Rayo Vallecano : Luis Advíncula, couteau suisse péruvien

0
Crédits Photos : EFE

Il est l’atout majeur et la flèche du Rayo Vallecano cette saison. Défenseur aux cuisses à la Noé Pamarot, cet international péruvien aussi doué défensivement qu’offensivement fait mouche en Liga, jusqu’à devenir l’homme à tout faire de l’équipe de Míchel Muñoz. Portrait de Luis « Bolt » Advíncula.

Flash, Superman, Usain Bolt… Luis Advíncula. Bien que totalement différents, ces personnages ont un point commun : la vitesse. Si certains l’utilisent pour sauver l’humanité, d’autres pour entrer dans l’histoire et décrocher des médailles d’or olympiques, Luis Advíncula, lui, l’utilise pour essayer d’être le plus performant et gagner des matchs de football. Flashé à 36,15 km/h en moins de 7 secondes sur un sprint de 68,5 mètres lors d’une rencontre avec le Lobos BUAP, son ancienne équipe, le latéral droit est arrivé cet été en prêt au Rayo Vallecano avec la casquette de l’un des joueurs les plus rapides au monde, au point d’être surnommé Luis « Bolt » Advíncula.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Robando carteras jajajajajja 💨💨💨💨💨⚡️⚡️⚡️⚡️⚡️

Une publication partagée par Luis Advincula (@luisadvincula17_) le

Un joueur expérimenté au parcours particulier

En plus d’être un coureur insaisissable, le Péruvien est un joueur complet, travailleur et un brin électron libre. Après des débuts prometteurs en première division péruvienne sous les couleurs du Juan Aurich de Chiclayo en 2009, une belle saison plus tard, c’est le Sporting Cristal qui remarque son potentiel et l’exploite en tant qu’attaquant. Cependant, dans la surface, les talents ne manquent pas. Advíncula ne pouvant pas progresser en présence de Junior Ross et Irven Avila, il sera propulsé en défense par Roberto Mosquera.

Crédits Photos : EFE

À l’âge de 22 ans, il décide avec courage de quitter le Pérou et de s’installer en Europe, d’abord en Ukraine, puis en Allemagne à Hoffenheim. Après des passages au Brésil, au Portugal, en Turquie, en Argentine et au Mexique, le défenseur débarque à Madrid avec beaucoup d’expérience, notamment 69 sélections internationales à son actif. Tout au long de sa carrière, et de façon constante, il a su gagner le respect des nombreuses équipes et supporters qu’il a pu croiser.

Héros de Blanquirroja

Véritable machine dans le couloir droit, combatif, physique et difficile à contenir, sur le terrain ses qualités ont fait de lui l’une des figures de la sélection péruvienne. En raison de son agilité, de sa vitesse et de son agressivité, Luis Advíncula est appelé pour la première fois par Sergio Markarián en sélection le 4 septembre 2010. Des débuts tonitruants en tant… qu’attaquant lors de la victoire 2-0 contre le Canada à Toronto lors du premier match amical de l’entraîneur uruguayen.

Crédits Photos : Mark Brown/Getty Images North America

Devenu titulaire indiscutable, il est l’un des joueurs à l’origine des récentes prouesses du Pérou, les troisièmes places décrochées dans les Copas América 2011 et 2015 et la qualification historique pour le Mondial 2018 en Russie. Lors d’un match amical contre l’Allemagne perdu par le Pérou en début de saison, Advíncula a su faire parler toute sa puissance et impressionné son monde en ne perdant aucun ballon sur les 67 touchés.

Couteau suisse de Muñoz

Depuis son arrivée au Rayo, le Péruvien n’a pas tardé à s’imposer comme titulaire indiscutable. Solide défensivement, Advíncula est en progrès perpétuel rendant la tâche difficile à des joueurs comme Thomas Lemar. Buteur dès la sixième journée face à la Real Sociedad, le « Bolt » péruvien est également un bon recours offensif. Durant la dernière rencontre face à Leganés en Copa Del Rey, Muñoz n’a d’ailleurs pas hésité à le repositionner ailier droit, place que le joueur connaît bien aillant déjà pris se rôle à ses débuts.

« Il est considéré comme l’un des joueurs le plus rapide du monde, il est donc très important qu’il soit ici avec nous », a déclaré le président du club, Raúl Martín Presa lors de la présentation du joueur, au cours de laquelle des centaines de Péruviens se sont manifestés pour soutenir leur compatriote.

Il ne peut certes pas être la star d’un film de super-héros, mais Luis Advíncula sera certainement un joueur très spécial à suivre, comme le fut la saison dernière le Colombien du Girona Johan Mojica passé par… le Rayo. Et si les couloirs de Vallecas avaient des vertus supersoniques ? Si Usain Bolt cherche un club pour poursuivre sa carrière de footballeur, on a une adresse à lui proposer !

Soledad Arque-Vazquez
@solearquev

Commentaires