Real Madrid – Vinícius JR un pari sur l’avenir

0
Crédits Photos : Getty Images

Recruté 45 millions d’euros il y a plus d’un an, Vinícius Júnior, dix huit printemps, est le nouveau diamant à polir du Real Madrid. Auteur de débuts très remarqués, l’ailier brésilien, comparé à Neymar, fait déjà étalage de son talent en Liga et pourrait petit à petit prendre la relève des plus grands. Portrait.

Déterminé, les yeux grands ouverts, la tête baissé, prêt à montrer ce qu’il a dans le ventre. Vinícius Júnior rentré sur le terrain à la 71e minute, début novembre, d’un Valladolid Real Madrid au Santiago Bernabeu, fait parler son génie. Lancé à pleine vitesse depuis la gauche de la surface, le jeune brésilien marque son premier but avec les Merengues. Il ouvre le score pour son équipe à la 83e. Les hommes de Santiago Solari l’emportent difficilement ce jour-là (2-0). Mais Vinícius Júnior se montre quant à lui convainquant et décisif.

Derrière sa timidité affichée à son arrivée au Real Madrid, le jour de son dix huitième anniversaire, le 12 juillet 2018, l’attaquant cache un talent qui ne demande qu’à être exploité. Convoité par le FC Barcelone ou encore le Paris Saint-Germain, le Brésilien est promis à un bel avenir et fascine. En témoignent les mots de celui qui a arraché cette nouvelle pépite à ses concurrents, Florentino Pérez : « Il y a longtemps que tu nous a séduits. Nous croyons que tu es appelé à être l’un des grands dans cette nouvelle ère qui s’ouvre. Nous sommes convaincus que tu es l’un de ces joueurs qui va marquer d’une manière spéciale le futur, mais qui se montre déjà comme une réalité. »

Timide éclosion

Le président du Real a vu juste. Neymar et Gabriel Jesus n’auront qu’à bien se tenir, leur compatriote pourrait bien leur voler la vedette dans l’avenir. C’est en mai 2017 que l’aventure commence. Alors qu’il n’a que seize ans et joué seulement 17 minutes en pro avec le Flamengo, son club formateur, le Real n’hésite pas une seconde pour débourser 45 millions d’euros et faire venir le gamin de São Gonçalo en Espagne. Un pari onéreux mais réfléchit. Meilleur buteur de la Copa América U17, il est déjà une vraie star chez les jeunes.

Pourtant, attendu au tournant, à ses débuts Vinícius ne fait pas tout le temps l’unanimité et doit encore mûrir. Assigné au rôle de supersub, il marque 7 petits buts en 37 matches de Serie A. Des statistiques tout de même supérieures à celles à celles de Neymar et de Gabriel Jesus qui n’avaient « seulement » effectué que 7 réalisations en 1380 minutes chez les pros (8 pour Vinícius). Le jeune latéral Brésilien doit devenir plus solide. « Il n’est morphologiquement pas prêt pour être titulaire. Vinícius a des difficultés pour enchaîner les matches le mercredi et le dimanche. Il peut être plus dangereux en entrant en jeu, quand l’équipe adverse se fatigue. Ce que je souhaite, c’est qu’il se développe en tant qu’athlète. », avait expliqué son ancien entraîneur Zé Ricardo.

Future star

Le fan de Neymar le sait, la route sera longue avant d’arriver à titiller les stats de ses idoles. « Ce transfert au Real Madrid est un grand changement dans ma vie, et les supporters attendent beaucoup de moi. Maintenant, ils savent combien j’ai été vendu. Chaque jour, c’est le même sujet et parfois vous êtes critiqués, mais vous devez comprendre et faire abstraction. Je parle beaucoup à mon père du fait que même Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Neymar peuvent avoir un mauvais match de temps en temps. Alors, pourquoi moi je ne pourrais pas ? » a-t-il confié en mai dernier au Guardian.

« Ce sera une superstar », Roberto carlos pour As

Avec seulement quelques miettes en équipe première avec le Real, Vinícius peine à s’imposer. Et ce, malgré la volonté de Julen Lopetegui, nommé entraîneur après le départ de Zinédine Zidane, de l’intégrer. Le contexte collectif avec le départ de Ronaldo et la question de l’évolution de l’attaque madrilène. Le début de saison très contrasté au niveau des résultats, avec une série de sans victoire et sans but avant la trêve internationale, ne venaient rien arranger à son cas. Mais certains en sont convaincus, le diamant brésilien ne tardera pas à briller. « Ce sera une superstar. Il engrange beaucoup d’expérience au Real Madrid. Il semble prêt à jouer avec l’équipe première, mais il doit passer par les équipes de jeunes. Je suis persuadé que, dans les années à venir, il démontrera son grand potentiel », a affirmé Roberto Carlos dans des propos accordés à AS.

Vini, Vidi, Vici

La patience est une vertu. Ce n’est d’autant plus vrai pour le jeune brésilien. Après l’avoir laissé s’aguerrir et prendre du galon au sein du club formateur pendant un an, les Merengues peuvent désormais observer toute l’étendue de son talent. Élève modèle, travailleur aux entraînements, Vinícius a fini par gagné la confiance des joueurs et du staff technique. Lancé en Liga avec l’équipe première au Santiago Bernabeu face à l’Atlético, l’attaquant souvent cherché par ses coéquipiers. Il impressionne par sa capacité à supporter la pression et à maîtriser, avec caractère, le cuir entre les pieds.

Avec seulement 12 minutes jouées sous Lopetegui, réparties sur deux rencontres, Vini ne déçoit pas. Face à Valladolid, l’habitué du Castilla impressionne son nouvel entraîneur Santiago Solari durant les 20 minutes qu’il a pu jouer ce jour-là. « C’est un joueur très frais, très jeune. Bien sûr qu’il a des qualités plus qu’exceptionnelles pour son âge, c’est très compliqué de le comparer aux autres joueurs de son âge. Son football transmet de la joie », a confié le technicien argentin à la veille du match de Ligue des champions du Real Madrid contre le Viktoria Plzen.

« Nous aimons tous le football quand un joueur émerge et montre des choses différentes », s’est réjoui l’ancien coach de la réserve, qui formait Vinicius depuis son arrivée en Espagne. « Quand il est inévitable qu’un joueur joue, et qu’il se met à tout casser, il finit par jouer. Ce talent, rien ne l’arrête, mais il doit se développer petit à petit. Il a des choses à apprendre, il a 18 ans, mais il y a des choses qu’il sait faire et qui ne peuvent pas s’apprendre. »

Affaire et joueur à suivre…

Soledad Arque-Vazquez
@solearquev

Commentaires