Real Betis – Celta Vigo : El Partidazo (J11)

0

Pour cette 11e journée, le partidazo n’oppose pas deux cadors du championnat mais deux ambitieux pas au mieux. Le Betis de Setien reçoit dans un Villamarin qui commence à s’impatienter le Celta d’El Turco qui se cherche tactiquement. Après un peu plus d’un quart de championnat, il est important d’arrêter de faire du surplace et de se mettre à débuter une série. Présentation d’un choc où l’odeur du licenciement se fait sentir. 

Le 13e à domicile reçoit le 15e à l’extérieur. Le Betis et le Celta aurait pu être les véritables outsiders de cet exercice 2018-2019 de Liga. Pourtant après 10 journées, les deux déçoivent fortement. Incapable d’enchaîner les bons matchs, le Celta a gâché son super départ avec comme point d’orgue la victoire sur l’Atleti. Le Betis de Setien a, quant à lui, émietté tous les crédits glanés la saison dernière pour repartir maintenant, à zéro ou presque.

Problème d’attaque versus problème de défense

Dans le creux de la vague : le Betis reste sur 3 défaites, le Celta n’a gagné qu’un match sur les 7 dernières journées de Liga. Pourtant les maux qui frappent les deux équipes sont totalement différents même à l’opposé. Le Betis pour commencer à des problèmes récurrents dans le secteur offensif. Son attaque est la pire des 5 championnat avec 5 buts en 10 matchs. Les hommes de Setien ont marqué dans seulement 4 matchs cette saison en Liga. Un problème qui peut s’expliquer par plusieurs façons mais une tactique trop équilibrée semble être la raison principale. Quique Setien est un formidable coach mais il reste figé dans une approche qui ne marche plus contrairement à la saison dernière. Inui, fixé dans le coeur du jeu alors qu’il est bien plus à l’aise au large est un des exemples. On peut aussi citer le roulement sur le poste de buteur qui n’aide personne.

Coté Celta le problème est surtout défensif. Les galiciens emmené par El Turco Mohamed encaissent bien trop de buts. C’est bien simple, le Celta a réussi seulement 2 clean sheet en Liga. La raison de cette dérive derrière s’explique en grande partie par un secteur défensif qui est le parent pauvre d’une politique de recrutement réussie du Celta. Devant, Aspas-Maxi-Sisto-Boufal mettent le feu aux défenses, au milieu c’est aussi très cohérent mais derrière la qualité manque et les joueurs sont que très rarement renouvelés. Cependant le Celta a repris un peu d’avance sur son adverse betico avec sa large victoire 4-0 sur Eibar. Les partenaires d’Aspas, dans un nouveau schéma, ont réalisé une très bonne partie et n’ont pas encaissés de but.

Enfin du changement coté Betis, de la continuité coté Celta ?

Cette large victoire a le mérite de redonner du temps à El Turco Mohamed. Du répit que n’a pas encore Quique Setien. Dans l’oeil du cyclone, le Villamarin pourrait être une nouvelle fois quelque peu hostile envers son équipe si des changements ne sont pas amorcés. Un passage à deux pointes ou avoir des pistons bien plus offensifs comme Tello ou Inui sont des axes à creuser pour rendre une formation trop équilibrée largement plus ambitieuse et dangereuse. Setien a déjà vécu une situation identique et avait fait les changements qu’il fallait la saison passée. ? A lui de réitérer cette réussite.

Le Celta devrait très probablement reconduire le XI face à Eibar en 4-2-3-1. Mor qui ne marque toujours pas de points pourrait être exclu des titulaire et Sisto pourrait être relancé. Le danois qui marche par cycle peut faire basculer un match sur une accélération. Boufal devrait enchaîner vu son très bon niveau. El Turco semble avoir trouvé la formule en l’absence de Maxi avec un Aspas sur un nuage.

XI probables

Real Betis 

Celta Vigo 

Quelques infos en vrac :

  • Le Betis a marqué 4 de ses 5 buts cette saison à domicile
  • Depuis 1998, le Celta n’a gagné que 3 matchs au Villamarin
  • Le meilleur buteur du Betis est Loren avec 2 buts, Aspas, le meilleur buteur du Celta, est déjà à 8 réalisations
  • Le Betis a tiré plus de fois en Liga que le Celta

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires