FC Barcelone – Arthur Melo, entre promesse et héritage

0
crédits : Barça Blaugranes

Réel et seul frisson des Blaugrana cette saison, le Brésilien est doté d’un potentiel énorme. Savant mélange de Xavi et Iniesta, Arthur a tout pour devenir roi. Mais pour porter son club et devenir le digne héritier du jeu le plus abouti du monde, le milieu de terrain devra être régulier. Portrait d’un diamant à polir.

En Espagne, lorsque son nom est évoqué, il provoque inconsciemment fascination et frisson. Le frisson d’un souvenir d’une époque, où un chef d’orchestre lui nommé Xavi Hernandez dictait le jeu le plus pur et le plus élaboré du monde. Yoda disparu des terrains de Liga, c’est un nouveau Jedi qui a rejoint les rangs du FC Barcelone. Capable de posséder comme le maître une sorte de force pour faire bouger ses coéquipiers et maîtriser le cuir sans peur, Arthur est un joueur plein de promesses. Celles d’un avenir où le Barça retrouverait toute sa puissance au milieu de terrain.

Né à Porto Alegre au Brésil, de l’autre côté du globe son nom est synonyme de talent brut, d’espoir à polir. Parce qu’en Amérique du Sud, Arthur avait montré toute sa puissance et resté dans les mémoires des supporters du Gremio, qu’il a fréquenté durant tout son début de carrière avant de débarquer en Catalogne. Lancé en championnat pour la première fois à dix-huit ans, il aura disputé 66 rencontres et marqué 6 buts. Milieu de terrain polyvalent connu pour son jeu de passes, il adore se démarquer pour jouer dans la verticalité. Suffisant pour attirer l’attention des plus grands clubs, un en particulier.

ADN Barça

Arrivé cet été au Barça, le prince Arthur bien encré dans les rotations de Valverde, ne tarde pas à montrer ses prétentions à l’accession au trône de futur roi et maître du milieu de terrain blaugrana.
Arthur est un joueur fait pour le Barça. Il possède une très bonne vision de jeu et une capacité à se retourner très rapidement. Doté d’une qualité de passe impressionnante, Arthur est capable de briser une ligne défensive en une seule passe. Face à Valence début octobre, le Brésilien a réalisé 142 passes, 135 avec une précision déconcertante, un record pour un joueur du Barça jouant à l’extérieur depuis Xavi en 2012.

Face à Valence, Arthur a réalisé 135 passes avec précision, multipliant sa présence sur le terrain. via @ActualitéBarca

La vista d’Iniesta, les mouvements et le cerveau de Xavi

Disponible, le Brésilien apporte toujours une solution . Le terrain paraît de suite plus grand pour ses coéquipiers. C’est un joueur qui anticipe très bien, capable de se faufiler dans les petits espaces. Digne héritier de Xavi, Arthur est créateur de mouvement. Comme un air de déjà vu, face à l’Inter en Ligue des Champions au Camp Nou, Arthur tourne autour de lui même et dégoûte ses adversaires. Une science innée de la conservation du ballon. Le numéro 8 est capable de se projeter avec le ballon en utilisant tout son corps et n’hésite pas à changer de jambe. Des qualités qui lui permettent de changer le rythme du jeu. Arthur a parfaitement épousé la patience exigeante du tiqui-taca et continuera sûrement comme son prédécesseur d’en faire son identité.

« Je me revois quand je regarde Arthur à la télévision » Xavi sur Radio Catalunya

Comme Iniesta, le Brésilien dispose d’une très bonne vision du jeu. Il peut aussi temporiser et de se muer en guide pour son équipe. « C’est un crack, c’est un énorme plaisir de jouer avec lui. Il donne un plus à notre équipe et c’est le moteur. Il ne perd pas de ballons au milieu et il nous donne beaucoup de passes. Il est un milieu de terrain parfait », a assuré Coutinho, dans des propos relayés par Mundo Deportivo. Reste à parvenir comme ces exemples à maintenir le cap et de bonifier tous ses ballons touchés en ajoutant plus d’audace. « Arthur est un bon joueur, bien entendu il a besoin de plus de temps pour s’adapter, mais c’est un joueur qui se bat et possède d’importantes qualités techniques » a expliqué Vermaelen en zone mixte dans des propos rapportés par Mundo Deportivo. A 22 ans, même si les comparaisons sont flatteuses, Arthur devra écrire sa propre histoire.

Soledad Arque-Vazquez
@solearquev

Commentaires