Futfem Ligue des Champions – La Previa (1/16 retour) : Manchester City – Atlético de Madrid

0

Après avoir arraché le match nul à domicile il y a 2 semaines, l’Atlético de Madrid se déplace avec beaucoup d’ambition à Manchester City. Un immense défi pour les championnes d’Espagne qui n’ont rien à perdre et validerait leur progrès physiques et mentaux face des adversaires de renom, rompues aux joutes européennes.

Année après année, le championnat espagnol comble son retard par rapport à la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Des structures qui s’améliorent, une large place faite aux jeunes joueuses, des étrangères qui viennent découvrir la Liga Iberdrola : l’Espagne devient attractive et les résultats des différentes sélections en attestent.

Après le traumatisme de la saison dernière contre Wolfsburg, l’Atlético de Madrid a l’occasion de frapper un grand coup sur la scène européenne en allant chercher sa qualification pour les 1/8 de finale sur la pelouse de Manchester City. Les Citizens ne sont pas des inconnues : elles restent sur deux participations en 1/2 finale de la compétition reine, battues à chaque fois par l’Olympique lyonnais.

Répondre au défi physique

Lors de la conférence de presse d’avant-match, c’est la gardienne de but Lola Gallardo qui a traduit la volonté des Indias de créer leur premier véritable exploit en Ligue des Champions : « Ce que nous ressentons en disputant cette compétition est spécial. On profite plus de chaque entraînement, dans le vestiaire il y a une atmosphère différente. Même la pelouse semble avoir une autre odeur ! ».

Avec l’envie de faire jeu égal avec les Anglaises, comme ce fut le cas à l’aller, Lola Gallardo considère néanmoins que ce sont bien les Citizens les favorites, d’autant qu’elles ont marqué ce but si précieux à l’extérieur, avant l’égalisation colchonera en fin de match : « ce sont elles qui ont l’obligation de gagner et de passer. J’espère que nous pourrons marquer vite pour les mettre sous pression ». Selon elle, c’est au niveau physique et tactique que les Skyblues rayonnent : « c’est une équipe avec un bloc très solide et chaque joueuse peut vous poser des problèmes. Nous devons rester concentrées à tous les niveaux et surtout être très sûres en défense pour qu’elles ne punissent pas nos erreurs ».

Aurélie Kaci dans le trident au milieu

Comme souvent dans ce type de match, le sort de la partie se jouera au milieu de terrain. En la matière, l’entraîneur José Luis Sánchez Vera dispose de joueuses de très qualité. Le trident Silvia « Mesi »Meseguer-Aurélie Kaci-Ángela Sosa sera la clef de voûte de l’édifice indio. Ángela Sosa, au même titre qu’Amanda Sampedro et Jenni Hermoso, réalise un excellent début de saison. Reste à savoir si l’attaquante Ludmila Da Silva parviendra à tirer son épingle du jeu. La Brésilienne, auteure d’un doublé lors de la 1re journée de championnat, est restée muette depuis 3 matchs (2 en Liga, 1 en Ligue des Champions). C’est le soir ou jamais pour retrouver le chemin des filets. Un exploit est au bout.

Commentaires