Previa C1 / Valencia CF – Manchester United : Sauver l’honneur et préparer l’avenir

0

Les apparences sont trompeuses. A priori, ce Valencia CF – Manchester United est un simple match de gala, une façon pour Mestalla pour dire adieu à une phase de poule de Ligue des Champions qui n’a jamais vraiment commencé. Éliminés et d’ores et déjà reversés en Ligue Europa, les Blanquinegros doivent se servir ce duel contre les Red Devils pour bien préparer une fin d’année qui pourrait être agitée en coulisses.

Quel sera l’accueil de Mestalla pour son Valencia CF ? L’égalisation de Mouctar Diakhaby, alors que les mouchoirs blancs (et les drapeaux blancs distribués à l’entrée du stade pour le tifo) étaient de sortie, a momentanément calmé l’afición qui voyait se profiler une défaite contre le Sevilla FC. Le président Anil Murthy et l’entraîneur Marcelino García Toral sont au coeur de la tourmente. Une nouvelle fois, l’ère Peter Lim connaît une crise interne importante.

Lim présent à Mestalla, Marcelino en danger ?

Depuis la 5e journée, le Valencia CF est éliminé de la course aux 1/8 de finale. Plus que le but de Marouane Fellaini dans les arrêts de jeu du match de MU contre les Young Boys de Berne, c’est bien avant que les Murciélagos ont manqué l’occasion de disputer une finale à domicile. Ah ! Qu’elle est déjà loin cette saison 2017-2018 ! Et les regrets peuvent être nombreux vu le niveau actuel de la Liga et le classement homogène. Alors que s’est-il passé ? Le mercato est évidemment en cause. Dans le sens des départs comme des arrivés, le club che s’est trompé de cibles. La gestion humaine de Marcelino est également mise en cause, notamment en ce qui concerne Simone Zaza, poussé vers la sortie sans ménagement, et Jeison Murillo, placardisé sans raison véritable et sous couvert de blessure diplomatique. Une réunion a eu lieu avec le propriétaire Peter Lim (qui sera présent à Mestalla), le DG Mateu Alemany et le responsable du recrutement Pablo Longoria à propos du mercato. Marcelino était absent. De quoi alimenter le moulin à rumeurs…

Cependant, l’entraîneur asturien n’est pas sur le terrain. Il l’a dit en conférence de presse d’après-match samedi après-midi : il n’est pas le seul responsable. Comprendre en filigrane : les joueurs sont entrés dans un certain confort et n’ont plus ni la faim ni la flamme de la saison passée. Peu d’éléments ont un rendement valable, hormis Neto, Gayà, Gabriel, Coquelin, Mina voire Wass qui a retrouvé son poste formateur. Difficile dans ces conditions de bien figurer en Liga et en C1. Pour des raisons sportives et financières, Valencia doit entrer dans le Top 4 sí o sí. En se privant de la manne des 1/8e de finale, l’objectif initial devient un cas de survie.

XI mixte

A quoi va ressembler le XI de départ de Marcelino ? Gayà est suspendu, Gabriel, Guedes et Gameiro sont blessés. Ce sera donc une composition mixte, plus proche d’un match de Copa del Rey contre une Segunda B que d’un partidazo. Et si c’était le moment pour tenter de nouvelles choses, comme par exemple placer Soler dans l’axe, relancer Kondogbia et redonner une chance à Batshuayi ? Coquelin et Parejo méritent de se reposer, surtout que les deux prochains matches de Liga, à Éibar et contre la lanterne rouge Huesca.

XI possibles

Probable

Celui qu’on aimerait voir

Bonus « Vamos Pablito Aimar otro pibe inmortal »

Commentaires