Futfem : Quand l’hymne de la Real Sociedad devient inclusif au nom de l’égalité hommes-femmes… en attendant l’Athletic ?

0

Fin octobre, la Real Sociedad a annoncé des changements dans son hymne officiel. Outre l’objectif de pouvoir le chanter a capella, l’équipe présidée par Jokin Aperribay voulait surtout le rendre inclusif car l’ancienne version, effectivement, excluait les femmes. Une décision qui a rapidement fait écho chez les voisins de l’Athletic Club. 

« La Real est l’équipe de toutes les personnes »

Actuellement à la cinquième place de la Liga Iberdrola, la Real Sociedad féminine fait de plus en plus parler d’elle. Les investisseurs la suivent – la société Euskaltel sponsorise ses maillots – et les supporters sont de plus en plus nombreux en tribunes. Ce constat est en partie responsable du changement de l’hymne de l’équipe donostiarra.

Dans le communiqué officiel, l’équipe basque explique que cette nouvelle version veut rendre hommage « à tous les supporters ». Le pluriel est donc mis à l’honneur dans ce chant basque, mais c’est surtout la disparition des encouragements masculins qui est davantage remarquable. Le « Aurrera mutilak » (allez les gars) est ainsi remplacé par « Aurrera Erreala » (allez la Real), car les hommes ne doivent plus être les seuls encouragés par les supporters. C’est tout le club qui doit l’être, équipe féminine comprise.

Lors du dernier Euskal Derbia féminin [Crédits : LaLiga]

Le club rêve de voir cet hymne entonné par tous les supporters à Anoeta, il se devait alors d’englober tous les différents acteurs de la Real Sociedad. Le chant doit représenter les équipes masculines, féminines, mais aussi le 12e joueur que sont les supporters. Cette décision semble avoir été positivement prise par ces derniers, certains en ont d’ailleurs profité pour critiquer l’Athletic de ne pas avoir fait la même chose. Rapidement, la question s’est alors posée au sein de l’administration du club bilbayen.

La Real Sociedad féminine face au PSG [Crédits : PSG]

Il aurait été intéressant d’avoir l’avis du créateur de la version originale de l’hymne txuri-urdin. Malheureusement, Ricardo Sabadie est décédé il y a neuf ans. Son hymne, adopté en 1971, aura donc passé près d’une cinquantaine d’années dans la vie des supporters de la Real Sociedad.

L’Athletic montre du respect envers la décision de son rival

Premier joueur de l’Athletic à avoir donné une conférence de presse après la décision de la Real, Iago Herrerín a été questionné sur le sujet. Les journalistes présents dans la salle avaient hâte de lui demander s’il est favorable à un changement de l’hymne de son club.

Chant officiel depuis mars 1983, l’hymne de l’Athletic contient un « Aupa mutilak », encourageant là-encore que les joueurs de sexe masculin. Le gardien de l’Athletic a appuyé sur le fait que « l’hymne de l’Athletic est le même depuis toujours » et qu’il n’a pas à être changé. Il faut néanmoins préciser qu’il a été changé à trois reprises, la dernière fois – avant la version actuelle – en 1950. Mais il est vrai qu’Herrerín ne l’a pas connu de son vivant, cet argument va donc en sa faveur.

L’Athletic féminine [Crédits : Athletic Club]

Actuellement, l’hymne de l’Athletic convient à la majorité de ses supporters : ses paroles sont connues de tous et il est toujours chanté au début des matchs. C’est ceci que la Real Sociedad n’est pas parvenue à faire avec son ancienne version de l’hymne. Une correction de l’hymne de l’Athletic n’impliquerait alors qu’un remplacement de « mutilak » par « Athletic », si le club suivait le modèle de son rival.

Le dernier Euskal Derbia féminin a vu l’Athletic s’imposer par 2-1 [Crédits : LaLiga]

En mieux placé, Joseba Agirre exprime son avis

La semaine dernière, l’entraïneur de l’équipe féminine de l’Athletic, Joseba Agirre, a été questionné sur le sujet. Celui-ci, tout en montrant aussi du respect pour les changements qu’a fait la Real, a souligné que « l’Athletic est pionnier dans l’égalité des sexes ». Cette précision a été émise en prévision de certains commentaires accusant le club de Bizkaia d’être sexiste. Dans ses déclarations, il n’a pas montré de réticence quant à un possible changement dans les paroles de l’hymne de l’Athletic…mais il ne s’est pas non plus déclaré en faveur de celui-ci.

Lors du dernier Euskal Derbia féminin [Crédits : LaLiga]

La section féminine des Leones a été créée en 2002, soit deux ans avec celle de la Real Sociedad. Agirre met donc en avant l’avance des Bilborarrak sur ce sujet. Il n’a pas oublié de préciser que l’équipe de vétérans de l’Athletic est la seule d’Europe à accueillir des femmes. L’entraîneur de l’Athletic a essayé tant bien que mal de faire revenir les questions autour du match qu’il s’apprêtait à diriger (victoire 1-2 sur la pelouse de l’Espanyol, ndlr). Pendant ce temps-là, certains proches de l’administration des zori-gorriak ont fait savoir que l’hymne de l’Athletic ne changera pas « puisque personne ne l’a demandé ».

Joseba Agirre en 2015 [Crédits : Athletic Club]

La polémique semble n’avoir été que passagère en Bizkaia. La Real Sociedad est satisfaite de son nouvel hymne et les supporters de son rival ne sont visiblement pas disposés à changer le chant préféré de San Mamés.

Jérémy Lequatre-Garat
@Euskarade

Commentaires