FutFem / Previa C1 – VfL Wolfsburg-Atlético de Madrid : se venger de l’humiliation

0
WOLFSBURG, GERMANY - OCTOBER 11: Lara Dickenmann (R) of Wolfsburg and Silvia Meseguer (L) of Madrid vie during the UEFA Women Champions League Round of 32 second leg match between VFL Wolfsburg and Atletico Madrid on October 11, 2017 in Wolfsburg, Germany. (Photo by Ronny Hartmann - UEFA/UEFA via Getty Images)

L’heure de la revanche a sonné ! Après une terrible élimination la saison dernière en 1/16 de finale (15-2 sur l’ensemble des deux matches), l’Atlético de Madrid retrouve le VfL Wolfsburg, cette fois en 1/8. Forcément, le traumatisme n’a pas disparu et les Colchoneras ne partent pas favorites contre les vice-championnes d’Europe. Mais après avoir sorti Manchester City, pourquoi ne pas renverser une autre montagne ?

Comment se relever d’une raclée mémorable ? Un an après avoir encaissé un retentissant 12-2 en 1/16 de finale retour de la Ligue des Champions contre Wolfsburg, l’Atlético de Madrid a gardé le fil de sa saison, remportant la Liga pour la 2e année consécutive et atteignant la finale de la Copa de la Reina. Mais inévitablement, une déroute pareille marque les mémoires.

Après avoir sorti Manchester City (1-1; 0-2), les Colchoneras retrouvent leurs bourreaux. Or cette fois-ci, elles semblent bien armées pour poser des problèmes aux finalistes malheureuses de la saison dernière. Wolfsburg, c’est un club majeur du football féminin : 2 C1 soulevées en 4 finales. C’est aussi le leader de la Bundesliga qui a étrillé ses rivales : FFC Francfort (3-0), SGS Essen (0-5), Bayern (6-0) et Werder Brême (0-3). C’est aussi le club de l’ancienne Lyonnaise, la Suissesse Lara Dickenmann, et de la Danoise Pernille Harder, nommée à l’élection du Ballon d’Or.

« Cette saison, nous disposons d’un effectif très fort et nous avons besoin d’être une équipe ce mercredi pour décrocher la victoire » Aurélie kaci

Avec 15 points pris sur 15 possibles, l’Atlético de Madrid a commencé sa saison en Liga de la meilleure des manières. La victoire à Manchester contre les Citizens a montré que l’arrivée de José Luis Sánchez Vera sur le banc était une bonne chose pour les Indias car dans le contenu et l’intensité, l’Atleti a rendu une copie presque parfaite face à un club qui rêvait secrètement de remporter la compétition. « Wolfsburg est une équipe impressionnante avec une grande capacité pour marquer et très structurée au niveau défensif, a déclaré José Luis Sánchez Vera. Il y a des joueuses d’un grand niveau physique, avec beaucoup d’expérience dans cette compétition. Mais contre Manchester City, le scenario était très semblable et nous l’avons bien interprété dès le début. Nous essaierons de le refaire ».

« Nous sommes conscientes que nous affrontons une équipe finaliste de la Ligue des Champions et nous devons être préparée pour lutter dans cette compétition. Nous y allons pour leur compliquer les choses », estime Amanda Sampedro sur le site officiel du club. « Nous savons que ce sera un match très difficile, confirme la Française Aurélie Kaci, pièce maîtresse du système de Sánchez Vera. Nous sommes deux grandes équipes, même si Wolfsburg a plus d’expérience. Nous devrons être très fortes pour essayer de gagner le match. Cette saison, nous disposons d’un effectif très fort et nous avons besoin d’être une équipe ce mercredi pour décrocher la victoire ». Y aller sans complexe, comme face à Manchester City, peut-être ramener d’Allemagne un résultat positif qui effacera les larmes de la saison dernière. Et montrer que le football féminin espagnol continue sa progression sur la scène européenne.

Commentaires