FC Barcelona – Sevilla FC : ¡El Partidazo! (J9)

0

Le 1er face à son dauphin. Le leader Sevilla se déplace au Camp Nou pour défier un Barça qui, même s’il peut ravir le trône aux Nervionenses en cas de victoire, traverse une période de doutes. Tandis que Pablo Machín impose peu à peu sa patte dans le jeu palangana, Ernesto Valverde est remis en question. Etats de forme, tactique et XI possibles : c’est notre previa de ce partidazo de la 9e journée de Liga.

Le Barça traverse une zone de turbulences. Encore serait-on tenté de dire. Ernesto Valverde a beau avoir remporté la Liga et la Copa del Rey dès sa 1re année sur le banc blaugrana, rares sont les périodes où ses aptitudes de coach ne sont pas sujettes à caution. A vrai dire, les torts sont partagés entre Txingurri, la direction et les joueurs. Ce n’est pas nouveau : l’effectif culé est mince et la concurrence quasi-inexistante. Le rendement de nombreux cadres laisse à désirer depuis de nombreux mois, voire de nombreuses années. Plus que jamais, le Barça est dépendant de 2 joueurs : Lionel Messi et Marc-André ter Stegen. Or, l’un comme l’autre ne peuvent pas toujours sauver les apparences par un golazo ou un paradón sorti de nulle part. Mauvaise gestion du vestiaire ? Balbutiements de la nouvelle direction sportive ? Certainement un peu de tout ça.

Trop peu de rotations coté Barça

Etats d’âme d’Arturo Vidal, Denis Suárez et Malcom cantonnés au banc, blessures de Samuel Umtiti et Thomas Vermaelen, faible rendement collectif : finalement, l’incorporation progressive d’Arthur Melo demeure le seul point positif de ce premier quart de saison. Et quand la trêve arrive pour calmer les critiques, Gerard Piqué traverse le monde pour parler tennis à Shanghai avec Novak Djokovic et Roger Federer. Ce n’est pas comme si l’ex-international espagnol n’était pas l’un des deux derniers centraux valides et qu’il y avait 3 partidazos au programme cette semaine : Sevilla, Inter en Ligue des Champions et Clásico. Sa situation et les largesses dont il est le bénéficiaire sont inquiétantes et témoignent d’un véritable problème au Barça qui, rappelons-le, est incapable de franchir le palier des 1/4 de finale de la C1 depuis maintenant 3 saisons. Histoire de fignoler le tableau, les rumeurs vont bon train : retour de Neymar en Catalogne, Roberto Firmino pour succéder à Luis Suárez, Quique Setién pour remplacer Ernesto Valverde. Sans oublier la proposition du nouvel écusson qui supprime le sigle « FCB ».

Seville sur un nuage

Plus homogène que jamais, la Liga permet, en ce début de saison, de voir percer des équipes qui, malgré des retards à l’allumage, se disputent les premières places. Après 4 journées, Sevilla n’avait que 4 points au compteur et restait sur 2 défaites consécutives : la 1re lors du Gran Derbi (1-0), la 2nde à domicile contre Getafe (0-2). Et puis à partir de la 5e journée, Nervión a retrouvé le chemin du but avec notamment André Silva et Wissam Ben Yedder en grande forme. En dépit des blessures de Gabriel Mercado et surtout du capitaine Sergio Escudero, Sevilla se forge dans ce 3-5-2 si caractéristique chez Pablo Machín. L’ancien coach de Girona a même réussi le tour de force de faire oublier Steven N’Zonzi en offrant la direction du jeu à Éver Banega. L’Argentin tiendra-t-il sur la durée ? Pour le moment, il est sur un nuage. Et après avoir marché sur le Real Madrid (3-0) à Sánchez-Pizjuán, pourquoi ne pas triompher au Camp Nou ? Si le Barça ne propose pas un pressing haut et agressif, Banega jouera dans un fauteuil.

Barça décimé vs Seville au complet

4-3-3 contre 3-5-2 : Pablo Machín n’a pas fait le poids la saison dernière avec Girona contre le voisin catalan. Certes, au Camp Nou, Portu avait rapidement ouvert le score mais les Blanquivermells avaient ensuite pris la marée (6-1). A l’aller à Montilivi, les Blaugranas l’avaient emporté 3-0. Or, avec davantage d’expérience et un effectif plus armé, Machín peut-il perturber Valverde ? On aurait tendance à répondre par l’affirmative. La SuperCopa disputée à Tanger en début de saison est déjà loin et ne représente pas l’état de forme des deux équipes. Sevilla est en pleine confiance quand le FCB doute et doit impérativement prendre des points.

XI probables

Barcelona

Sevilla

Commentaires