Previa Coupe du Monde des clubs/ Real Madrid – Kashima : jeunesse, confiance et 2016 dans le rétro

0

Le Real Madrid n’est pas dans la meilleure forme de son histoire. Les Vikingos retrouvent donc avec d’autant plus de plaisir une compétition qu’ils connaissent bien et qui a souvent réussi à la Maison Blanche. Ce Mondial des clubs peut permettre plusieurs choses pour le Real : se refaire la cerise niveau confiance, continuer la cure de jeunesse mise en place par Solari et remplir de nouveau la salle des trophées avec un 4e titre en 5 ansMais avant de penser à Al Ain, tombeur de River Plate, il faut d’abord gagner la 1/2 finale contre Kashima. 

La Casa Blanca est un des clubs les plus titrés d’une compétition gérée depuis 2000 par la FIFA. Depuis le XXUe siècle, le Barça et le Real l’ont remporté 3 fois chacun. Dans sa lutte à distance avec les Catalans, les Real Madrid peut devancer le rival honni. Il n’y a pas de petites victoires. Pour cette édition 2018, les Vikingos affrontent en hors d’oeuvre Kashima, le représentant de la confédération asiatique, en 1/2 finale. Le club japonais n’est pas un inconnu pour le triple champion d’Europe en titre puisque les deux équipes se sont affrontés en 2016 lors d’une finale épique remportée par le Real Madrid après avoir été mené 2-0.  Un certain Gaku Shibasaki, actuellement à Getafe, s’était révélé aux yeux de l’Espagne durant ce match et avait débarqué à Tenerife quelques semaines plus tard.

Sinistrose, vraiment ?

Le Real Madrid de 2018 est à des années-lumière de celui 2016. Il y a 2 ans, l’équipe dirigée par Zinedine Zidane était en tête de la Liga et faisait jeu égal avec le Barça. D’ailleurs, au terme de la saison, ce sont bien les Madridistas qui avaient remporté la timbale. 24 mois plus tard, le tableau a beaucoup changé. Zidane et Cristiano Ronaldo sont partis à la surprise générale, Julen Lopetegui est reparti aussi vite qu’il était arrivé et Florentino Pérez a lancé Santiago Solari dans le grand bain.

LArgentin qui connaît parfaitement la maison essaie de remettre le Real Madrid sur le droit chemin. Pasito a pasito comme dirait Luis Fonsi… Bien sûr tout n’est parfait, les Merengues ont pris de bonnes claques, face au CSKA ou encore à Eibar. Mais dans le même temps, le club revient aussi sur la tête et a effectué son retour dans le top 4 de la Liga après deux victoires 1-0 face aux relégables Huesca et le Rayo. Dans le jeu, les Madridistas n’ont pas réellement progressé depuis l’arrivée de Solari. C’est même très mauvais et Dani Carvajal a dû par deux fois enfiler ses habits de sauveur pour préserver les 3 points.

A LIRE : Marcos Llorente, au nom des pères

Roulez jeunesse… ou pas ?

L’intérêt de la nomination de Solari est ailleurs. Les jeunes sont les grands gagnants depuis l’arrivée de l’Argentin quand Isco, par exemple, fait partie des grands perdants… pour l’instant car l’Andalou a toujours su retrouver une place dans la rotation de ses différents entraîneurs. Javi Sánchez, Sergio Reguilón, Marcos Llorente ou encore Fede Valverde ont eu plusieurs fois du temps de jeu avec l’équipe fanion. Le sang neuf comme planche de salut pour le Real Madrid ? L’effectif a très peu évolué et a même perdu en qualité avec la vente de Ronaldo et Matteo Kovacic. Cependant, la Casa Blanca dispose d’une jeune garde talentueuse qui doit s’aguerrir et grandir au contact des géants.

A LIRE : Vinícius Jr, un pari sur l’avenir

Néanmoins, pour ce match face à Kashima, rien ne dit que Solari fera largement tourner. Disposant d’un groupe presque complet, seuls Vinicius Jr et Marcos Llorente pourraient être dans le XI du côté des jeunes. Ce match n’aura rien d’une sinécure pour le Real Madrid qui doit revenir avec le trophée à Madrid, non seulement pour aborder de la meilleure des façons la seconde partie de saison, mais aussi pour s’épargner la honte. Dix-huit après, on parle toujours de la défaite merengue contre Boca Juniors lors de feu la Coupe Intercontinentale.

XI Probable

Real Madrid 

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires