Previa C1 / Manchester United-Valencia CF : en quête d’exploit au théâtre des rêves

0

C’est déjà un match à quitte ou double pour le Valencia CF. A Old Trafford, les Blanquinegros affrontent un Manchester United plus désuni que jamais. Revigoré par ses derniers résultats en Liga, le club che se déplace au théâtre des rêves avec des hautes ambitions. Ce sera aussi l’occasion de retrouver un certain Juan Mata dont le souvenir à Mestalla reste très présent.

Si le Valencia CF commence petitement sa saison, sa situation est en bien meilleure posture que celle de Manchester United qui réalise son pire début de près de trois décennies. José Mourinho est au coeur de la tourmente et les rumeurs sur son hypothétique départ sont de plus en plus fortes et récurrentes.

Alors avec leurs 4 points de pris lors des deux derniers matches de Liga (1-1 contre le Celta à Mestalla, 0-1 contre la Real Sociedad à Anoeta), les Blanquinegros peuvent s’estimer nettement mieux lotis que leurs adversaires mancuniens. Le jeu s’améliore même s’il est encore largement perfectible. Les chantiers sont encore nombreux mais on observe une progression depuis quelques matches.

Gabriel Paulista, patron de la défense

Marcelino García Toral n’a pas encore déterminé une charnière. A l’heure actuelle, il cherche encore le binôme le plus complémentaire, chose compliquée par les indisponibilités d’Ezequiel Garay et Jeison Murillo. A l’heure actuelle, c’est le Brésilien Gabriel Paulista qui fait figure de taulier. Même s’il procure toujours des suées froides aux supporters che, l’ancien central d’Arsenal a réalisé des prestations notables, par exemple contre Villarreal et la Real Sociedad. Sur ses trois dernières titularisations en Liga, le Valencia CF n’a pas encaissé le moindre but. de quoi l’ériger en joueur indiscutable en défense. Reste à trouver son acolyte entre Jeison Murillo qui a joué à ses côtés contre la Juventus, Ezequiel Garay comme lors de la 1re journée contre l’Atlético et Mouctar Diakhaby qui a déjà joué 5 matches de Liga avec lui. Mais l’ex-Lyonnais a-t-il les épaules pour débuter à Old Trafford ?

Dani Parejo, qué pasa Capità ?

Valencia recherche son capitaine désespérément. Depuis le début de saison, Dani Parejo est complètement à côté de son sujet, absent sur le terrain pour ne pas dire porté disparu. L’absence de Geoffrey Kondogbia semblait être la raison principale de ce coup de moins bien mais le retour de blessure du futur international centrafricain n’a pas redonné confiance au porteur du brassard. Le meneur de jeu est nerveux comment en atteste son expulsion lors du derbi régional contre Villarreal. Pis, il n’a absolument aucun impact sur le jeu che. Contre la Real Sociedad, il a perdu 11 ballons ! Très sollicité depuis plusieurs saisons, l’ancien joueur de Getafe a besoin de repos. Or, Marcelino refuse et rechigne à installer Carlos Soler à côté de Kondogbia. Contre le Celta, Soler a joué en 6 avec Daniel Wass placé plus haut. Bilan mitigé. Contre la Juventus, Parejo a laissé l’initiative à Soler qui il y a encore 2 ans jouait avec la B du VCF en Segunda B. Indigne d’un international. Et pour couronner le tout, il avait manqué le penalty sifflé dans les arrêts de jeu. Bref, Parejo doit se faire pardonner et vite. L’afición ne va pas attendre, surtout si la concurrence est matérialisée par un canterano.

Juan Mata-Gary Neville : pas le même souvenir

Quand le Valencia CF a hérité de Manchester United dans son groupe, l’afición a pensé à deux anciens de Mestalla : Juan Mata et Gary Neville. Membre d’un trio fabuleux qu’il composait avec David Silva et David Villa, Juan Mata est toujours très apprécié par le Valencianisme et le club a tenté plusieurs fois de le rapatrier, sans succès. « J’ai été très heureux de voir le VCF la saison dernière, a-t-il expliqué dans une interview pour le site du club che. C’est une équipe compétitive qui a obtenu de bons résultats et a donné beaucoup de joie aux supporters en arrachant la qualification pour la Ligue des Champions. Marcelino, qui est Asturien comme moi, a fait un immense travail la saison dernière et il a donné un surplus de qualité et de compétitivité à l’équipe ».

 

En ce qui concerne Gary Neville, le sentiment est évidemment bien différent. Ami de Peter Lim qui a des intérêts à Manchester et qui sera d’ailleurs présent à Old Trafford, l’ancien capitaine des Red Devils a commencé et achevé son expérience de coach dans la capitale du Turia. Un mandat de quelques semaines calamiteux, à mille lieues de l’excellent consultant TV qu’il est. Mais entre un plateau et le vestiaire compliqué du VCF, il y avait un monde. Deux choses resteront : le retrait du brassard à Dani Parejo et la déroute 6-1 en Copa au Camp Nou contre le Barça. Assez maigre au final.

Les XI possibles (Cliquez pour agrandir)

SuperDeporte

 

 

 

 

 

 


Marca

 

 

 

 

 

 


Diario AS

Commentaires