose de grave. Cette même source explique que la mauvaise saison de l’Athletic peut favoriser un retour plus ou moins calme de l’attaquant.

À LIRE : ANALYSE D’UNE ASSIST D’IBAI GOMEZ 

Mais au niveau des performances, Fernando Llorente semble être autant à la ramasse que son ancien club. Le natif de Pampelune réchauffe le banc depuis le début de la saison. En championnat, il n’a pas dépassé les 30 minutes de jeu. Son actuel entraineur, Mauricio Pochettino, lui accorde un peu plus de temps sur le terrain en Champions League – où il dépasse légèrement la trentaine de minutes – et en EFL Cup. C’est d’ailleurs dans cette dernière compétition qu’il a inscrit son unique et dernier but de la saison, contre West Ham, le jour d’Halloween. Triste destin pour un joueur recruté par Tottenham en 2017, en provenance de Swansea, pour 15 millions d’euros.

Fernando Llorente avec Tettenham [Crédits : Getty Images]

Ander Herrera, le joueur rêvé pour renforcer le milieu de terrain

Tel est un nom qui rappelle de très bons souvenirs aux supporters de l’Athletic. À 29 ans, Ander Herrera est un joueur épanouie. Titulaire à Manchester United, il a su garder sa place malgré l’arrivée de Solskjaer à la tête de son équipe. Sa saison actuelle est une réussite. Au niveau des chiffres, ses deux buts et ses trois passes décisives montrent un joueur qui est parfaitement adapté au style de jeu de la Premier League. Il lui aura fallu de longues semaines pour se remettre totalement d’une blessure à la malléole, mais le milieu central est bel et bien de retour. Les chiffres donnés précédemment datent tous de décembre, où il a renoué avec sa forme habituelle.

Il est le joueur rêvé au milieu de terrain pour les supporters de l’Athletic, d’autant que son contrat se termine en juin prochain. Ces derniers sont donc extrêmement favorables à un retour de l’ancien chouchou de San Mamés. Il apporterait vitesse et stabilité au milieu de terrain. Celui qui quitta le Pays Basque en 2014 n’est pas pressé de revenir. Il semblerait que son renouvellement dépende surtout de ce que compte faire Solskjaer, son nouvel entraineur, vis-à-vis de lui. Le voir porter le maillot des Leones en janvier est quasiment improbable. Cependant, si sa nouvelle situation ne lui plait pas, il pourrait rentrer en contact avec Elizegi dès cet été. Selon la rumeur, le président de l’Athletic l’aurait déjà appelé.

Ander Herrera avec l’Athletic [Crédits : IBTimes]

Sergio Moreno, une idée de l’ancien rival d’Elizegi ?

Le recrutement a été un thème majeur lors des élections à la présidence de l’Athletic Club. Chaque candidat avait prévu ses plans et idées. Comme nous l’avons vu, Aitor Elizegi aurait appelé en personne les stars encore actives de l’ancien San Mamés. Mais une option d’Uribe-Etxevarría, l’ancien rival à la présidence du club basque, fait encore écho aujourd’hui.

Le nom de ce joueur n’est connu que des plus fins suiveurs de la Liga, mais Sergio Moreno est – comme tous joueurs nés en Navarre – suivi de près par les recruteurs de l’Athletic. Cet attaquant de 19 ans s’est fait remarquer dans l’équipe réserve du Rayo Vallecano. Alternant gestes techniques et frappes précises, l’ailier a eu à plusieurs reprises des minutes avec l’équipe première. Uribe-Etxevarría semblait voir en lui un ‘9’ prometteur et pouvant peut-être espérer succéder à Aritz Aduriz. Il aurait souhaité l’avoir en prêt cet hiver, en échange du milieu de terrain Unai López, qui manque de jeu à l’Athletic.

À LIRE : EXPLICATION DU MATCH DE LA SÉLECTION BASQUE AVEC IBAI BUTEUR

Aujourd’hui, cette option ne semble pas être envisagée par Elizegi et Garitano. D’autant que le centre de formation de l’Athletic héberge des attaquants intéressants, que les supporters préfèreraient peut-être voir remplacer leur Aduriz chéri.

Sergio Moreno, à gauche, lors de son premier match en Liga [Crédits : Marca]

Déjà deux signatures pour janvier ?

Récemment arrivé à la tête de l’Athletic, Aitor Elizegi ne peut pas se permettre de poser de grosses sommes sur des joueurs. Il doit avoir au préalable stabilisé les finances qu’il souhaite dans le club basque. Ainsi, le recrutement de Javi Martinez pour renforcer le milieu de terrain est presque impossible. Le Bayern ne semblant pas vouloir le laisser partir, Elizegi ne peut pas faire un gros chèque.

Ibai Gomez cette saison, avec Alavés [Crédits : Getty Images]

À Bilbao, les rumeurs affirment depuis mercredi que deux joueurs ont un accord au moins verbal avec le nouveau président de l’Athletic. Ces deux derniers ne sont autres que les priorités que l’ancien cuisinier s’était fixé en matière de recrutement. Il semblerait donc qu’Ibai Gomez et Fernando Llorente pourrait retourner dans leur ancien club d’ici quelques semaines. On ne sait pas encore si un accord a été trouvé avec leurs clubs respectifs mais on peut déjà imaginer à quoi pourrait ressembler un onze de Gaizka Garitano avec ces deux renforts.

Un 4-2-2 avec des ailiers tendant vers l’avant, vous validez ?

En théorie, Ibai Gomez peut jouer au milieu de terrain, mais ce serait risquer de gâcher les performances d’un ailier remarquable. Le principal point faible de l’Athletic ne semble donc pas être prêt d’être réglé. Seul un retour en forme des milieux déjà présents peut réparer les lacunes actuelles. En ce qui concerne Llorente, il va être – en cas de recrutement – intéressant de voir la réaction des supporters ainsi que sa place dans l’équipe. Ce début d’année va être mouvementé à Bilbao…

Jérémy (qui fête ses 365 jours à la rédaction de Furia Liga en ce 3 janvier !)
@Euskarade

Commentaires